Economie

La Ligue Europa peut-elle rétablir les finances de l’OL ?

Alors que Jean-Michel Aulas s’est engagé devant les actionnaires d’OL Groupe à retrouver des comptes équilibrés à l’issue de la saison 2013-14 ; il sait également que cet objectif est très ambitieux étant donné la conjoncture sportive du club. Cependant, un bon parcours en Ligue Europa génèrerait un surplus de revenus non pris en compte dans les différents scénarios établis par l’état major du club. Et si la Ligue Europa, tant décriée, venait à sauver les comptes de l’OL ? Ecofoot.fr mène l’enquête…

En début d’exercice 2013-14, Jean-Michel Aulas a réitéré sa promesse effectuée aux actionnaires concernant le retour à l’équilibre des comptes de l’OL le plus rapidement possible. Les derniers bilans financiers ne sont pas radieux : le club a accusé un déficit de 35,6 millions d’euros en 2009-10, de 28 millions d’euros en 2010-11 et 2011-12. La perte est également évaluée à 19 millions d’euros en 2012-13.

Sur les quatre derniers exercices écoulés, le club rhodanien a donc perdu plus de 110 millions d’euros. Un déficit qui a fortement dégradé ses fonds propres. Afin de rassurer les actionnaires, le président de l’OL a travaillé ces dernières années sur un plan de restructuration permettant normalement de retrouver des comptes équilibrés en 2012-13.

Cependant, le plan de restructuration est difficile à mettre en place. Si le club a considérablement inversé la balance des transferts ces dernières années avec des économies substantielles réalisées au niveau de la masse salariale, le club a perdu de sa compétitivité sportive. Habitué des participations à la lucrative Ligue des Champions, l’OL ne bénéficie plus des retombées financières de cette compétition depuis deux ans. De plus, le club est à un tournant de sa stratégie : il a initié les travaux de construction de son futur grand stade où il sera le propriétaire. Un projet qui doit plonger le club dans une nouvelle dimension économique, lui permettant de rivaliser plus facilement avec les poids lourds financiers que sont le PSG ou l’ASM.

L’OL veut toujours réaliser un transfert avant le 30 juin 2014

Malgré les efforts économiques réalisés par Jean-Michel Aulas depuis le début de saison, l’OL sait qu’il clôturera l’exercice 2013-14 en déficit s’il ne possède pas de revenus exceptionnels. Le déficit devrait se chiffrer à 10 millions d’euros. Mais le montant exact variera en fonction du classement final du club en Ligue 1.

aulas

Jean Michel Aulas sait que l’objectif d’équilibre des comptes pour l’exercice 2012-13 sera difficile à tenir. Mais les bons résultats en Ligue Europa et en Coupe de la Ligue pourraient aider le club financièrement.

Pour combler ce nouveau déficit d’exploitation, Jean-Michel Aulas a réfléchi à l’opportunité de céder un joueur lors du dernier mercato hivernal. Malheureusement, il n’a pas reçu d’offres pour les joueurs concernés. Souhaitant se séparer de gros salaires comme Bafetimbi Gomis ou encore Jimmy Briand ; le dirigeant de l’OL n’a reçu qu’une offre pour son milieu de terrain Maxime Gonalons. La stratégie de vendre un joueur avant le 30 juin 2014, date de clôture des comptes de fin d’exercice est toujours d’actualité. Le président lyonnais souhaiterait acter un gros départ (Gourcuff ?) au tout début du prochain mercato estival.

Les revenus de la Ligue Europa intéressent l’OL

Dans ses projections financières, le club n’a pas forcément inclus les revenus européens afin de ne pas anticiper des sources incertaines. Si la non-qualification pour la Ligue des Champions prive le club d’une belle enveloppe, les montants perçus pour le parcours en Europa League ne sont pas complètement ridicules.

Ainsi, Jean-Michel Aulas souhaite que sa formation dispute à fond cette compétition. Compte tenu de son parcours actuel, le club a déjà empoché 2,8 millions d’euros. En cas de qualification pour les huitièmes de finale, le club empochera 350 000€ supplémentaires. Une participation en quart de finale engendrera un revenu de 450 000€. Une participation en demi-finale sera rémunérée 1 million d’euros. Enfin le statut de finaliste confère une prime de 2,5 millions d’euros et le vainqueur perçoit un chèque de 5 millions d’euros.

Si l’OL venait à remporter la compétition, le club toucherait une prime de 9,6 millions d’euros. A cela, il serait nécessaire d’ajouter une rétribution variable estimée à près de 3 millions d’euros provenant du prizepool télévisuelle. Jean-Michel Aulas bénéficierait alors d’un revenu additionnel de 12,6 millions d’euros. Un montant non-négligeable qui permettrait de financer le déficit structurel de l’OL sans vendre de joueurs.

En attendant, Rémy Garde fera reposer ses titulaires. L’entraineur de l’OL alignera une équipe bis en Ukraine ce soir. Une formation qui devrait tout de même poser des problèmes au FC Chornomorets Odesa. C’est du moins ce qu’espèrent Jean-Michel Aulas et les actionnaires de l’OL, dont le titre en bourse a chuté à 2,13€…

Google Plus

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer