Economie

Iker Casillas attaque Bankia en justice

Alors que la chute de la cotation boursière de Bankia a entraîné des pertes financières importantes pour ses détenteurs d’actions, certains porteurs ont décidé d’attaquer en justice la société espagnole pour récupérer une partie de leurs investissements. Et c’est notamment le cas du gardien international espagnol, Iker Casillas. Explications…

Si les aides importantes octroyées par l’Etat espagnol auprès de Bankia ont permis à l’établissement financier d’éviter la faillite et de sécuriser l’épargne de ses clients, certains investisseurs ont tout de même perdu beaucoup d’argent dans cette affaire. C’est notamment le cas des porteurs, détenant des titres boursiers de la société.

Alors que l’action Bankia a été introduite en juillet 2011 à hauteur de 3,75€, la crise des subprimes et de l’immobilier en Espagne ont joué un vilain tour au 5ème acteur de la finance espagnole, provoquant une situation de quasi faillite et la dégringolade du titre boursier. Le plan de recapitalisation de la société, grâce aux aides octroyées par l’Etat, a fait d’autant plus plonger le titre boursier en raison des injections diluant le capital de la société. Le titre atteindra une valeur record de 0,17 € en mai 2013.

Néanmoins, depuis le refinancement octroyé par l’Etat espagnol et le sauvetage de l’institution, le titre Bankia a retrouvé des couleurs. L’action vaut désormais 1,12 €. Néanmoins, certains détenteurs des titres ont perdu gros dans cette affaire, ayant vendu leurs actions au sommet de la crise. C’est notamment le cas du gardien international espagnol, Iker Casillas, qui a investi lourdement auprès de l’établissement bancaire dès 2011.

Ainsi, l’ex gardien du Real Madrid avait alors acheté pour 480 000 € de titres Bankia en juillet 2011 via deux opérations distinctes. Il avait ainsi réalisé un premier investissement en son nom propre pour une valeur de 240 000 €. Puis un second achat de titres, à hauteur de 240 000 €, avait été réalisé via sa société Ikerca, S.L.

Entre-temps, Casillas a perdu la quasi-totalité des sommes investies. Selon la presse ibérique, le gardien espagnol aurait ainsi récupéré un peu moins de 1 400 € ! Un somme supérieure à 478 000 € aurait ainsi été englouti par la crise Bankia.

Cependant, Casillas ne compte pas en rester là et il a décidé d’attaquer en justice la société espagnole afin de récupérer une partie de son investissement. Selon les informations révélées par ses avocats, Bankia aurait présenté des informations financières erronées pour convaincre Casillas d’investir aussi lourdement dans la société.

salaire casillas fc porto

Au FC Porto, Casillas perçoit un salaire de 6 M€ par an

Malgré la perte d’une somme importante, Iker Casillas ne se retrouve pas dans une situation financière délicate pour autant. Au cours de ses dernières années de contrat au Real, le gardien a empoché un salaire à hauteur de 7,5 M€ par saison. Et actuellement, il perçoit tout de même la somme de 6 M€ par exercice via son nouveau contrat signé avec le FC Porto. Cependant, le verdict du conflit opposant Bankia à Casillas sera intéressant à suivre : en cas de victoire de Casillas, d’autres porteurs de titres Bankia pourraient se manifester pour réclamer un remboursement…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top
Tweetez4
Partagez3
Partagez3

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer