Marketing

Pourquoi la Ligue 1 brade-t-elle des billets sur vente-privee.com

Du 16 au 26 décembre, 13 clubs de Ligue 1 et 15 de Ligue 2 ont mis en vente sur le site vente-privee.com des places à moitié prix pour 90 rencontres de la phase retour. Pourquoi ces clubs ont-ils pris cette décision via l’UCPF alors que les revenus de billetterie sont en hausse ? Réponse sur Ecofoot.fr…

Cela commence à devenir une habitude. Juste avant Noël, différents clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ont décidé de lancer une vente à moitié prix de billets pour des rencontres de la phase retour sur le site vente-privee.com. Cette initiative n’est pas une nouveauté : une vente similaire avait eu lieu en décembre 2011.

Les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 participant à cette vente ont souhaité saisir l’opportunité des fêtes de fin d’années pour lancer cette opération. Au total, des places pour 90 rencontres de Ligue 1 et Ligue 2 étaient disponibles sur le site de vente-privee.com avec une réduction moyenne de l’ordre de 50%. Cela représentait un stock d’environ 50 000 billets et une recette potentielle estimée à 600 000 €. Treize clubs de Ligue 1 (Bordeaux, Evian TG, LOSC, FC Lorient, OL, OM, MHSC, FC Nantes, Stade de Reims, ASSE, FC Sochaux, TFC, Valenciennes FC) et 15 formations de Ligue 2 ont participé à cette opération.

Quelles sont les motivations des clubs de Ligue 1 et Ligue 2 ?

Cette vente à prix cassé peut surprendre alors que les recettes de billetterie sont en hausse en Ligue 1 (+6,7 millions d’euros) comme en Ligue 2 (+1,5 million d’euros) sur cette phase des matchs allers. Mais avec la modernisation et la construction de nouveaux stades pour l’accueil de l’Euro 2016 ; les capacités d’accueil des enceintes sont également en expansion. Il est alors l’heure pour les clubs professionnels français de séduire un nouveau public afin de remplir les nouvelles enceintes. Avec un taux de remplissage de 72% en Ligue 1 et de 38,8% en Ligue 2, les clubs sont encore loin de leur potentiel maximum.

Ainsi, cette vente organisée sur le plus célèbre site de ventes privées a pour but de conquérir un nouveau public. Cela tombe bien : sur ses 2,5 millions de visiteurs uniques par jour, 66% de l’audience de vente-privee est féminine. Les clubs professionnels français cherchent à attirer une cible féminine alors qu’elle est sous-représentée dans les stades (les femmes représentent 13% de l’affluence totale des stades de Ligue 1). L’organisation d’une vente au sein de vente-privee.com est un puissant levier marketing pour atteindre cet objectif.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • En 2011, les clubs de Ligue 1 et Ligue 2 avaient été satisfaits de l’opération

    Clairement, les clubs qui ont souscrit à l’opération ne cherchent pas à maximiser un profit financier direct. Les billets sont vendus 50% moins chers qu’habituellement et sur la recette estimée à 600 000 €, les clubs vont devoir verser une commission à vente-privée supérieure à 30% d’après nos informations.

    En revanche, la conquête d’un nouveau public est un bon investissement à long terme. D’ailleurs, en 2011, l’opération avait pleinement répondu aux attentes des clubs participants. A l’époque, 60 000 billets avaient été mis en vente entre le 1er et le 16 décembre 2011. Sur cet inventaire, 58 500 billets avaient trouvé preneur. Lors de la vente, 511 000 visiteurs uniques s’étaient précipités pour obtenir un précieux sésame. Sur l’ensemble de la vente, 58% des acquéreurs de billets étaient des femmes. Et 60% des acheteurs avaient moins de 34 ans. Les acheteurs s’étaient également plutôt orientés vers des places de catégorie 1, celles présentant les meilleures prestations. Les clubs avaient alors pleinement touché la cible souhaitée.

    parc des princes

    7 clubs ne Ligue 1 n’ont pas pris part à l’événement sur vente-privee.com

    Si 13 clubs de Ligue 1 ont renouvelé le partenariat en 2013, le PSG n’a pas souhaité participer à la vente. Le club parisien qui bénéficie du meilleur taux de remplissage à domicile de Ligue 1 avec 94,2% n’a pas besoin de conquérir d’autres cibles dans l’immédiat. D’autant que le club cherche à construire une image de marque haut de gamme avec une amélioration de la qualité de service au Parc des Princes qui justifie une hausse des prix. La politique de vente-privee va totalement à l’encontre de la construction marketing amorcée par le PSG.

    Plus étonnant, l’AS Monaco ne participe pas à la vente. Pourtant, le club de la Principauté affiche un taux de remplissage au Louis II assez faible (47%). La direction du club ne pense pas qu’une vente privée puisse forcément aider au décollage de l’affluence à domicile.

    Enfin, si la conquête d’un nouveau public est l’enjeu majeur, Philippe Lyonnet, directeur de la communication à l’ASSE rappelle également que l’organisation de cette vente peut également représenter un beau cadeau de Noël aux supporters habituels qui suivent le club. D’ailleurs, l’ASSE n’a pas hésité à mettre en vente à prix cassé le choc ASSE – Lille qui réunira deux belles formations de Ligue 1. D’après l’enthousiasme suscité par cette nouvelle vente, il y a fort à parier que l’opération sera à nouveau renouvelée dans les années à venir…

    Google Plus

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer