Economie

Hyundai, futur partenaire de naming du nouveau stade de l’OL ?

Vendredi dernier, le président de l’OL a dévoilé à la presse la prolongation de deux ans du contrat de sponsoring maillot conclu entre le club et la firme sud-coréenne Hyundai. Les hauts cadres de la division France du constructeur automobile étaient également présents et n’ont pas exclu l’accroissement du périmètre du partenariat dans les années à venir. Explications…

Jean-Michel Aulas avait de quoi avoir le sourire vendredi dernier. En préambule de la victoire de son club face à l’AS Monaco, le patron de l’Olympique Lyonnais a dévoilé à la presse la prolongation de deux ans du partenariat de sponsoring avec le constructeur automobile sud-coréen Hyundai. Présent sur le maillot du club depuis la saison 2012-13, Hyundai prolonge donc l’aventure lyonnaise jusqu’à la saison 2015-16.

Si le président de l’OL n’a pas souhaité se pencher sur les conditions financières de cette prolongation, ce dernier a tout de même affirmé que le club génèrerait un revenu de sponsoring compris entre 17 et 18 M€ pour la saison 2014-15. Une somme qui placera le club au troisième rang national, derrière le PSG et l’OM et au même niveau que le LOSC.

hyundai OL bis

Hyundai a renouvelé son partenariat avec l’OL pour les deux prochaines saisons.

Bien évidemment, la durée de la prolongation – qui semble courte par rapport à la moyenne enregistrée dans l’univers du sponsoring maillot – est une décision stratégique prise par l’état-major de l’OL. La saison 2015-16 doit marquer le renouveau économique et sportif de l’OL avec l’inauguration du nouveau stade des Lumières. L’OL compte sur l’utilisation de son nouvel outil pour développer significativement ses revenus commerciaux. Cela impliquera une renégociation d’un grand nombre de contrats commerciaux.

L’OL espère concurrencer les grands clubs européens en termes de revenus commerciaux

La stratégie de croissance des revenus commerciaux autour de la livraison du nouveau stade s’articule en trois axes. Tout d’abord, l’OL compte trouver un partenaire de naming, espace de sponsoring supplémentaire permettant de générer des revenus additionnels. Ensuite, le club compte mettre au point la technologie du stade connecté, qui doit permettre à l’OL de générer un revenu estimé à 70 M€ par an (nouveaux espaces de sponsoring, hausse de la consommation au sein de l’enceinte…). Enfin, le club compte sur les nouvelles rentrées d’argent générées par le nouveau stade (hausse des revenus de billetterie et de sponsoring) pour améliorer sa compétitivité sportive et vendre plus cher ses espaces de sponsoring actuels.

Ainsi, l’arrivée du nouveau stade doit permettre d’initier un cycle économique vertueux pour l’OL. Un cycle dans lequel Hyundai pourrait s’inscrire pleinement. Depuis déjà de nombreux mois, le constructeur automobile appuie l’OL dans sa stratégie digitale. Ainsi, Hyundai sponsorise la SociOL Room mise au point au stade Gerland lors des grosses affiches depuis la saison 2013-14.

Concernant la question du naming du stade, Hyundai n’a clairement pas fermé la porte à cette possibilité. « Le naming est un sujet qui deviendra sans aucun doute d’actualité dans le cadre des discussions que nous avons avec l’OL mais, à ce jour, rien n’est fait » a alors confié Vincent Bernard, directeur marketing de Hyundai Motor France à nos confrères de Foot Mercato.

Clairement, le naming du nouveau stade de l’OL ferait sens pour la firme Hyundai. En plus d’accompagner le club de Jean-Michel Aulas dans sa stratégie digitale, Hyundai est également partenaire de la FIFA et de l’UEFA respectivement depuis 1999 et 2000. Hyundai sera donc un des sponsors officiels de l’Euro 2016, compétition au sein de laquelle le stade des Lumières recevra 6 rencontres dont une demi-finale ! Le naming de l’enceinte offrirait alors une exposition complémentaire à Hyundai.

En France, actuellement seuls deux stades possèdent des accords de naming. MMA  a signé en 2011 un accord de naming avec la nouvelle enceinte du Mans pour dix ans et un montant total estimé à 13 M€. Et Allianz est l’actuel partenaire de naming de la nouvelle enceinte de l’OGC Nice : l’assureur allemand a signé un accord de neuf ans pour une somme totale estimée à 16 M€.

Si la Ligue 1 n’est pas un grand adepte de la pratique – certains stades ayant échoué dans leur quête de partenaire à l’image du LOSC – le naming des enceintes est beaucoup plus courant dans d’autres championnats européens. En Premier League, des clubs comme Arsenal ou encore Manchester City possèdent des accords avec Emirates et Etihad. Enfin, la pratique est généralisée en Bundesliga où 15 clubs sur 18 possèdent un accord de naming rapportant au total 41 M€ par an au championnat allemand.

Google Plus

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer