Economie

Ligue 1 – Classement des chiffres d’affaires

classement chiffre d'affaires ligue 1

Suite à la publication par la DNCG des bilans financiers des différents clubs de Ligue 1 concernant l’exercice 2015-16, Ecofoot.fr en profite pour dresser le classement des clubs de l’élite française en fonction du chiffre d’affaires hors transferts généré.

Si la Ligue 1 est essentiellement parvenue à équilibrer ses comptes lors du dernier exercice grâce aux importantes plus-values enregistrées sur le marché des transferts ; l’élite du football professionnel français a également pu s’appuyer sur une légère hausse de ses recettes hors transferts pour renouer avec les profits.

En effet, la L1 a ainsi enregistré des revenus structurels à hauteur de 1,485 Md€, soit un montant en hausse de 4,7% par rapport à l’exercice 2014-15. Une hausse de recettes qui a notamment été portée par une augmentation des revenus de sponsoring (+5,9%) et des droits audiovisuels (+4,4%), due notamment à l’entrée en vigueur des nouveaux contrats TV concernant les compétitions européennes.

Le PSG écrase toute concurrence

Concernant la hiérarchie, sans surprise, le PSG écrase toute concurrence ! Le club parisien a ainsi enregistré des revenus hors transferts à hauteur de 542,416 M€ au cours du dernier exercice. Le PSG a généré 3,4 fois plus de revenus que son plus proche poursuivant, l’Olympique Lyonnais.

Le club parisien est également responsable d’une bonne partie de la croissance des recettes en Ligue 1. Le PSG a ainsi enregistré une hausse de revenus supérieure à 12% par rapport au dernier exercice. Outre l’augmentation des droits TV, le club de la capitale est également parvenu à sensiblement accroître ses recettes commerciales. Le club parisien frôle désormais la barre des 150 M€ de revenus de sponsoring, hors prise en compte du contrat signé avec QTA.

L’autre club ayant porté la croissance économique de la Ligue 1 lors de l’exercice 2015-16 est l’Olympique Lyonnais. Le club rhodanien affiche des recettes hors transferts de l’ordre de 160 M€, contre 96 M€ lors de l’exercice précédent. Outre sa participation en C1, le club a également profité de l’inauguration du Parc OL en janvier 2016.

Par rapport à sa surface financière, l’OGC Nice constitue bien évidemment la très belle surprise sportive de l’exercice 2015-16. Les Aiglons ont achevé la dernière saison au 4ème rang de Ligue 1 en générant le 9ème chiffre d’affaires hors transferts. Et le club niçois est en passe de faire encore mieux en cet exercice 2015-16.

Inversement, l’Olympique de Marseille n’a pas tenu son rang financier au cours du dernier exercice. Malgré la réduction des investissements de son désormais ex-actionnaire, l’OM avait pourtant généré lors de la saison 2015-16 le 3ème chiffre d’affaires de L1 avec des revenus supérieurs à 110 M€. Un montant qui n’a pourtant pas permis au club phocéen de jouer les premiers rôles…

Source photo à la Une : Wikipedia.org – CC BY-SA 4.0

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer