Stratégie

La Ligue 2 est-elle capable de renverser le conseil d’administration de la LFP ?

Remontés par le nouveau vote du conseil d’administration de la LFP maintenant l’application de sa réforme du système de promotion/relégation entre L1 et L2 dès 2015-16, les dirigeants de Ligue 2 s’activent en coulisse pour mener différentes actions visant à combattre cette décision. D’importants aménagements au sein des instances pourraient avoir lieu dans les semaines à venir. Explications…

Deux jours après le nouveau vote du conseil d’administration de la LFP concernant l’application dès 2015-16 de la réforme du système de promotion/relégation entre L1 et L2, les patrons de clubs de Ligue 2 ne décolèrent toujours pas. Ces derniers ont prévu de se réunir lundi matin pour mettre en place un plan de bataille afin de faire annuler au plus vite cette décision.

Plusieurs pistes sont envisagées et elles pourraient être activées simultanément. Dans un premier temps, les dirigeants chercheront à convoquer une assemblée générale extraordinaire de la LFP afin de proposer la révocation du conseil d’administration. Si la convocation de l’assemblée générale est une simple formalité – il suffit seulement de recueillir un tiers des suffrages des clubs professionnels pour l’obtenir – en revanche, la révocation du CA sera un objectif plus difficile à atteindre.

Pour pouvoir révoquer le CA de la LFP, il faut que la décision soit votée à la majorité. Or, lors du vote, les clubs de Ligue 2 bénéficient de 2 voix contre 3 pour les dirigeants de Ligue 1. « Il suffit d’avoir quatre clubs de Ligue 1 avec nous, c’est jouable » a alors dernièrement indiqué Claude Michy, président de Clermont Foot, et grand partisan de cette mesure pour pouvoir enrayer la réforme contestée.

Actuellement, les dirigeants de Ligue 1 semblent faire front commun devant la mise en place de la réforme du système de relégation/promotion. Néanmoins, deux dirigeants de Ligue 1 ont déjà manifesté leur soutien aux clubs de Ligue 2 quand ces derniers étaient attaqués par Jean-Michel Aulas au sujet de leur poids dans les décisions et de la solidarité au niveau de la répartition des droits TV. Bertrand Desplat et Jean-Pierre Caillot, dirigeants respectifs de l’EAG et du Stade de Reims, avaient alors pris part à la signature d’une lettre visant à défendre les intérêts de la Ligue 2.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder en avant-première, sans publicité, au format magazine et en version enrichie à nos meilleures interviews
  • Bénéficier de certaines exclusivités
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • Vers un boycott de la première journée de Ligue 2 ?

    Outre le renversement du conseil d’administration de la LFP qui est loin d’être acquis, les dirigeants de Ligue 2 étudient également la piste judiciaire pour faire annuler la décision prise il y a deux jours. Cette piste creusée notamment par Jacques Rousselot pourrait se concrétiser indépendamment des actions prises à l’encontre du CA de la LFP. « Des avocats planchent aussi sur les aspects juridiques. Les décisions prises sont très contestables. Il va y avoir plusieurs actions dans plusieurs directions » a alors ajouté Claude Michy.

    membres conseils d'administration lfp

    Tous les membres du CA de la LFP sont menacés de perdre leur mandat en cas de révocation dont les nouveaux élus Nasser Al Khelaifi et Olivier Sadran

    En plus du recours judiciaire, les patrons de Ligue 2 n’ont pas abandonné l’idée d’un boycott de la première journée de championnat afin de protester contre la mise en place de cette réforme. Une mise en place qui est d’autant facilitée par le soutien des supporters qui n’apprécient guère la diminution des chances de montée de leur club.

    Si le combat risque d’être acharné durant tout l’été, il pourrait également concerner d’autres terrains comme l’UCPF. Dans la semaine, deux hommes forts de l’institution – Jean-Pierre Louvel et Jean-Michel Aulas – ont présenté leur future démission. Alors que le départ de Louvel était attendu en raison de la cession de son club à un nouvel actionnaire, il a été néanmoins précipité par les distensions survenues lors des derniers mois entre les patrons des deux divisions. De son côté, Jean-Michel Aulas souhaite clairement créer une UCPF aux attributions élargies et réunissant uniquement les clubs de Ligue 1 afin de faciliter les réformes (Ligue 1 à 18 clubs, nouvelle répartition de droits TV…).

    L’été promet d’être très chaud au sein des différentes institutions du football professionnel français…

    Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer