Marketing

Ligue 1 – Classement Google Plus 2014

google plus ligue 1

Après avoir publié les différents classements Facebook et Twitter de Ligue 1, Ecofoot.fr s’est intéressé cette semaine à l’activité des clubs sur Google Plus. Clairement, la Ligue 1 tâtonne encore sur le réseau social de Mountain View. Explications…

D’après les derniers chiffres publiés par l’institut Médiamétrie / Nielsen Netratings, le réseau social Google Plus a enregistré en France une audience de 5,8 millions de visiteurs uniques durant le mois de janvier 2014. Cette statistique place le réseau social de Mountain View en deuxième position, loin derrière Facebook et ses 27,9 millions de visiteurs uniques. Mais Google Plus figure en revanche devant Twitter et ses 5 millions de visiteurs uniques.

Certes, l’audience de Google Plus n’est pas aussi qualitative que les deux autres réseaux sociaux cités : l’activité par visiteur est en moyenne moins importante que sur Facebook ou Twitter. De plus, Google profite des synergies développées avec ses autres produits (Gmail notamment) pour gonfler son audience. En revanche, il est faux de dire que Google Plus n’intéresse que les amateurs de web-marketing ou autres geeks.

Seules 12 formations de Ligue 1 possèdent un compte officiel Google Plus

Cependant, la firme de Mountain View est consciente de son déficit de notoriété auprès des amateurs de sport. A l’heure ou le web-marketing sportif en est à ses balbutiements et promet beaucoup, le leader mondial des moteurs de recherches ne souhaite pas passer à côté de ce marché sur son réseau social. Ainsi, lors du dernier Manchester United – Liverpool, Google a lancé une grande campagne de communication, permettant à certains fans des Red Devils localisés dans le monde entier d’assister à la rencontre via un hangout proposé sur le réseau social. Nouveauté du dispositif : les webcams des différents participants étaient retransmises en direct sur les panneaux publicitaires ou autre écran d’affichage d’Old Trafford.

Google a choisi une rencontre de Premier League car les clubs britanniques sont en avance en matière d’animation de leur communauté sur Google Plus par rapport aux autres clubs européens. Des clubs comme Manchester United, Chelsea, Arsenal ou encore Manchester City disposent de communautés supérieures à 2 000 000 de personnes.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • Aujourd’hui, en Ligue 1, aucun club ne peut se targuer de posséder une telle audience. Si de nombreux paramètres peuvent expliquer cette différence (notoriété internationale plus faible, activité sur Google Plus moins importante en France qu’au Royaume-Uni…), de nombreux clubs français ne se sont pas encore appropriés ce réseau social. Huit formations de Ligue 1 ne possèdent toujours pas de compte officiel dont des clubs prestigieux tels que l’AS Saint-Etienne ou encore le FC Nantes.

    [table id=105 /]

    Le PSG a dépassé l’OM au classement Google Plus

    Parmi les clubs possédant un compte officiel, le PSG a récupéré la tête du classement au détriment de l’OM. La communauté du club parisien a dépassé la barre des 600 000 membres sur Google Plus. Entre septembre 2013 et mars 2014, la communauté a progressé de 56%. Un recrutement qui s’est opéré majoritairement à l’étranger : chaque publication est traduite en Anglais.

    Ces bons scores sont bien évidemment dus à l’accroissement de la notoriété du club à l’international. Mais le PSG réalise également un très bon travail sur le réseau social : Google Plus est mis en avant dès la pré-home page du site officiel et l’animation de la page est très régulière. Les best practices y sont employés tels que l’utilisation à bon escient des hashtags (à l’image de l’animation sur Twitter) ou encore l’incitation indirecte à l’engagement à travers la demande d’avis ou de pronostics.

    Le PSG n’est pas le seul club de Ligue 1 a réalisé un bon travail sur le réseau social de Mountain View. Les Girondins de Bordeaux animent également fréquemment leur page Google Plus. Les dispositifs sociaux développés pour Facebook ou Twitter (comme le vote pour l’homme du match) sont également déclinés sur Google Plus. Le club de Valenciennes FC réalise également un bon travail en publiant du contenu exclusif sur sa page officielle tel que des photos d’entrainement. En revanche, la mise en avant du réseau social sur son site officiel est inexistante.

    PSG Google Plus

    Le PSG utilise sur Google Plus les mêmes recettes que sur Facebook et Twitter : contenu exclusif aux réseaux sociaux, encouragement à l’interaction, animation prolifique.

    Si certains clubs mettent des moyens pour développer leur page Google Plus, d’autres formations n’ont pas encore démarré leurs actions. C’est notamment le cas de l’AS Monaco. Le club princier a intégré le logo Google Plus au sein du header de son site officiel mais la dernière publication sur sa page remonte au 25 février 2013. Cette rupture de l’animation explique la faible communauté du club. On trouve un exemple similaire du côté du FC Sochaux-Montbéliard : le club n’a pas réalisé une seule publication depuis l’ouverture de sa page Google Plus. Les deux formations ont très certainement ouvert un compte pour éviter la confusion avec des pages non-officielles du club. Cependant, le développement de cette présence n’est pas encore à l’ordre du jour.

    Aujourd’hui, les clubs de Ligue 1 tâtonnent sur le réseau social Google Plus. Sujet nouveau, peu d’entres eux ont défini un positionnement stratégique afin de développer au mieux leur présence sur ce réseau social. Mais avec le développement de son audience sportive et la prise en compte de manière plus poussée de l’activité du réseau social dans les critères de référencement naturel (SEO) ; les différents clubs devraient rapidement élaborer des stratégies similaires à celles déployées sur Facebook ou Twitter pour créer et engager leur communauté. Le classement risque de beaucoup évoluer au cours des prochains mois…

    Google Plus

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer