Marketing

Adnan Januzaj confie ses intérêts à Doyen Sports

La jeune pépite belge de Manchester United, Adnan Januzaj, a annoncé avoir trouvé un accord de longue durée avec l’agence Doyen Sports. Une signature qui est vue d’un œil suspicieux du côté de la Premier League. Explications…

Les représentants de Doyen Sports avaient le sourire en ce début de semaine. Après avoir conclu avec Neymar un accord lui permettant de gérer les droits d’images du joueur en dehors du Brésil jusqu’en 2017, la nouvelle agence est parvenue à attirer dans ses filets la jeune star belge de 19 ans des Red Devils, Adnan Januzaj.

Seule satisfaction du côté de Manchester United cette saison, Adnan Januzaj a signé un accord de longue durée avec l’agence britannique, filiale d’une entreprise basée aux Iles Vierges.. Doyen Sports aura en charge le développement des partenaires commerciaux, les relations publiques ainsi que la gestion de la communication digitale pour le jeune milieu offensif de Manchester United.

Cet accord a enchanté Januzaj qui n’a pas hésité à clamer sa satisfaction : « Les prochaines saisons de ma carrière seront extrêmement importantes et il est crucial que je m’entoure des bonnes personnes pour m’aider à effectuer les bons choix. Bénéficier de l’expérience de Doyen Sports est une grande opportunité pour moi et j’ai hâte de démarrer ma collaboration avec ma nouvelle agence. »

Le directeur général du groupe Doyen, Simon Oliveira, a également affiché sa satisfaction suite à l’accord : « Adnan n’est pas seulement un prodige, il a aussi une attitude fantastique qui l’amènera au top niveau. Nous avons hâte de travailler ensemble et de faire partie du destin prometteur d’Adnan. »

Doyen Group n’est pas qu’une agence de gestion de droits commerciaux

L’agence Doyen Sports n’est pas seulement connue pour gérer les droits commerciaux de joueurs prometteurs. La société s’est surtout illustrée en tant que fonds d’investissement prenant des participations dans les contrats des joueurs de football. La prise la plus connue de Doyen Group concerne l’avant-centre international colombien Falcao dont le fonds détenait plus de 50% des droits du joueur avant son transfert à l’AS Monaco. Le fonds détient également 45% des droits du défenseur central international français du FC Porto Eliaquim Mangala achetés en décembre 2011 pour 2,6 millions d’euros.

Eliaquim Mangala

La société Doyen Sports possède 45% des droits d’Eliaquim Mangala. Une prise de participation qui conditionnera un transfert dans un avenir proche de l’international français.

Cette pratique qui consiste à céder une partie du contrat à un fonds d’investissement est aujourd’hui interdite dans de nombreux championnats européens. Le prochain président de la FIFA pourrait lutter contre une pratique qui nuit à la transparence financière et qui est sujette à la fraude fiscale. Les fonds d’investissements prenant des parts dans les clubs de football ont souvent leur siège dans des paradis fiscaux où ils profitent également du secret bancaire.

La Premier League a décidé d’interdire cette pratique à la suite de l’affaire Carlos Tevez. Ainsi, afin de poursuivre une activité au sein des championnats européens, Doyen Group compte utiliser son expérience dans le domaine footballistique pour se reconvertir en agence de gestion des droits commerciaux. Une reconversion qui fonctionne puisque la société est déjà parvenue à séduire des joueurs comme Neymar ou encore Xavi.

Manchester United craint l’influence de Doyen Sports

Si Adnan Januzaj s’est engagé sur une longue durée avec Manchester United en octobre dernier – il a signé avec les Red Devils un contrat jusqu’en juin 2018 – les hautes sphères du club craignent en coulisse l’influence de Doyen Sports sur la carrière de prodige belge. La direction du club redoute que Doyen Sports use de son influence pour convaincre Januzaj de quitter la Premier League.

En effet, Doyen Group pourrait être tenté d’user de son influence pour transférer le joueur vers un championnat européen où l’activité des fonds d’investissements est autorisée (Liga BBVA notamment). Le groupe pourrait même avancer les fonds afin d’aider un club de Liga à réaliser le recrutement, lui permettant d’acquérir une partie des droits du joueur.

Pour le moment, ce scénario ne semble pas être à l’ordre du jour. Doyen Sports revendique le développement de son activité d’agence de gestion des droits commerciaux et d’image numérique auprès des joueurs de Premier League. Malgré tout, la direction de Manchester United garde un œil sur le déroulement de cette nouvelle collaboration…

Google Plus

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer