Economie

Le joueur de Ligue 1 s’exporte bien !

exportation joueurs ligue 1

Alors que la période des transferts bat son plein, l’institut FIFA TMS vient de publier un premier bilan concernant l’activité des transferts internationaux durant le mois de juillet. Si les données confirment la montée en puissance du championnat chinois, elles donnent également des indications concernant la Ligue 1. Décryptage…

Evidemment, le premier bilan dressé par le service FIFA TMS concernant la période des transferts est partiel. Il concerne seulement l’activité du mois de juillet et prend en compte exclusivement les mouvements internationaux entre les différents championnats. Autrement dit, la somme folle dépensée par la Juventus pour recruter Gonzalo Higuain n’entre pas dans le champ d’application de l’étude. Certains clubs, à l’image par exemple du Real Madrid, n’ont également pas réellement lancé leur mercato.

Néanmoins, les précieuses données compilées par l’institut FIFA TMS permettent tout de même de confirmer quelques tendances. Cela concerne notamment l’hyperactivité de la Premier League, dont les clubs prospectent tous les marchés afin de subtiliser de nombreux talents internationaux. Et visiblement, le Brexit n’a eu pour le moment aucun effet sur les clubs anglais : ces derniers comptent bien utiliser les revenus provenant de l’entrée en vigueur des nouveaux contrats télévisuels pour renforcer leur compétitivité sportive.

Sans surprise, le football anglais est le roi de l’importation de joueurs en volume et en dépenses. Concernant le nombre de transactions, le football professionnel anglais a accueilli 197 nouveaux joueurs en provenance des championnats internationaux lors du mois de juillet 2016. Son plus proche poursuivant, l’Allemagne, n’a enregistré que 131 entrées. Concernant les dépenses, l’Angleterre a dépensé quelques 359 millions de dollars sur les marchés internationaux. A nouveau, le football anglais devance l’Allemagne, qui comptabilise 297 M$ d’investissements.

Concernant les championnats les plus dépensiers, la Chine confirme sa montée en puissance entrevue lors du dernier mercato hivernal. La Chinese Super League a dépensé 140 M$ dans l’achat de nouveaux joueurs, classant la compétition au 5ème rang des importateurs. Evidemment, le montant dépensé par le club de  Shanghai SIPG dans l’acquisition de Hulk a contribué à alourdir significativement cette somme.

La France se classe dans le top 5 des exportateurs !

Concernant les exportations de joueurs, l’Angleterre se classe également en tête en termes de volume. Si ce leadership parait surprenant au premier coup d’œil, il est néanmoins logique. Ne pouvant constituer des effectifs trop nombreux, les clubs anglais sont également obligés de vendre pour faire de la place pour leurs nouvelles recrues. En revanche, au niveau financier, l’Allemagne s’empare de la première place avec 216 M$ de ventes. Le Borussia Dortmund a notamment réalisé quelques belles transactions avec la cession, entre autres, d’Henrikh Mkhitaryan à Manchester United.

Au niveau des exportations, le football professionnel français tire son épingle du jeu sur les deux critères. En termes de volume de joueurs, la France se classe au 5ème rang avec 123 joueurs vendus à l’étranger. Sur le plan financier, le football professionnel français a déjà encaissé 167 M$ via les transferts réalisés à l’international ! Un montant élevé qui classe la France au 4ème rang.

Ainsi, en moyenne, le football professionnel français a vendu un de ses éléments à l’étranger pour une somme de 1,3 M$. Un montant qui cache néanmoins d’importantes disparités. A ce petit jeu, l’Olympique de Marseille dope les statistiques de la Ligue 1. Le transfert de Michy Batshuayi à Chelsea a rapporté à lui seul près de 40 M€ (même si l’intégralité du montant n’est pas rentré dans les caisses de l’OM). D’autres transferts majeurs ont été réalisés durant cette période dont la vente de Brice Dja Djedjé ou encore d’Abdelaziz Barrada.

Si la période des transferts est encore loin d’être terminée, l’analyse portée sur le mois de juillet a tout de même permis de définir quelques grandes tendances. Et ces dernières devraient plutôt s’accentuer durant la deuxième phase de ce mercato estival…

Si vous souhaitez compléter votre veille sur l’actualité économique du football, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire 


Source photo à la Une : © Capture vidéo Youtube

Articles populaires

To Top
Tweetez11
Partagez17
Partagez13

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer