Stratégie

LFP : Michel Denisot refuse de se présenter à la présidence de la Ligue

denisot-president-lfp

L’ancien patron du PSG a communiqué sa décision hier soir. Trop sollicité par ses activités professionnelles en cours, Michel Denisot a décliné la présidence de la LFP. Les acteurs de la Ligue vont devoir dorénavant trouver un autre candidat idoine alors que le poste a perdu en attractivité depuis la réforme d’avril dernier. Décryptage…

Qui sera le prochain président de la LFP ? Alors que Jean-Pierre Denis devait être élu président de la Ligue lors des élections du 05 octobre dernier après avoir occupé la fonction par intérim ; la LFP ne cesse de connaître des rebondissements depuis l’ajournement des scrutins.

Souhaitant toujours se présenter au CA de la LFP dans le collège des indépendants, le patron du Crédit Mutuel Arkea a néanmoins décliné le poste de président de l’institution. S’il n’a pas exprimé publiquement sa position, ce dernier ne souhaiterait plus occuper une fonction qui est devenue un poste de représentation depuis la réforme des statuts actée au mois d’avril dernier. Une réforme qui a notamment transféré les pouvoirs exécutifs au directeur général de la LFP, fonction occupée par Didier Quillot.

Alors qu’une partie des dirigeants de L1 et L2 avaient reporté leur choix sur Michel Denisot au cours des derniers jours suite au désistement de Jean-Pierre Denis ; l’ex président du PSG a également décliné cette proposition. « Je ne vais pas donner suite. J’ai passé une semaine à réfléchir et à consulter pour mesurer la charge de travail. Ce n’est pas possible. Il faudrait que je ne fasse que cela et que j’arrête mes activités par ailleurs » a alors affirmé l’ancien animateur du Grand Journal à nos confrères de L’Equipe.

LFP : Jean-Michel Roussier se positionne-t-il en tant que nouveau favori ?

Malgré la réforme, le poste de président de la LFP exige donc trop d’investissement pour Denisot. Une charge de travail qui n’est pas conciliable avec l’ensemble de ses activités. En plus de son poste de rédacteur en chef de Vanity Fair, Denisot prépare également un film et vient de signer des collaborations avec deux chaînes de télévision.

Après ce nouveau refus, la LFP sera-t-elle en mesure d’élire un nouveau président lors des élections du 11 novembre prochain ? Le futur patron de la Ligue se trouvera sans doute parmi les candidats souhaitant siéger au Conseil d’Administration de la LFP en tant qu’indépendants. Hormis Jean-Pierre Denis, deux anciens patrons de l’Olympique de Marseille (Jean-Michel Roussier et Vincent Labrune), la directrice générale de la Fondaction du Football (Nathalie Boy de La Tour), le président de Panini France (Alain Guerrini) et l’avocat de Colony Capital (Guillaume Kuperfils) briguent un siège lors des prochaines élections. Pour le moment, seul Jean-Michel Roussier a fait connaître son intérêt pour le poste de président. Affaire à suivre…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire 


Source photo à la Une : Wikipedia.org (Simoné EusebioCC BY-SA 3.0)

Articles populaires

To Top
Tweetez4
Partagez5
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer