Economie

La Liga BBVA souhaite le maintien des fonds d’investissements

Après l’annonce de la FIFA du calendrier des mesures concrètes prises à l’encontre des opérations menées par les fonds d’investissements dans le football, certaines ligues européennes ont décidé de riposter afin de défendre les intérêts de leurs partenaires économiques. Explications…

Dans une circulaire publiée en ce début d’année 2015, la FIFA a annoncé son plan de lutte contre les opérations financières menées par les fonds d’investissements dans le football. Dans ce document, la FIFA indique proscrire tout contrat de type TPO (third party ownership) à partir du 1er mai 2015. Et tous les contrats de ce type signés entre janvier et mai 2015 ne peuvent avoir une durée supérieure d’un an.

En d’autres termes, la FIFA compte mettre fin à la tierce propriété dans le secteur footballistique. Une pratique qui poserait de gros problèmes. Outre les soupçons d’évasion fiscale dans certaines transactions, l’émergence dans fonds d’investissements dans l’acquisition de droits de joueurs de football contribuerait, selon la FIFA et l’UEFA, à l’entretien d’une bulle spéculative tout en menaçant l’intégrité des compétitions à cause de la multiplication de potentiels conflits d’intérêts. La circulaire mise en place par la FIFA vise à interdire rapidement les activités menées par les différents fonds opérant dans le football avant que ces derniers ne deviennent trop puissants.

Une décision qui a été bien intégrée du côté de la CBF qui a immédiatement décidé de l’appliquer au sein du championnat brésilien. Marché important et historique pour les fonds d’investissements, ces derniers n’auront donc plus le droit de signer de nouveaux contrats à partir du 1er mai 2015.

Concernant les contrats en vigueur et allant au-delà de mai 2015, la FIFA a indiqué qu’elle les laisserait aller jusqu’à leur terme. Pour des questions juridiques, elle ne peut appliquer la circulaire de manière rétroactive. Néanmoins, aucune prolongation ne sera tolérée. La FIFA devrait être en mesure de contrôler le respect de la circulaire dans le cadre de transferts internationaux grâce au système TMS.

La Liga BBVA se range du côté des fonds d’investissements

Si les agissements des fonds d’investissements dans le football devraient être totalement proscrits lors des saisons à venir, les contrats TPO sont déjà interdits dans certains championnats européens. Ainsi, via la législation française, les fonds d’investissements ne peuvent opérer dans le football professionnel français. Le championnat polonais d’Ekstraklasa a également interdit cette pratique. Plus récemment, suite à l’affaire Carlos Tevez, la Premier League a également mis fin aux activités des fonds d’investissements au sein de son championnat.

Alors que la lutte menée par la FIFA à l’encontre des fonds d’investissements est saluée par de nombreuses fédérations et ligues de football professionnel, certaines voix se sont tout de même élevées à l’encontre des mesures prises par l’institution internationale. Le mécontentement provient notamment de la péninsule ibérique.

La LFP espagnole, par la voix de son président Javier Tebas, a écrit une lettre à la FIFA pour protester contre l’interdiction des activités des fonds d’investissements dans le football. Ce dernier a notamment menacé la FIFA de dénoncer cette interdiction auprès de la Commission Européenne car elle s’opposerait au droit européen de libre circulation des capitaux. Dans son combat, Javier Tebas serait également soutenu par les dirigeants de la Primeira Liga (championnat portugais).

Dans les championnats espagnols et portugais, de nombreux clubs travaillent avec les fonds d’investissements afin de financer leurs onéreuses campagnes de recrutements et masses salariales. C’est notamment le cas de l’Atletico Madrid qui a profité de ses relations privilégiées avec le fonds Doyen Sports pour attirer le joueur international colombien Radamel Falcao en provenance du FC Porto. Au Portugal, tous les clubs de Liga Sagres – hormis aujourd’hui le Sporting CP – collaborent avec les fonds d’investissements. Certains dirigeants à l’image du patron de Rio Ave, Antonio Campos, saluent les bienfaits de ces acteurs. « Sans la tierce propriété, le championnat portugais ne pourrait plus rivaliser avec les clubs anglais, allemands ou même français. On connaîtrait le même sort que les Belges ou les Néerlandais » avait ainsi déclaré dernièrement le patron de Rio Ave à nos confrères de So Foot.

falcao doyen sports

L’Atletico Madrid était parvenu à recruter Radamel Falcao grâce aux bonnes relations nouées avec le fonds d’investissements Doyen Sports.

Les menaces de réclamation auprès de la Commission Européenne portées par les dirigeants de la Liga BBVA et de la Liga Sagres ressemblent aux tentatives menées notamment par l’avocat belge Jean-Louis Dupont à l’encontre du fair-play financier mis en place par l’UEFA. Pour le moment, l’Union Européenne a toujours conforté les décisions prises par les instances dirigeantes du football européen et mondial. Mais nul doute que la Liga BBVA et la Liga Sagres recevront des appuis financiers importants dans cette lutte judiciaire de la part des fonds d’investissements ne désirant pas cesser une activité lucrative…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer