Economie

Guangzhou Evergrande est-il le club possédant la plus forte valorisation financière ?

Dans un contexte boursier difficile, le club chinois de Guangzhou Evergrande a parfaite réussi son introduction boursière au sein du marché NEEQ. Une réussite qui laisse entrevoir l’appétit grandissant de la Chine pour le football et qui ouvre des perspectives de forte croissance économique du secteur lors des années à venir. Explications…

Alors que les médias ont surtout concentré leur attention sur les incroyables investissements réalisés par les clubs chinois lors du dernier mercato hivernal, un autre élément important est survenu au cours des derniers mois témoignant de la croissance économique rapide de la Chinese Super League. Le club de Guangzhou Evergrande a réussi son introduction boursière au sein du China’s National Equities Exchange and Quotations. Il s’agit du premier club de Chinese Super League à avoir recours aux marchés financiers pour procéder à une augmentation de capital.

Ainsi, le club de Guangzhou Evergrande a émis 36 000 titres qui s’échangeaient à 55 yuans l’unité. Possédant seulement 0,01% de son capital social en bourse actuellement, un tel montant par action valoriserait le club de Guangzhou à hauteur de 3,35 milliards de dollars ! Il s’agit alors d’un montant supérieur à la valorisation de Manchester United, qui se situerait autour de 2,35 milliards de dollars d’après le cours de son titre en début de semaine à la bourse de New York.

Si la comparaison est étonnante, elle ne peut être prise totalement au sérieux. Tout d’abord, le club de Guangzhou possède une part trop infime de son capital social en bourse pour pouvoir pratiquer une valorisation complète à partir des marchés financiers. De plus, la valorisation de la formation chinoise n’est pas en accord avec son niveau de revenus. Le club de Chinese Super League a généré des recettes opérationnelles à hauteur de 400 millions de yuans par saison lors des 3 derniers exercices (55 M€), encaissant des recettes 10 fois inférieures aux revenus enregistrés par les meilleurs clubs européens (Real Madrid, Manchester United…).

Néanmoins, le succès de cette introduction peut interpeller voire mettre en garde les formations du Vieux Continent. Dans un contexte de crise boursière, Guangzhou Evergrande est finalement parvenu à lever près de 2 millions de yuans. Une réussite qui souligne l’intérêt croissant du marché chinois pour le football, secteur en pleine croissance et actuellement décorrélé de l’essoufflement économique  enregistré par la Chine. D’ailleurs, grâce à la réévaluation des recettes télévisuelles du championnat et à une aide financière apportée par ses deux principaux actionnaires (Alibaba et Evergrande), le club de Guangzhou n’a pas hésité à sortir son carnet de chèque lors de la dernière fenêtre des transferts pour enrôler l’attaquant international colombien Jackson Martinez contre un investissement de 42 M€…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © Gzevergrandefc.com

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer