Marketing

Ligue 2 – Classements Facebook 2014

Comme à son habitude, Ecofoot.fr profite de la nouvelle année pour mettre à jour les différents classements des réseaux sociaux pour chaque compétition. Aujourd’hui, les classements Facebook de Ligue 2 ont été actualisés. Si les chiffres sont globalement positifs, de grosses disparités existent entre les différents clubs de ce championnat. Découvrez le tour d’horizon effectué par Ecofoot…

En ce début d’année 2014, les 20 pages officielles Facebook des clubs de Ligue 2 totalisent plus de 458 000 mentions J’aime. Par rapport au début de saison (août 2013), la Ligue 2 a gagné 104 810 nouvelles mentions J’aime en une demi-saison. Cela correspond à une progression de 29,65% ; portée par les efforts effectués par de très nombreux clubs qui structurent leur écosystème digital. En revanche, elle est inférieure à la croissance enregistrée en Ligue 1 qui s’établit sur la même période à 35,70 %. La Ligue 2 ne bénéficie pas pour le moment d’une augmentation de son audience en provenance de l’international contrairement à la Ligue 1 avec notamment le PSG et l’AS Monaco.

En ce qui concerne le classement général, le RC Lens continue à creuser l’écart au sommet de la hiérarchie. Le club a enregistré un gain net de 39 410 mentions J’aime entre août 2013 et janvier 2014. Le club artésien est responsable à lui-seul de 38 % de la croissance de l’audience Facebook de la Ligue 2. L’arrivée d’un nouvel actionnaire et les bons résultats enregistrés en championnat permettent au club de lancer cette dynamique. De plus, la bonne mise en avant des réseaux sociaux en pré-home du site officiel permet d’accélérer la croissance. Le club jouit également d’une popularité qui dépasse largement les frontières de l’agglomération lensoise. Ainsi, la ville la plus représentée parmi la communauté de fans du club n’est pas sa ville hôte mais l’agglomération de Lille. Il s’agit d’un cas unique pour un club de Ligue 2.

Si le podium du classement Facebook général de Ligue 2 n’a pas évolué, un nouveau club est parvenu à se glisser dans le top 5. Il s’agit du SCO Angers qui subtilise la cinquième place au DFCO. Si en termes de mise en avant et d’animation les deux clubs réalisent un travail similaire ; la dynamique sportive permet au SCO Angers de doubler son homologue bourguignon.  Les premiers rôles joués par le SCO en cette première partie de saison a permis au club d’attirer 6 338 nouveaux fans (progression de 24,14 %) contre seulement 3 097 nouvelles mentions J’aime pour le DFCO (+10,59 %). Et la dynamique ne semble pas s’inverser : alors que le SCO possède un rythme hebdomadaire de recrutement de 600 fans par semaine en décembre ; le DFCO est sur une cadence deux fois moins rapide avec 300 fans par semaine.

[table id =72 /]

Clermont Foot a doublé son audience Facebook en 4 mois

Si une bonne partie de la croissance des mentions J’aime de la Ligue 2 est soutenue par le RC Lens (38 %), d’autres clubs ont mis en œuvre de belles optimisations digitales permettant de grosses progressions. C’est notamment le cas du club de Clermont Foot qui a quasiment doublé son nombre de fans en seulement 4 mois.

Le club auvergnat est passé de 11 440 à plus de 22 000 mentions J’aime entre août 2013 et janvier 2014. Cette forte augmentation de fans (+ 98 %) est surtout due à une meilleure mise en avant au sein du site officiel du club. Désormais, les supporters du club ont accès à la page Facebook via trois dispositifs insérés au sein de la Home Page du site officiel. Un premier encart a été placé au sein du header, visible ainsi sur toutes les pages. Un logo Facebook a également été mis en place dans le footer du site, ce qui permet également une présence de ce dernier sur l’ensemble des pages du site officiel. Un encart a été réalisé au cœur de la Home Page. D’autres Facebook boxes ont été placées sur certaines pages stratégiques du site. Enfin un interstitiel – utilisé aujourd’hui pour relayer la future application mobile du club – a aussi été utilisée par le passé pour promouvoir la page Facebook. Ce joli travail de visibilité au sein du site officiel – associé aux bons résultats sportifs du club – ont permis de soutenir cette croissance importante. Grâce à cette progression, Clermont Foot a gagné deux places dans la hiérarchie pour s’installer solidement dans le top 10. Sur décembre, le club possède un rythme de recrutement de 1 500 fans par semaine (2ème rythme de Ligue 2). Si le club parvenait à maintenir cette dynamique, il devrait gagner encore de nouvelles places dans les mois à venir.

clermont foot facebook

Le club de Clermont a inséré un encart dédié à sa page Facebook dans le header de son site officiel.

Si certains clubs ont réalisé de belles progressions, d’autres formations rencontrent beaucoup plus de difficultés dans leur recrutement de nouvelles mentions J’aime. C’est notamment le cas de la Berrichonne de Châteauroux. Clairement, les réseaux sociaux ne constituent pas un objectif prioritaire pour le club. Entre août 2013 et janvier 2014, le club n’a recruté que 167 nouvelles mentions J’aime soit le pire total de Ligue 2. Cela constitue une progression de 6,52 % ; 18ème score du championnat. En dépit des mauvais résultats sportifs, le club réalise une mise en avant du réseau social très sommaire au sein du site officiel. Seul un logo Facebook est présent avec un zoning qui n’est pas très bien défini. L’animation n’est également pas au rendez-vous avec un compte inactif depuis… le 18 décembre 2013 ! De plus, l’animation de la page Facebook n’est qu’un simple relais des actualités de la boutique officielle.

[table id =73 /]

Certaines formations de Ligue 2 possèdent un taux d’engagement inférieur à 1 %

Globalement, et sur une période similaire, les clubs de Ligue 2 possèdent un taux d’engagement supérieur à ceux de Ligue 1. Alors que la Ligue 1 présentait un taux d’engagement de 3,79 % ; celui de Ligue 2 est de 5,64 %. Cependant, de très grosses disparités existent entre les différentes formations.

A l’image de l’EAG en Ligue 1, le club de l’AC Arles-Avignon possède le meilleur taux d’engagement de Ligue 2 (10,59 %) alors que le club provençal a la plus petite communauté du championnat. Une base qualitative et un excellent relais des boutons sociaux au sein des publications sur le site officiel permettent cette prouesse. De plus, l’animation est complète avec la publication de résumés vidéo, des plannings d’entrainement ou encore des anniversaires des joueurs. Le RC Lens, qui occupe la première place générale, possède également un taux d’engagement supérieur à 10 %. En plus d’une bonne animation, le club artésien emploie des ressources graphiques pour mettre en scène des illustrations dédiées à la page Facebook. La cover-page du club est notamment régulièrement changée.

Sans surprise, la Berrichonne de Chateauroux occupe le dernier rang de ce classement avec un taux d’engagement inférieur à 1 %. Plus surprenant, le club de Tours accompagne la Berrichonne avec un taux d’engagement ne dépassant pas le pourcent. Ce taux extrêmement bas est plus de l’ordre d’un accident ponctuel plutôt que la conséquence d’une mauvaise animation. Se situant généralement à un taux d’engagement autour de 5 %, le club a simplement connu une mauvaise semaine.

[table id =74 /]

Si le bilan des quatre derniers mois de l’activité de la Ligue 2 sur Facebook est globalement bon ; il cache tout de même de grosses disparités entre les différents clubs. Malgré les efforts réalisés par de plus en plus de formations afin d’intégrer Facebook au cœur de leurs dispositifs digitaux (à l’image de Clermont Foot), le RC Lens est tout de même responsable de près de 40% de la croissance des mentions J’aime sur la période. Sachant que le club artésien risque d’être promu en fin de saison, la Ligue 2 pourrait perdre sa locomotive en termes de croissance Facebook. Mais certains clubs ont encore une marge de progression très importante. Pour l’exploiter, il sera alors nécessaire de réaliser certains aménagements à commencer par une mise en avant efficace sur le site officiel et une animation attractive.

Google Plus

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer