Stratégie

La Ligue 2 joue la carte de l’apaisement

Alors que la Ligue 2 a décidé d’adopter la politique de la main tendue envers les dirigeants de Ligue 1 suite à la première décision rendue par le Conseil d’Etat, les dirigeants de l’élite préfèrent pour le moment poursuivre leurs actions afin de réellement peser et orienter les changements de la gouvernance du football professionnel français. Explications…

Combien de clubs de Ligue 1 seront relégués à l’issue de la saison 2015-16 ? Pour le moment, la décision n’est pas tranchée même si le Conseil d’Etat a rendu hier un premier verdict en faveur de la FFF. Ainsi, la juridiction a décidé de ne pas tenir compte du référé à caractère d’urgence déposé par la LFP au sujet de la décision prise par la FFF d’annuler la réforme du système de promotion/relégation.

Pour le moment, donc, il y aura trois descentes et trois montées entre la L1 et la L2 pour la saison 2015-16. Mais une décision sur le fond est attendue pour la fin d’année 2015 – début d’année 2016. Ainsi, les deux divisions professionnelles du football français seront dans le flou jusqu’à la mi-championnat.

Devant le verdict rendu par le Conseil d’Etat hier, les dirigeants des clubs de Ligue 2 et de la FFF ont décidé de jouer la carte de l’apaisement en proposant de réunir toutes les familles du football professionnel français afin de trouver un bon compromis.

« Tout le monde est d’accord sur la nécessité d’une réforme mais il faut se mettre d’accord sur une feuille de route. Sans ça, on va aller de guerre en guerre. La cacophonie actuelle ne rend service à personne » a alors déclaré Jean-Pierre Louvel, président de l’UCPF. Une sortie médiatique qui tranche avec les déclarations émises en milieu de semaine au Parisien au sujet de la sortie des clubs de Ligue 1 de l’institution et contre lesquelles Jean-Michel Aulas avait vivement réagi sur Twitter. Avant son départ de l’UCPF, Jean-Pierre Louvel veut une dernière fois réunir tous les dirigeants de L2 et L1 autour d’une table pour faire le point.

Cette volonté de réunir tous les acteurs est également partagée par Claude Michy, président de Clermont Foot. « Comment voulez-vous que des gens investissent dans le foot français quand on voit ce merdier ? Il est vital d’apaiser les tensions » a alors déclaré le dirigeant clermontois.

Si les dirigeants de Ligue 2 sont prêts à discuter, cette démarche ne fait pour le moment pas plier la Ligue 1 dans ses revendications. Les patrons des clubs de l’élite comptent mener leur combat judiciaire jusqu’au bout pour la mise en application d’une réforme votée à une très large majorité au Conseil d’Administration de la LFP. « A travers la décision à venir sur le fond du Conseil d’Etat, nous allons savoir si le football français est une république bananière procédurière et archaïque, ou si les règles de démocratie peuvent être appliquées, à savoir si les décisions prises par le CA de la LFP à une très grande majorité sont entérinées » a ainsi déclaré Loïc Féry, président du FC Lorient.

De son côté, Bernard Caiazzo, co-président de l’AS Saint-Etienne, a réaffirmé l’envie des clubs de Ligue 1 d’aller jusqu’au bout dans la création de leur nouveau syndicat. « Quelle que soit la décision finale du Conseil d’Etat, ce qui a perturbé les clubs de Ligue 1 dans ce dossier, c’est de voir que les minoritaires pouvaient décider du sort de tout le monde […] Notre communiqué est clair : on va créer notre propre syndicat. Rien ne nous arrêtera » a ainsi affirmé le dirigeant de l’ASSE à nos confrères de L’Equipe. Néanmoins, Bernard Caiazzo a indiqué que le dialogue n’était pas rompu avec les présidents de L2.

caiazzo démission ucpf

Bernard Caiazzo compte aller jusqu’au bout concernant la création d’un syndicat dédié à la Ligue 1

Si la première décision du Conseil d’Etat a renforcé les positions de la FFF et des dirigeants de Ligue 2, elle n’a pas calmé les ardeurs de la Ligue 1 concernant une gouvernance indépendante. Les tensions risquent toujours d’être aussi fortes lors des semaines et des mois à venir…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer