Droits TV

L’augmentation des droits TV internationaux de la Ligue 1 est-elle satisfaisante ?

Frédéric Thiriez, président de la LFP, a annoncé fièrement hier le nouveau contrat signé avec BeIN Sports concernant les droits TV de la Ligue 1 à l’étranger sur la période 2018-2024. Si, à première vue, ce nouveau contrat semble être une bonne nouvelle pour le championnat de France, il n’est pas encore au niveau  d’autres grands championnats européens. Explications…

Frédéric Thiriez avait le sourire hier après-midi, à la sortie du conseil d’administration de la LFP. Le patron de la LFP venait d’annoncer le nouveau contrat signé avec BeIN Sports au sujet de la commercialisation des droits TV de la Ligue 1 à l’étranger pour la période 2018-2024.

Alors que la LFP perçoit actuellement 32 M€ par an jusqu’à la saison 2017-18, le contrat sera sensiblement revu à la hausse. En effet, l’opérateur qatari s’est engagé à verser pour la période 2018-24 un minimum garanti de 80 millions d’euros par saison. S’il parvient à obtenir des recettes supplémentaires lors de la revente à d’autres opérateurs locaux, le groupe BeIN Sports reversera à la LFP 50% des revenus engendrés au-dessus du minimum garanti. Un deal qui engendre à minima une augmentation des droits TV à l’international de 150% par rapport à la période précédente. Au total, BeIN Sports versera au minimum 480 millions d’euros sur l’ensemble de la période.

Pour montrer sa bonne volonté, BeIN Sports a également accepté de verser une avance de 10 millions d’euros par saison à partir de 2014-15 afin de compenser la baisse des droits TV domestiques sur la période 2014-16. Frédéric Thiriez s’est déclaré très satisfait de ce nouvel accord, indiquant que les droits TV de la Ligue 1 à l’étranger n’étaient que de 6,5 millions d’euros par saison en 2004-05.

La Ligue 1 rattrape seulement une partie de son retard

Si les différents dirigeants de club de Ligue 1 semblaient satisfaits par ce nouveau contrat, sa valeur n’est pourtant pas si exceptionnelle par rapport aux concurrents européens. En effet, ce nouvel accord permet seulement de dépasser provisoirement la Bundesliga qui n’a pas encore renégocié ses droits pour la période concernée. Pour le moment, la Bundesliga perçoit 45 M€ de droits TV à l’international jusqu’à la saison 2016-17.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • Le futur contrat conclu par la LFP se situe encore loin des niveaux italiens, espagnols ou encore anglais. Actuellement, la Serie A perçoit 120 M€ en provenance des droits TV internationaux. La Liga BBVA parvient à engendrer 130 M€ par saison. Enfin, le champion européen dans le domaine, la Premier League, perçoit plus de 530 M€ par saison ! Et les différents championnats cités n’ont pas encore renégociés leurs contrats pour la période 2018-24. Si un doute peut subsister pour la Serie A à cause des résultats sportifs européens de ses clubs, il y a fort à parier que la Premier League et la Liga BBVA bénéficieront d’une inflation de leurs droits TV lors des prochaines négociations. La concurrence entre les diffuseurs étrangers et les résultats sportifs de leurs clubs sur la scène européenne devraient encourager une nouvelle vague d’augmentation des droits.

    Richard Scudamore

    Richard Scudamore, patron de la Premier League, est parvenu à négocier des droits TV internationaux records.

    Si la Ligue 1 n’atteint pas encore le niveau de ses rivaux européens, la LFP a eu l’ingénieuse idée de négocier son nouveau contrat sous forme de minimum garanti. Ainsi, une inflation des droits TV en cours de période n’est pas à exclure si les différents clubs français parviennent à réaliser quelques exploits européens suscitant la curiosité et un intérêt croissant des diffuseurs étrangers. Pour le moment, il s’agit seulement d’un demi-succès pour la LFP…

    Google Plus

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer