Economie

La LFP cherche à accroître les droits TV de la Ligue 1 vendus à l’étranger

Afin de compenser le manque à gagner de 61 millions d’euros par saison en droits TV sur le plan national, la LFP entame sa stratégie de séduction à l’étranger. Emmené par son président Frédéric Thiriez et par le puissant diffuseur Al-Jazeera, la LFP compte bien faire exploser les droits TV de la Ligue 1 vendus à l’étranger.

Un chiffre donne le tournis aux différents membres de la LFP : 560 millions d’euros. C’est le montant que se partagent les différents clubs de Premier League concernant la vente des droits TV à l’étranger. La saison dernière, la LFP ne recevait que 20 millions d’euros pour les droits de la Ligue 1. Grâce à l’arrivée du groupe qatari Al-Jazeera, le championnat de France touche désormais 30 millions d’euros par saison.

La LFP, en s’appuyant sur le savoir-faire d’Al Jazeera met tout en œuvre pour faire augmenter l’enveloppe de manière conséquente. L’augmentation des droits TV à l’étranger est l’objectif numéro un de Frédéric Thiriez qui a été fraichement réélu. Il estime que c’est le moment opportun pour accomplir cet objectif: rachat du PSG par le Qatar avec l’arrivée de nombreuses stars internationales dans le club ; arrivée d’Al Jazeera qui diffuse partout dans le monde ; émergence du football en Asie et en Amérique du Nord…

Une version chinoise du site de la LFP a vu le jour

Et tous les indicateurs semblent donner raison à Frédéric Thiriez. Le lendemain du quadruplé de Zlatan Ibrahimovic face à l’Angleterre, le site de la LFP en enregistré une audience record sur son site internet. Ce surplus de visiteurs provenait majoritairement… de l’étranger !

Ainsi, la LFP a décidé de passer à la vitesse supérieure. Une version anglaise du site officiel existait depuis déjà quelques années. Mais désormais, une version chinoise a vu le jour pour attirer ce nouveau public en quête de football. Et une version arabe pourrait voir le jour très rapidement.

Frédéric Thiriez LFP

Frédéric Thiriez, qui a été fraichement réélu à la présidence de la LFP, souhaite conquérir les marchés émergents du football.

De même, si la nouvelle répartition des matchs de Ligue 1 au sein du weekend a été réalisée pour récupérer plus en droits TV domestiques, les horaires n’ont pas été complètement attribués au hasard. Ainsi, le match de 14h00 dimanche après-midi correspond à une plage horaire de grande écoute en Chine.

Enfin, la LPP encourage les gros clubs de Ligue 1 (PSG, OM, OL) à réaliser leurs préparations d’avant-saison dans les pays étrangers afin de jouer leur rôle d’ambassadeur. Lyon a régulièrement participé à la Coupe de la Paix qui a lieu en juillet en Corse-du-Sud. Le PSG version qatarie se rend souvent dans les pays du Golfe afin d’être au plus proche des actionnaires lors de la phase préparatoire. Et depuis plusieurs années, le trophée des Champions se dispute à l’étranger : Etats-Unis, Maroc, Tunisie…

Est-ce la bonne stratégie adoptée par la LFP ?

Etant donné le contexte économique actuel, cela parait être une bonne stratégie de se tourner vers l’étranger. Mais elle apparait également comme risquée voire précipitée. En effet, aujourd’hui la Ligue 1 ne possède qu’une seule locomotive : le PSG. Il est à l’heure actuelle le seul club capable de faire venir des stars dans le championnat. Même si Lyon et Marseille donnent l’illusion de pouvoir se battre cette saison pour le titre, le PSG risque d’écraser le championnat français à court terme. Sans grande rivalité, le championnat ne peut être attrayant pour les téléspectateurs étrangers.

Cette donne pourra changer à moyen terme. Monaco, avec son investisseur russe Dmtry Rybolovlev, deviendra sans doute un rival de choix du PSG. Lyon et Marseille, avec leurs nouveaux stades, pourront surement se hisser également au niveau. Et là, le championnat deviendra attrayant.

Stade des Lumières Lyon

Lyon attend sa nouvelle enceinte avec beaucoup d’impatience pour pouvoir lutter avec le PSG sur la durée.

Egalement, si la Ligue 1 veut récolter plus d’argent, il faudra que les clubs changent leur philosophie de jeu. Aujourd’hui, cela n’a échappé à personne, la majorité des équipes joue pour ne pas prendre de  but avant tout. Cela donne des matchs fermés, sans saveur. Dans le rythme, les matchs de Ligue 1 sont à des années lumières des matchs de Premier League. Cette mentalité frileuse doit évoluer afin de pouvoir exporter la Ligue 1 à l’étranger.

Enfin, même si la stratégie parait pertinente de la part de la LFP, il ne faut pas que les clubs de Ligue 1 reposent toute leur croissance dessus. Déjà aujourd’hui, ils sont beaucoup trop dépendants des droits TV qui représentent plus de 50% de leurs revenus. D’autres stratégies doivent être employées : augmentation du panier moyen du spectateur dans les stades, développement du merchandising et du sponsoring…

Google Plus

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer