- Tribune

Jour de match à Chelsea

Ecofoot donne naissance à une nouvelle saga. Jour de match à… sera un article écrit à la première personne, qui détaillera mon expérience à travers les matchs auxquels j’assiste. Tous les aspects y seront évoqués mais une attention particulière sera portée à l’économie. Ma première étape se situe à Londres, dans l’enceinte des Blues de Chelsea…

Stamford Bridge… Ce stade n’est rien d’autre que celui du champion d’Europe 2012. Et même si les Blues sont déjà éliminés de la Champion’s League cette saison, ils possèdent toujours un effectif extraordinaire avec une multitude de stars internationales : le capitaine de la sélection brésilienne David Luiz, Lampard, Torres, Cech… L’équipe s’est également rajeunie avec l’arrivée de deux stars de la Ligue 1 Hazard et Azpilicueta. Enfin, le jeune prodige brésilien Oscar s’est également immiscé dans le onze type des Blues cette saison.

L’obtention de places n’est jamais aisée à Stamford Bridge. Dans un stade comportant 41 837 places, le taux de remplissage y est supérieur à 95%. Pour la venue des Latics de Wigan, club relégable avant cette 26ème journée, il a fallu que je demande à une connaissance française vivant à Londres pour me récupérer deux places. Et encore, elle a dû s’y prendre à deux reprises pour les obtenir. Lors de sa première tentative, elle s’est rendue directement au guichet du stade où on lui a poliment répondu que le match était à guichet fermé. Elle a alors réalisé une seconde tentative par téléphone et ce fut la bonne. Il faut batailler pour obtenir un sésame en Premier League. Prix de la place : 55 £ soit l’offre la moins chère pour ce match.

billet chelsea wigan

Le précieux sésame pour assister à Chelsea – Wigan. Le match s’est quasiment joué à guichet fermé avec plus de 40 500 spectateurs.

Jour de match : Chelsea – Wigan, 26ème journée de Premier League

Le match a lieu le samedi 09 février, à 15h heure locale. Je décide d’arriver aux alentours du stade pour midi. Il se situe à la frontière des quartiers de Chelsea et de Fulham, dans les lieux chics de Londres. Le stade est en plein centre-ville, entouré par les immeubles et les galeries commerciales.

Stamford Bridge

Le stade de Chelsea, Stamford Bridge possède une capacité de 41 841 spectateurs.

A midi, tout le quartier est déjà habillé en Blues. Les alentours du stade grouillent de supporters de Chelsea qui mangent dans les restaurants ou autres stands des environs. La couleur bleue est de mise chez chacun des spectateurs du match. A chaque sortie d’un commerce, le personnel vous souhaite un bon match.

La boutique officielle du club est prise d’assaut dès midi. On a l’impression que chacun des 40 000 supporters qui seront présents dans l’enceinte se doit de faire un détour par la boutique du stade. Les gens s’empressent d’acheter un accessoire du club : maillots, écharpes, ballons… Une queue d’environ une centaine de personnes se forme pour accéder aux caisses. Le merchandising marche du tonnerre ! Et rien n’est laissé au hasard. Durant le temps d’attente pour les caisses, des articles jalonnent la zone pour gonfler la note. Il n’est alors pas étonnant que le panier moyen du supporter de Premier League soit presque cinq fois supérieur à celui du supporter de Ligue 1 !

A l’intérieur de Stamford Bridge

Une heure avant le coup d’envoi, je décide de me rendre à ma place à l’intérieur de l’enceinte. Une fois rentré dans Stamford Bridge, je rencontre une buvette tous les cinq mètres. Et contrairement à la Ligue 1, elles ont pleinement le droit de servir de la bière. Les supporters sont attroupés dans chacune des buvettes, et ils regardent le match retransmis à la TV (une rencontre de Premier League débute généralement aux alentours de 13h30). La retransmission du match à l’intérieur de l’enceinte, au sein des buvettes permet encore d’augmenter le panier moyen du supporter avec sa consommation de bière et de hamburgers.

Pendant ce temps, je décide de rejoindre ma place. Une bonne et une mauvaise nouvelle m’attendent. La mauvaise nouvelle est que j’ai surement l’une des pires places de l’enceinte. La bonne nouvelle est que malgré cette mauvaise place, je vois tout de même  très bien de ma position. Le charme des stades à l’anglaise…

Le stade ne se remplira que durant le dernier ¼ d’heure avant le coup d’envoi. Les supporters ont attendu la fin de Tottenham – Newcastle en buvant plusieurs pintes de bière à la buvette avant de se rendre à leur place. Le stade est quasiment plein au moment du coup d’envoi.

Durant la rencontre, le public est plutôt spectateur qu’agitateur. Il y a peu de mouvements ultras. Deux tifos ont quand même été organisés pour l’entrée des joueurs. Mais assez peu de chants sont lancés durant la rencontre, si ce n’est à la gloire de Frank Lampard à chacun de ses exploits.

Dans les tribunes, je suis entouré de spectateurs venus du monde entier ! Au bout de vingt minutes de jeu, un Finlandais me propose d’aller boire une bière à la buvette. Il s’agissait de son premier match de foot dans sa vie. Mais il ne semblait pas passionné par un spectacle qui était pourtant de très bonne qualité. Des Canadiens, Espagnols et autres Chiliens m’ont également adressé la parole pour savoir d’où je venais. Bref, la composition de ma tribune était très cosmopolite.

Durant la rencontre, il n’est pas rare de voir un supporter se lever pendant une action importante pour aller aux toilettes. L’excès de bière doit y être pour beaucoup. Ils reviennent 20 minutes plus tard, en ayant ingurgité une nouvelle bière surement.

Sur la pelouse, le match est évidemment plaisant. Même si Chelsea domine, Wigan ne ferme pas le jeu. La partie se termine sur le score de 4-1 mais Wigan y a cru un long moment, surtout après leur retour à 2-1. Le rythme y est beaucoup plus soutenu qu’en Ligue 1 et les erreurs techniques y sont très rares.

Le public en général, hormis la clientèle internationale, connait et sent le football. Les supporters ne crient jamais pour rien. Ils sentent le jeu et savent quand un mauvais choix a été effectué. Il est très aisé de connaitre la cote de popularité des joueurs. Torres va devoir sortir quelques très bonnes prestations pour retrouver une place de choix dans le cœur des supporters des Blues.

A la fin du match, tous les spectateurs sont pressés de quitter l’enceinte mais pour des raisons diverses. Les plus fervents supporters cherchent à regagner la boutique du stade dans l’espoir d’y voir quelques-uns de leurs héros. Les plus férus de football veulent avoir une place assise dans un pub des environs pour regarder encore du football autour d’une bonne bière. Les plus gourmands se précipitent pour obtenir un excellent cheeseburger ou autre hot dog dans un stand situé sur le parvis du stade. Enfin, la clientèle internationale cherche à regagner le métro le plus rapidement possible pour éviter de faire la queue et continuer leur parcours touristique. Pour moi, la belle après-midi de football s’arrête ici.

Stade en plein centre-ville, quartier et commerces dédiés au club, vente de bière à l’intérieur de l’enceinte, présence policière très discrète… Chelsea met tout en  œuvre pour que le supporter se sente bien. Et s’il se sent bien, il viendra dépenser son argent dans le club et les commerces jouxtant le stade. Cette philosophie marche parfaitement. Le club peut d’autant plus compter sur les revenus issus du merchandising les jours de match grâce à sa renommée à l’étranger. Stamford Bridge attire des curieux de football du monde entier. Ce phénomène s’est d’ailleurs intensifié grâce à la victoire européenne de l’an dernier. Le club a bien compris comment maximiser ses revenus les jours de match et il met tout en œuvre pour contenter toutes les catégories de spectateurs.

Google Plus

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer