Economie

La Ligue 1 cherche à accroître ses revenus TV internationaux

droits tv internationaux ligue 1

Lors d’une interview accordée à nos confrères de L’Equipe, la présidente de la LFP Nathalie Boy de La Tour a dévoilé ses objectifs prioritaires pour les années à venir. La nouvelle dirigeante de la Ligue souhaite impérativement accroître les recettes internationales de la Ligue 1. Décryptage…

La Ligue 1 parviendra-t-elle à réduire son retard d’exposition sur les marchés internationaux par rapport à ses grands concurrents européens au cours des saisons à venir ? Consciente des enjeux liés à l’internationalisation de sa compétition et de ses clubs, la LFP met actuellement les bouchées doubles pour accroître la visibilité de la Ligue 1 sur les marchés internationaux.

« Mon chantier prioritaire est d’augmenter les revenus de la Ligue 1 à l’international. En France, on a quinze ans de retard par rapport à nos concurrents européens. Il faut optimiser ces droits internationaux, et notamment sur la Chine » a ainsi déclaré Nathalie Boy de La Tour, lors d’une interview accordée dernièrement à nos confrères de L’Equipe.

Des mots qui se traduisent en actes. Dernièrement, la LFP a inauguré de nouveaux locaux basés à Pékin. Via cette antenne régionale, la Ligue compte développer la notoriété de ses compétitions tout en développant ses réseaux avec les interlocuteurs locaux.

La LFP parviendra-t-elle à réévaluer les droits TV internationaux de la L1 ?

Alors qu’une somme de 75 M€ a été évoquée au cours de l’interview, les droits TV internationaux de la Ligue 1 devraient atteindre une somme minimum de 80 M€ à compter de la saison prochaine. Un montant qui constitue une belle progression par rapport aux droits actuellement en vigueur et qui s’élèvent à hauteur de 32 M€.

Toutefois, le montant est faible par rapport aux sommes récoltées par les autres championnats européens. En effet, lors des derniers appels d’offres, la Premier League est parvenue à commercialiser ses droits TV internationaux à hauteur de… 1,1 Md£ par saison ! Un montant incroyablement élevé, traduisant une inflation des prix sur l’ensemble des marchés. Sur le seul marché français, la Premier League percevrait une somme supérieure à 100 M€ par exercice de la part d’Altice !

Mais la Premier League n’est pas le seul championnat européen à percevoir de substantiels revenus de la part des diffuseurs étrangers. La Liga Santander est parvenue à enregistrer des recettes TV internationales à hauteur de 636 M€. Des recettes qui ont été multipliées par 5 grâce à la mutualisation des droits TV et à une stratégie agressive en matière de développement international. La Liga a ouvert au cours des derniers mois de multiples antennes régionales afin de promouvoir ses clubs.

Malgré un engagement signé jusqu’en 2024 avec BeIN Sports concernant ses droits TV internationaux, la LFP possède tout de même des leviers pour accroître sensiblement ses recettes. En effet, la somme de 80 M€ par saison constitue un minimum garanti négocié avec l’opérateur qatari. La Ligue pourrait ainsi percevoir 50% des sommes additionnelles négociées par BeIN Sports avec les diffuseurs locaux.

Outre l’enjeu financier, la négociation d’accords avec des opérateurs mieux distribués constitue également un élément important pour la LFP. Une meilleure exposition télévisuelle des clubs français à l’international faciliterait le travail d’internationalisation entrepris par les principales formations du championnat. Un travail qui doit permettre aux différents clubs d’accroître sensiblement leurs recettes commerciales.

Nul doute que les principaux dirigeants de Ligue 1 seront très attentifs quant aux travaux menés par la LFP pour développer l’internationalisation du championnat français…

Source photo à la Une : Ecofoot.fr

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer