Economie

Hambourg SV signe un nouveau partenariat commercial avec une firme sud-coréenne

La direction du Hambourg SV a annoncé cette semaine la conclusion d’un accord de partenariat avec la firme de pneumatiques Kumho. En pleine restructuration financière sur fond de crise sportive, l’arrivée de ce nouveau sponsor est une éclaircie au sein d’une nouvelle saison difficile pour le club hambourgeois.

Alors que le HSV s’est incliné le week-end dernier à domicile face à Cologne pour la reprise du championnat de Bundesliga après un mois de trêve, la direction hambourgeoise a tout de même annoncé une bonne nouvelle sur le plan économique. Le HSV a signé un nouvel accord de sponsoring avec le manufacturier sud-coréen de pneumatiques Kumho.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Les deux parties ont signé un accord de 2,5 ans, prenant fin à l’issue de la saison 2016-17. Yong-Sung Kim, directeur général de Kumho Tire Europe a manifesté sa joie de collaborer avec le HSV au cours de la conférence de presse. « Nous sommes ravis de collaborer avec un nouveau club légendaire de Bundesliga avec qui nous allons tisser des liens solides sur plusieurs années » a ainsi affirmé le dirigeant de la firme coréenne. « Le club du HSV a l’une des plus grandes communautés de fans en Allemagne et nous comptons augmenter la notoriété de notre marque sur ce marché important grâce à ce partenariat » a ajouté Yong-Sung Kim.

Clairement, la firme Kumho a ciblé un accroissement de ses parts de marché en Allemagne via une stratégie de partenariats avec les clubs de Bundesliga. Quelques mois plus tôt, le manufacturer de pneumatiques avait déjà officialisé une collaboration avec le club de Schalke 04. En plus de la conquête du marché allemand, Kumho compte renforcer ses liens avec les puissants constructeurs automobiles du pays afin de dynamiser globalement sa part de marché au sein d’un secteur très concurrentiel. Actuellement, Kumho possède environ 2% du marché mondial des pneumatiques.

Grâce à ce partenariat signé avec le HSV, la marque Kumho disposera d’emplacements publicitaires au sein de l’Imtech Arena, enceinte du club allemand. Outre l’exploitation de la panneautique, la firme sud-coréenne projettera également des spots publicitaires sur l’écran géant du stade lors des jours de match. Enfin, Kumho bénéficiera également d’espaces de diffusion sur les supports digitaux du club de Bundesliga.

Hambourg SV doit restructurer son modèle économique

L’attraction d’un partenaire commercial de la dimension de Kumho est une bonne nouvelle pour le HSV qui vit une période difficile. Proche de la relégation lors de la saison 2013-14, le club traverse une nouvelle saison 2014-15 délicate avec pour seule ambition le maintien. En plus d’une situation sportive éprouvante, le club connait également des soucis financiers. Entre 2010 et 2013, le club a accusé plus de 16,5 M€ de déficits minimisés par une augmentation de capital de 12,4 M€ durant la période.

Dernièrement, l’homme d’affaires Klaus-Michael Kühne a sauvé le club d’une potentielle déroute financière en investissant 18,75 M€ afin d’acquérir 7,5% des parts du club. En partie responsable de certains échecs sportifs du club – via son influence auprès de la direction, il avait milité pour le retour de Van der Vaart au club – Kühne a pris les devants en officialisant son investissement dans le capital social du club début janvier.

revenus commerciaux hsv

Connaissant un déficit structurel au cours des 4 dernières saisons – cas unique en Bundesliga – le club devra revoir intégralement son modèle économique afin de se sortir de cette mauvaise passe. L’augmentation des revenus de sponsoring grâce à la conclusion de nouveaux accords est indispensable pour un club qui génère actuellement autour de 30 M€ de recettes en provenance de cette source de recettes. Mais le club va également devoir s’attaquer à une réduction des coûts. Supportant une masse salariale supérieure à 60 M€ par saison, la direction hambourgeoise devra se séparer immédiatement de quelques gros salaires qui nuisent gravement à la compétitivité d’un club qui ne possède plus aujourd’hui une structure salariale en adéquation avec ses résultats sportifs.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer