Economie

L’UEFA lève ses restrictions au sujet de trois clubs européens

A l’image du PSG et de Manchester City lors de la précédente phase d’examen des comptes, trois nouveaux clubs européens ont réussi à lever les restrictions imposées à leur encontre en raison du non-respect des règles du fair-play financier. Ces trois formations retrouvent une pleine liberté d’investissements à condition de respecter les limites fixés par le gendarme financier européen…

Trois clubs européens ont eu l’agréable surprise de recevoir en ce mois de janvier une notification de l’UEFA concernant la levée de la totalité des restrictions imposées précédemment pour non-respect du fair-play financier. Ainsi, les formations du Sporting CP, de Hull City et du Panathinaikos retrouvent une liberté totale grâce au respect de l’échéancier imposé par l’UEFA concernant le retour à l’équilibre budgétaire.

Le Sporting CP avait notamment été sanctionné au mois de mai dernier – en même temps que l’AS Monaco – par l’ICFC pour non-respect des règles imposées par l’UEFA en matière de déficits budgétaires. Le club portugais avait alors subi une limitation du nombre de joueurs inscrits pour les compétitions européennes en cette saison 2015-16 (liste de 22 joueurs au lieu de 25). Lors de l’accord conclu avec l’UEFA, le club lisboète s’était également engagé à respecter les niveaux de déficits imposés par l’UEFA concernant la saison 2015-16. En cas de non-respect de cet engagement, le Sporting CP s’exposait au paiement d’une amende de 2 M€ et au maintien de la limitation du nombre de joueurs inscrits en compétition européenne.

Avant même la fin de l’exercice, l’UEFA a donc décidé de lever les sanctions prises à l’encontre du club portugais. Néanmoins, l’examen des comptes lisboètes n’a surement pas pris en considérable une épée de Damoclès qui pèse sur les finances du club portugais. Au mois de décembre dernier, le Tribunal Arbitral du Sport a condamné le Sporting CP à verser une somme de 12,5 M£ au fonds d’investissement Doyen Sports concernant le transfert de Marcos Rojo à Manchester United. Depuis, le Sporting CP a fait appel de la décision.

Si le Sporting CP a eu la chance de profiter de la levée des sanctions de la part de l’UEFA, ce n’est pas le cas du club turc de Galatasaray SK dont les comptes vont faire l’objet d’un examen approfondi de la part de l’ICFC. Les premiers éléments divulgués par la direction stambouliote n’ont visiblement pas convaincu les experts de l’UEFA. Le club avait notamment affiché un déficit de l’ordre de 41,4 M€ lors de l’exercice 2013-14 et les comptes de de la saison 2014-15 n’ont pas encore été communiqués publiquement.

Enfin, l’ICFC ne s’est également pas encore prononcé sur les cas de l’Hapoel Tel-Aviv, du Ruch Chorzow, de Rostov ou encore du Kardemir Karabükspor. Les experts financiers de l’UEFA continuent à examiner l’évolution des comptes de la saison 2015-16 de ces différents clubs afin de pouvoir établir si ces derniers respectent les accords signés dernièrement avec l’UEFA pour contenir leur niveau de déficit budgétaire. Une annonce aux alentours du mois de mars devrait intervenir au sujet de ces quatre clubs.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer