Marketing

Hisense mise sur l’EURO 2016 pour conquérir des parts de marché en Europe

hisense uefa partenariat

Marque méconnue sur le marché français, le géant chinois des téléviseurs Hisense a dévoilé en début d’année 2016 la signature d’un accord commercial avec l’UEFA de deux ans afin d’accroître sa visibilité sur les différents marchés européens. Et l’EURO 2016 constitue bien évidemment le temps fort de cette collaboration. Explications…  

Certains spectateurs français s’interrogent surement encore sur l’identité de la marque Hisense, visible sur les encarts publicitaires lors de toutes les rencontres de l’EURO 2016. Pourtant, ce géant chinois des téléviseurs et des réfrigérateurs constitue déjà un poids lourd du secteur TV mondial. « Il s’agit d’une des marques chinoises les plus dynamiques sur les marchés américains et européens » avait même indiqué Guy-Laurent Epstein, directeur marketing de l’UEFA, au moment de l’officialisation du partenariat entre Hisense et la confédération européenne.

En effet, Hisense est un acteur qui compte et qui ne cesse de grignoter des parts sur le marché fortement concurrentiel des téléviseurs. Le groupe chinois est leader sur son marché domestique depuis 2002 et il commercialise ses produits dans 130 pays pour un chiffre d’affaires de 16 milliards de dollars en 2014 ! Hisense compte d’ailleurs 13 unités de productions et 13 centres de R&D répartis aux quatre coins du globe. Alors qu’Hisense enregistrait 5,7% de parts de marché mondial concernant la commercialisation des écrans LED en 2013, le groupe chinois dépassait déjà la barre des 6% en 2014. Désormais, d’après les statistiques produites par Display Search, Hisense serait le troisième acteur du secteur derrière les deux géants sud-coréens Samsung et LG.

Néanmoins, devant le ralentissement annoncé de la croissance de son marché intérieur, Hisense souhaite désormais dynamiser ses ventes à l’international pour poursuivre sa progression. D’où la signature d’un partenariat de deux ans avec l’UEFA, afin d’accroître significativement sa notoriété sur les marchés européens. Cependant, à en croire les dirigeants d’Hisense, cela ne serait pas leur seule motivation au sujet de cette collaboration initiée avec la confédération européenne. « Nous n’avons pas signé un partenariat avec l’UEFA dans le seul but d’accroître la notoriété de la marque Hisense. Nous souhaitons plus globalement promouvoir au monde entier la qualité des biens manufacturés produits en Chine » a alors déclaré Cheng Kaixun, vice-président du groupe Hisense.

Cette signature de ce partenariat ne constitue pas un coup d’essai de la part d’Hisense dans l’univers du sponsoring sportif. Au contraire, le groupe chinois utilise depuis plusieurs années ce levier marketing pour développer ses activités sur de nouveaux marchés. Depuis plusieurs saisons déjà, la firme chinoise est partenaire du NASCAR aux Etats-Unis. Hisense est également un sponsor majeur de l’Open d’Australie de tennis. Enfin, le groupe a dernièrement signé une collaboration avec l’écurie de Formule 1 Red Bull Racing.

Des recettes commerciales en hausse pour l’UEFA ?

La signature de cet accord commercial avec l’UEFA juste avant l’EURO pourrait également avoir un impact direct sur les ventes enregistrées par la firme chinoise. Les grands événements sportifs – comme la Coupe du Monde de football, les Jeux Olympiques ou encore l’EURO – ont régulièrement un effet positif sur la croissance des ventes des téléviseurs sur les différents marchés européens. Lors du deuxième trimestre 2014, période au cours de laquelle s’était déroulée la Coupe du Monde brésilienne, le marché français avait enregistré une hausse de 15% du nombre de téléviseurs vendus.

Enfin, la signature d’accords avec des sponsors provenant de nouveaux marchés constitue une véritable aubaine pour l’UEFA. Dans son histoire, la confédération européenne n’avait jamais signé un contrat de sponsoring avec une société chinoise avant l’accord trouvé avec Hisense. En difficulté sur le plan commercial en début d’année 2016 – l’UEFA a été indirectement impacté par les différents scandales ayant frappé la FIFA en 2015 – le recrutement de partenaires provenant d’autres régions du globe et souhaitant investir en Europe permet aujourd’hui à l’UEFA d’entretenir sa croissance de recettes commerciales. Lors de l’EURO 2016, la confédération européenne devrait générer 400 M€ de revenus commerciaux, soit un montant en hausse de 100 M€ par rapport à l’édition précédente !


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous abonner à notre compte Twitter


Source photo à la Une : © Hisense.fr

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer