Economie

Le football professionnel espagnol poursuit la réduction de son endettement

La LFP espagnole a réalisé dernièrement un nouveau point concernant la réduction de l’endettement des clubs professionnels du pays. La mise en place des nouvelles réformes a permis au football espagnol de démarrer sa cure d’assainissement des comptes. Explications…

Javier Tebas, patron de la LFP espagnole, est plutôt heureux de la tournure des événements. La Ligue espagnole a dernièrement rendu public un rapport dans lequel elle fournit un état des lieux du niveau d’endettement des clubs évoluant en Liga BBVA et Liga Adelante.

Clairement, les choses vont dans le bon sens. Entre 2011 et la fin de l’exercice 2013-14, les clubs professionnels espagnols ont diminué leur niveau d’endettement global de l’ordre de 20%. Les dettes totales dues par les différentes formations ibériques sont ainsi passées de 3,350 à 2,700 milliards d’euros.

Les clubs espagnols ont notamment réalisé un effort important concernant le remboursement de leurs dettes fiscales. Ces dernières sont passées de 630 M€ en 2012 à 500 M€ à l’issue de l’exercice 2013-14. Le nouvel arsenal législatif voté par le gouvernement espagnol et appliqué par le LFP – permettant notamment la confiscation des recettes télévisuelles en cas de défaut de remboursement des dettes contractées auprès du Trésor Public espagnol – a permis le renversement de tendance concernant l’endettement fiscal au sein du football ibérique.

La LFP s’attend à une diminution plus conséquente de l’endettement pour 2014-15

La Ligue espagnole s’attend à une diminution de l’endettement global plus importante pour la saison 2014-15. Le renforcement de l’attractivité internationale du championnat a permis aux clubs de capter de nouveaux investissements d’ordre actionnarial ou de sponsoring. Des flux financiers qui ont facilité le remboursement de certaines dettes.

Dans cette note ajoutée au rapport, la LFP fait notamment référence aux situations de l’Atletico Madrid ou encore de Valencia CF. Alors que les deux formations se retrouvaient dans une situation financière précaire il y a quelques années, les arrivées respectives dans le capital social du groupe Wanda et de Peter Lim vont permettre aux deux clubs de mieux respirer financièrement.

Wang Jianlin atletico madrid

Wang Jianlin est entré dans le capital social de l’Atletico Madrid en janvier dernier.

Néanmoins, si la situation globale du football espagnol s’améliore, cela n’empêche pas certains clubs de connaître de grosses crises financières. C’est notamment le cas actuellement du côté d’Elche CF. La direction cherche désespérément de nouveaux investisseurs pour l’aider à rembourser une dette d’environ 23 M€. Alors qu’un fonds d’investissements saoudien semblait intéressé par l’acquisition, ce dernier n’a présenté aucune garantie bancaire au cours des derniers jours…

Si l’objectif de réduction totale des dettes fiscales du football espagnol pour 2020 parait difficile à tenir, la LFP compte sur la collectivisation de la commercialisation des droits TV afin de franchir une nouvelle étape dans l’assainissement des comptes des clubs ibériques. Une réforme difficile à mener à son terme mais indispensable pour assurer un équilibre financier au sein de la Liga BBVA…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer