Marketing

Liga BBVA – Classement Facebook 2015

Au cours des cinq derniers mois, le classement général Facebook de Liga BBVA a connu quelques chamboulements, notamment dans la deuxième partie du tableau. Néanmoins, des clubs à dimension mondiale continuent à côtoyer des formations n’ayant déployé aucune stratégie sur le réseau social. La Liga BBVA est le championnat européen où les inégalités sont les plus importantes…

Au cours du premier semestre de compétition concernant la saison 2014-15, les clubs de Liga BBVA ont connu une croissance globale de leurs communautés Facebook de l’ordre de 14,05%. Il s’agit d’une hausse inférieure à celle enregistrée par la Premier League durant la même période (+ 17,04%), championnat avec lequel la Liga BBVA est au coude à coude pour le leadership européen.

Ainsi, la Liga BBVA a obtenu un gain net de 22,103 millions de fans Facebook depuis le mois d’août 2014. Désormais, les pages officielles Facebook des 20 clubs du championnat comptent 179,390 millions de mentions J’aime. La Liga BBVA ne sera vraisemblablement pas le premier championnat à franchir la barre des 200 millions de fans Facebook car la Premier League se situe désormais à 196,785 millions de fans.

Evidemment, l’essentiel de la croissance de l’audience Facebook de Liga BBVA est entretenu par les deux locomotives du championnat. Au cours des derniers mois, le Real Madrid et le FC Barcelone ont conquis près de 18,4 millions de nouvelles mentions J’aime, représentant 83% de la croissance globale Facebook du championnat. Actuellement, les géants espagnols occupent les deux premiers rangs du classement Facebook général européen, dépassant largement Manchester United.

La deuxième partie du classement Facebook de Liga BBVA a été chamboulée

Si les noms des deux premiers clubs du classement général Facebook de Liga BBVA ne devraient pas bouger avant de longues années, en revanche, la concurrence est réelle entre les deux éléments. En ce début d’année 2015, le FC Barcelone parvient à sauver sa première place avec 81,338 millions de fans Facebook mais l’écart s’est considérablement réduit avec son rival madrilène. Alors que le Real Madrid accusait 2 millions de fans de retard en août 2014, l’écart n’est désormais plus que de 600 000 fans. Le Real Madrid a profité de sa victoire en C1 ainsi que du recrutement de James Rodriguez pour développer considérablement sa communauté de fans Facebook en Amérique du Sud.

Dans la première partie du classement, le seul changement notoire concerne le club basque de la Real Sociedad. L’ex-club d’Antoine Griezmann est parvenu à dépasser la formation andalouse de Malaga CF pour s’adjuger le sixième rang général. La désignation d’un entraineur de l’envergure de David Moyes devrait aider le club à poursuivre une internationalisation importante de sa communauté.

Dans la deuxième partie du classement, de nombreux clubs ont profité de l’effondrement de Levante UD pour gagner des places. Alors que Levante pointait au 13ème rang au mois d’août 2014, le club se retrouve désormais en 16ème position, enregistrant le plus petit taux de croissance du championnat (+ 8,46%). Les mauvais résultats du club et une animation pauvre sur le réseau social expliquent cette dégringolade.

[table id=146 /]

La Liga BBVA possède un taux d’engagement similaire à la Ligue 1

Si la Liga BBVA possède dans son championnat les deux clubs bénéficiant des deux plus grosses communautés Facebook d’Europe, elle présente également la particularité d’avoir des clubs qui n’ont encore mis en place aucune stratégie Facebook. C’est notamment le cas du Rayo Vallecano et de Getafe CF qui ne possèdent aucune page Facebook officielle. Il s’agit des deux seuls exemples dans le top 5 des championnats européens.

Si les clubs d’Eibar et Cordoba ont le mérite d’avoir une page officielle Facebook, ces deux clubs ne possèdent pas de communautés Facebook aux dimensions d’un club professionnel évoluant dans un championnat majeur. Eibar n’a toujours pas franchi la barre des 10 000 fans alors que Cordoba vient d’y parvenir péniblement. Néanmoins, les deux clubs ont tout de même le mérite d’être sur le podium de Liga BBVA en termes de taux d’engagement. Cela prouve au moins qu’ils possèdent une communauté réactive.

Au niveau du taux d’engagement global au sein du championnat, la Liga BBVA se situe à un niveau similaire à la Ligue 1 avec 2,99%. Néanmoins, ce taux est largement influencé par les énormes communautés du Real Madrid et du FC Barcelone. En prenant comme indicateur la médiane, la Liga BBVA se situe alors au-dessus de la Ligue 1 avec Elche CF possédant un taux d’engagement de 4,40% contre 3,24% pour le SC Bastia en Ligue 1 (10ème sur ce critère lors du dernier classement). Sur ce critère, la Liga BBVA dépasse même la Premier League où le club londonien de West Ham United, présentant le 10ème taux d’engagement de Premier League, enregistre 4,07%.

Enfin, si le taux d’engagement est globalement bon dans le championnat, tous les clubs ne sont pas forcément de bons élèves. Ainsi, la formation de Levante UD possède un très faible taux d’engagement de l’ordre de 0,79%. Un taux si bas qui s’explique notamment par une animation défaillante – beaucoup de publications promotionnelles, peu de contenus uniques – et de mauvais résultats sportifs.

[table id=147 /]

Le Real Madrid possède la communauté espagnole la plus importante

Si le FC Barcelone parvient à sauver sa première place du classement général Facebook, en revanche, le club catalan n’est pas en tête concernant les fans résidant sur le territoire espagnol. Sur ce critère, le Real Madrid prend la tête en rassemblant près de 2,5 millions de fans vivant en Espagne. Bénéficiant du taux d’internationalisation le plus élevé de Liga BBVA, le FC Barcelone se retrouve assez éloigné de son rival madrilène en possédant seulement 2,250 millions de fans espagnols.

En termes de communauté espagnole, l’Athletic Bilbao parvient à subtiliser la 5ème place du classement alors que le club basque ne se situe qu’au 8ème rang du classement général. Sa politique conservatrice en matière de recrutement nuit à l’internationalisation du club. Une stratégie qui est notamment complètement inversée de celle de son voisin, la Real Sociedad, qui possède un taux d’internationalisation de 90% et dont la communauté la plus importante du club se trouve au Mexique.

fans facebook liga bbva janvier 2015

Enfin, le championnat de Liga BBVA possède un taux global d’internationalisation très élevé de l’ordre de 96,34%. Ce taux est plus élevé que celui affiché par la Premier League (95,57%). Mais une nouvelle fois, il est très largement influencé par les deux géants du championnat. En effet, la Liga BBVA affiche un taux d’internationalisation médian de 79,12% contre 89,07% en Premier League…

[table id=148 /]

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer