Marketing

Hull City : un sponsor du club est à l’origine d’une scène surréaliste !

hull city sponsor contestation

Alors que la dernière rencontre opposant Hull City à Crystal Palace a donné lieu à un très beau spectacle (3-3), une scène rocambolesque a surpris les supporters lors de l’avant-match. Un sponsor des Tigers a brandi, dans le rond central, une banderole hostile aux propriétaires de Hull City. Explications…

Une scène surréaliste s’est produite lors de l’avant-match opposant Hull City à Crystal Palace pour le compte de la 15ème journée de Premier League. Le patron d’un sponsor du club, défilant dans le rond central avec les autres partenaires, a été prié de se diriger vers la sortie car… il brandissait une banderole hostile à la politique menée par les propriétaires de Hull City !

Sur la banderole, on pouvait notamment y lire « Bring Back Concessions – Hull City Generation after Generation – Allams Out ». Un message sans équivoque, qui demande à la famille Allam, propriétaire du club, de déguerpir de Hull City.

L’homme auteur de cet acte est John Oxley, Directeur Général de l’entreprise d’outillages Wolds Engineering. Depuis plus de 10 ans, cet entrepreneur achète un pack de visibilité pour un match auprès de la direction de Hull City lors de la période des fêtes de fin d’année.

Mais en cette saison 2016-17, au lieu de se contenter des panneaux LED pour renforcer la notoriété de sa marque auprès des supporters, John Oxley a ajouté sa touche personnelle en choisissant de relayer le message diffusé par les fans des Tigers sur les réseaux sociaux depuis plusieurs mois. Une communication qui a certainement eu un impact bien plus important auprès des supporters du club.

En réalité, à travers son message, John Oxley s’est associé aux supporters pour contester la nouvelle politique tarifaire de billetterie mise en place par Hull City depuis le début de la saison. Le club a mis fin aux abonnements classiques pour les remplacer par des tickets au mois. Un dispositif qui n’intègre plus de remises pour les jeunes supporters ou encore les retraités.

« La situation me désespère. Je voulais faire quelque chose qui permettrait de mettre en lumière l’ambiance au sein du club. Les médias nationaux ne comprennent pas la situation exacte. Dans Match of the Day, ils parlent des sièges vides sans réellement comprendre pourquoi nous enregistrons des taux de remplissage plus faibles qu’il y a 10 ans, quand nous évoluions en D4 anglaise » a alors indiqué John Oxley, lors d’un entretien accordé au Hull Daily Mail. Depuis son geste, John Oxley a reçu une lettre l’interdisant de se rendre au KCOM Stadium jusqu’à la fin de la saison.

Hull City : les tensions sont importantes entre les propriétaires et les supporters du club

Alors que la direction du club a cherché à optimiser les revenus de billetterie du club en innovant dans la commercialisation des tickets, Hull City peine à remplir son stade depuis le début de la saison. Le club affiche pour le moment une affluence moyenne légèrement supérieure à 20 000 spectateurs au sein d’une enceinte bénéficiant d’une capacité de 25 400 places assises. Lors des dernières saisons du club en Premier League, Hull City parvenait largement à franchir la barre des 23 000 spectateurs de moyenne. A ce rythme, Hull City risque de connaître un effet inverse en ayant du mal à atteindre les 12 M£ de recettes de billetterie, niveau affiché notamment lors de l’exercice 2013-14.

Néanmoins, ce n’est pas la première fois que la direction de Hull City se retrouve aux prises avec ses propres supporters. Lors du rachat du club, Assem Allam a cherché par tous les moyens à rebaptiser sa formation en Hull Tigers, afin de faciliter son internationalisation. Une décision qui a suscité de très vives contestations parmi les supporters du club, très attachés au nom Hull City. Au final, le Board de la Premier League donnera gain de cause aux supporters, en refusant le changement de nom du club souhaité par la famille Allam.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire 


Source photo à la Une : Wikipedia.org (PaulCC BY-SA 3.0)

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer