Droits TV

Javier Faus évoque la question des droits TV en Liga

Le vice-président du FC Barcelone a abordé publiquement cette semaine la question des droits TV. S’il est prêt à rediscuter les accords de redistribution des droits TV en Liga, il appelle également à des aménagements pour que le FC Barcelone ne soit pas lésé dans ce deal. Décryptage…

Xavier Faus, vice-président du FC Barcelone en charge des dossiers économiques, a attendu la fin de la tourmente autour du club catalan pour prendre la parole au sujet des droits TV. Si ce dernier n’est pas fermé à revoir le système de redistribution pour le championnat de Liga, le club catalan souhaite en contrepartie obtenir des aménagements afin que l’opération ne soit pas trop douloureuse pour les finances du FC Barcelone.

Aujourd’hui, le système de répartition des droits TV en Liga est certainement le plus inégalitaire d’Europe. En effet, contrairement aux autres championnats européens, la négociation des droits TV de la Liga n’est pas réalisée de manière collective. Par le biais de ce système, le FC Barcelone et le Real Madrid ont perçu respectivement 144 et 140 millions d’euros de revenus provenant des diffuseurs de la Liga BBVA. Les deux géants espagnols s’accaparent plus de 45% des revenus totaux des droits TV de la Liga estimés à 600 millions d’euros. Dans le même temps, le club de Granada CF a perçu un revenu de 12 millions d’euros, soit un montant 12 fois inférieur aux revenus des deux poids lourds du championnat espagnol.

Le FC Barcelone est prêt à rediscuter la répartition

Face aux difficultés économiques rencontrées par de nombreux clubs espagnols ces derniers temps et à la demande de la direction de la Liga BBVA, le Real Madrid et le FC Barcelone ont accepté d’entrouvrir la porte pour renégocier la distribution des droits TV. Les discussions ont démarré et les différents clubs de Liga s’orienteraient vers une négociation et une redistribution collective à compter de la saison 2016-17. Un accord final doit être trouvé courant 2014 ou début 2015.

Si Javier Faus trouve normal la tenue de discussions à ce sujet, il a d’abord tenu à rappeler que « si le monde entier se passionne pour la Liga, c’est d’abord pour le Real Madrid et le FC Barcelone. » Il a ensuite confirmé qu’un accord serait en vue avec les autres clubs, la Ligue et les dirigeants espagnols pour trouver une nouvelle répartition des droits TV.

Xavier Faus veut des réformes structurelles pour limiter l’impact financier

Si Javier Faus est conscient que le FC Barcelone a beaucoup à perdre dans cette renégociation (comme son rival le Real Madrid), ce dernier a tenu à affirmer sa volonté d’initier des modifications profondes pour diminuer l’impact de la nouvelle redistribution.

Tout d’abord, Javier Faus souhaite augmenter le nombre de participants concernant la Ligue des Champions. Il veut doubler le nombre de formations, passant de 32 à 64. Cette nouvelle formule permettrait à plus de pays européens de posséder des participants et cela favoriserait le développement des droits TV en faisant entrer de nouveaux diffuseurs dans les appels d’offres. De plus, les diffuseurs actuels seraient en mesure de payer plus cher pour une offre plus conséquente. Même si la redistribution serait à partager à 64 (et non plus 32), Javier Faus pense que l’engouement pour cette compétition est si fort que l’ensemble du foot européen y serait gagnant économiquement. De plus, des rencontres additionnelles permettraient d’accroitre les revenus de billetterie et publicitaires.

Javier Faus conférence droits tv

Javier Faus souhaite diminuer le nombre de formations participant au championnat de Liga BBVA.

En complément du développement de la Ligue des Champions, Javier Faus souhaite également réduire le nombre d’équipes en Liga BBVA. Il souhaite porter le nombre à 16 formations. Cette mesure permettrait au FC Barcelone de diminuer l’impact de la nouvelle réforme sur la redistribution des droits TV en Liga. Javier Faus a tenu tout de même à rassurer ses fans en affirmant à l’agence Reuters « Nous ne sommes pas en faveur de la suppression des ligues nationales comme certains dirigeants européens. Les compétitions nationales sont très importantes pour nos fans et je n’imagine pas qu’elles disparaissent un jour. »

La réforme de la Ligue des Champions afin de générer des revenus supérieurs de droits TV n’est pas une idée novatrice dans le milieu du gotha européen. En revanche, pour la première fois, un grand dirigeant européen plaide pour un élargissement de la compétition. D’autres présidents, comme celui du SSC Napoli Aurelio De Laurentiis, avaient soumis l’idée de créer une ligue européenne fermée réunissant les meilleurs clubs du continent.  Pour le moment, l’UEFA n’a émis aucune communication quant à un éventuel changement de formule pour ses compétitions européennes.

Google Plus

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer