Stratégie

La Ligue 2 compte se battre pour l’UCPF

Après une réunion téléphonique réalisée hier, les dirigeants de Ligue 2 comptent mener le combat pour maintenir la représentation de l’UCPF au sein des différentes instances du football français. Cependant, ils entrouvrent une porte pour initier un nouveau dialogue avec leurs homologues de Ligue 1. Explications…

Les patrons de Ligue 2 sont toujours remontés face à leurs collègues de Ligue 1 qui maintiennent leurs actions concernant la création d’un nouveau syndicat. Ces derniers ont assisté lundi, de façon impuissante, à la naissance de Première Ligue avec la complicité de… Frédéric Thiriez, patron du football professionnel français.

Devant un tel affront, les patrons des clubs de L2 ont décidé de rapidement convenir d’une réunion téléphonique pour établir un plan de bataille. Ils comptent se battre corps et âme pour maintenir la représentation de l’UCPF au sein des différentes instances du football français.

« Nous considérons que l’UCPF est toujours le syndicat leader, puisqu’il a le plus grand nombre d’adhérents (24 contre 19). Pour nous, il s’agit du critère déterminant » explique ainsi Claude Michy, président de Clermont Foot, dans les colonnes de L’Equipe. Une sortie qui fait écho aux propos tenus par Bernard Caiazzo lundi. « Celui qui va nous expliquer qu’une structure avec le PSG, l’OM, Bordeaux ou Lille est moins importante qu’une autre avec la Ligue 2 va quand même avoir du mal à convaincre » avait alors réagi le nouveau président de Première Ligue.

Pour maintenir la représentation de l’UCPF au sein des instances face aux velléités de Première Ligue, les patrons de Ligue 2 comptent également sur l’appui du président de la Fédération Française de Football, Noël Le Graët. Un allié qui a répondu présent lors du débat autour de la réforme du système de promotion/relégation entre L1 et L2.

Néanmoins, le dirigeant de la FFF souhaite jouer la carte de l’apaisement et de la reprise du dialogue, sans entrer dans une logique partisane. « Je suis pour la paix. Si on peut trouver une formule pour que tout le monde redevienne positif, ça serait bien. Le dialogue est ouvert » a alors indiqué Noël Le Graët. Une position qui est également tenue par le gouvernement français, qui souhaite jouer le rôle de modérateur plutôt que celui d’arbitre dans cette affaire.

Un dialogue qui est également souhaité par les dirigeants de Ligue 2. « Nous tendons la main à nos collègues pour avoir des discussions sous l’égide de la Fédération. La moindre des corrections serait de répondre pour que les gens se parlent » a alors indiqué Claude Michy.

louvel réaction ucpf

Jean-Pierre Louvel est furieux à l’encontre de Frédéric Thiriez

En revanche, la collaboration de Frédéric Thiriez à la création du nouveau syndicat Première Ligue ne passe pas du côté des présidents de Ligue 2. « Le président de la Ligue s’est présenté non comme un rassembleur mais comme un diviseur » a alors lancé Jean-Pierre Louvel. Les dirigeants de L2 n’accordent plus leur confiance au patron de la LFP, qu’ils souhaitent ouvertement écarter lors de la reprise du dialogue avec leurs homologues de Ligue 1.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer