Economie

Le parcours de Leicester City constitue-t-il réellement un exploit ?

Alors que le titre n’a échappé qu’une seule fois aux puissants clubs du championnat anglais depuis la création de l’ère Premier League il y a maintenant 24 ans, Leicester City pourrait réaliser à nouveau cet exploit 21 ans après le titre surprise conquis par Blackburn Rovers. Cette performance constituerait un exploit extraordinaire malgré le modèle appliqué en Premier League. Explications…

Si Leicester City a perdu quelques points précieux le week-end dernier, le club du centre de l’Angleterre conserve toujours deux points d’avance sur ses plus proches poursuivants dans la course au titre à l’issue de cette 26ème journée ! Il faut dire que les Foxes ont perdu un match contre leur bête noire : en 19 matches de Premier League disputés face à Arsenal, ils n’ont gagné qu’à une seule reprise et il faut remonter à la saison 1994-95 ! A l’époque, l’emblématique David Seaman gardait encore les buts des Gunners et il avait d’ailleurs inscrit un but contre son camp lors de cette unique victoire de Leicester face aux Londoniens…

A 12 journées du dénouement final de cette saison 2015-16, Leicester City continue à être un favori pour le titre en Premier League. Une épopée fantastique, qui sert de modèle aux modestes clubs de Premier League qui avaient perdu tout espoir de pouvoir un jour se mêler à nouveau à la course au titre. Depuis la création de la Premier League, en 1992-93, le championnat anglais a donné naissance à des mastodontes sportifs et financiers trustant tous les titres depuis près de 25 ans. Seul Blackburn Rovers est parvenu temporairement à interrompre cette domination mais le titre du club du nord-ouest de l’Angleterre remonte déjà à plus de 20 ans…

Les plus jeunes ont certainement oublié cette anecdote mais Leicester City a déjà servi de modèle aux petits clubs de Premier League à la fin des années 1990 début des années 2000. Avec des moyens financiers modestes par rapport à ses concurrents, le club était alors parvenu à se maintenir 6 saisons d’affiliée au sein de l’élite anglaise. Une expression avait alors été créée « Doing a Leicester » pour qualifier la stabilité du parcours sportif des Foxes contrairement à ses principaux rivaux effectuant le yoyo à cette époque (Crystal Palace, Nottingham Forest, Bolton, Middlesbrough, Sunderland et Charlton entre autre…)

Si certains experts tendent à minimiser l’exploit réalisé en cette saison 2015-16 par Leicester City en s’appuyant notamment sur la redistribution relativement égalitaire des droits TV en Premier League ou encore sur le puissant actionnariat à la tête du club, ils oublient trop rapidement la concurrence nationale que doivent affronter les Foxes pour pouvoir glaner le titre. Certes, dans l’absolu, Leicester City n’est pas dépourvu de tout moyen financier : le club devrait générer un revenu opérationnel de 125 M£ et possède une masse salariale de 55 M£ lors de cet exercice 2015-16. Des chiffres qui placeraient le club au rang de troisième puissance financière en Ligue 1…

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder en avant-première, sans publicité, au format magazine et en version enrichie à nos meilleures interviews
  • Bénéficier de certaines exclusivités
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • Cependant, malgré l’adoption d’une redistribution quasi-égalitaire des recettes TV en Premier League, Leicester City possède un retard de développement économique toujours aussi important sur ses principaux concurrents. Leicester génère actuellement un chiffre d’affaires opérationnel quatre fois inférieur à celui de Manchester United, première puissance économique du championnat.

    Si le ratio de chiffre d’affaires a eu tendance à diminuer au cours des dernières saisons, ce n’est pas le cas en revanche de la masse salariale. Avec 55 M£, Leicester City possède actuellement une charge salariale 4 fois inférieure à celle de Manchester United. Le ratio était seulement de 2,2 au milieu des années 2000. La crainte d’une descente en Championship explique notamment la gestion prudente adoptée par le club à ce niveau.

    A la lecture des données financières, le parcours réalisé par Leicester City constitue véritablement un exploit. Même si le titre venait à lui échapper, le club devrait vraisemblablement disputer la C1 lors de la saison prochaine, lui permettant d’asseoir sa croissance sportive et économique. L’accomplissement d’une telle saison ouvre des perspectives aux clubs de Premier League bénéficiant de moyens moins importants mais qui peuvent tout de même se mêler avec les meilleurs en réalisant un recrutement malin et de qualité sans se livrer à la surenchère opérée sur les différents marchés européens par la plupart des clubs anglais…

    Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


    Source photo à la Une : © Capture vidéo Player.lcfc.com

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer