Economie

La Liga rehausse le salaire minimum

Suite aux excellentes nouvelles concernant la renégociation des droits TV, la direction de la ligue espagnole s’est réunie cette semaine pour régler plusieurs sujets d’ordre économique. La hausse des recettes télévisuelles ne devraient pas uniquement profiter aux clubs ibériques…

Le conseil d’administration de la ligue espagnole a annoncé la semaine dernière plusieurs décisions importantes sur le plan économique. Suite à la mutualisation et à la réévaluation des droits TV domestiques et internationaux du championnat de Liga BBVA, le conseil d’administration de LaLiga a décidé de rehausser le salaire minimum en vigueur dans le championnat.

Alors que le salaire minimum en Liga BBVA est actuellement fixé à 129 000 € par exercice, ce dernier passera à 155 000 € pour tous les contrats signés après le 1er juin 2016. La ligue espagnole souhaite que les recettes TV additionnelles perçues par les clubs soient redistribuées en partie aux joueurs.

Ayant supporté une masse salariale chargée de 1,2 milliard d’euros lors de la saison 2013-14, cette hausse du salaire minimum de 20% devrait avoir des conséquences sur l’ensemble des grilles salariales des clubs de Liga BBVA. Néanmoins, le contexte économique devrait permettre aux clubs de supporter cette inflation sans avoir recours à l’endettement. Cependant, la ligue espagnole a pris une décision différente concernant la Liga Adelante. Malgré une hausse des revenus télévisuels, le salaire minimum restera à 77 500 € par exercice. Devant la situation financière toujours délicate d’un certain nombre de clubs, la ligue a préféré ne pas prendre de risques concernant la deuxième division espagnole.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • Outre le revenu minimum, la ligue a également rappelé quelques droits des joueurs qui doivent être respectés par les clubs. La charge journalière de travail imposée par un club aux joueurs ne doit pas dépasser 7 heures. De plus, les joueurs doivent bénéficier d’un minimum d’un jour et demi de repos par semaine. Ces derniers ont également droit à un minimum de 30 jours ouvrés de vacances par an.

    La ligue est aussi revenue sur la situation des clubs relégués pour des raisons économiques. En cas de sanction de cette ampleur appliquée à un club, les joueurs seront alors immédiatement libérés de leur contrat et pourront s’engager avec une autre formation à tout moment. Le club sanctionné ne pourra demander une indemnité de mutation. Néanmoins, pour éviter ce type de situation, la ligue a également décidé de créer un fonds de stabilité qui permettra d’aider les clubs en difficulté à hauteur de 500 000 € pour un club européen et 360 000 € pour toute autre formation afin d’éviter les retards de salaires.

    Enfin, la hausse des droits TV a également un impact très positif sur la fédération espagnole. Alors qu’elle perçoit actuellement une dotation de 2,4 M€ par an de la part de la ligue, cette dernière sera rehaussée à hauteur de 2,6 M€ à partir de cette saison. Une enveloppe qui passera même à 3 M€ à partir de la saison 2019-20.

    En plus d’accroître la compétitivité de ses clubs, LaLiga pense également aux autres parties prenantes. Un mode de fonctionnement qui ravit l’ensemble des acteurs et qui devrait constituer un facteur clé de succès du football ibérique lors des saisons à venir…

    Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

    *projections


    Source photo à la Une : © LigaBBVA (Facebook)

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer