Economie

Liverpool FC ouvre cinq nouvelles boutiques en ligne

Après le succès connu par l’ouverture de sa boutique en ligne sur le marché chinois en 2012, le club de Liverpool FC a décidé de se lancer via le canal digital sur cinq nouveaux marchés asiatiques afin de dynamiser ses recettes de merchandising. Le club mise sur les mêmes ingrédients pour répéter le succès chinois. Explications…

La direction de Liverpool FC a annoncé la semaine dernière le lancement de cinq boutiques en ligne à destination de nouveaux marchés asiatiques. A travers le déploiement de ses nouvelles plateformes digitales, le club de Liverpool cible le marché japonais, sud-coréen, thaïlandais, vietnamien et hongkongais. Les différentes plateformes digitales en langues locales ont déjà été mises en ligne.

La direction de Liverpool FC compte s’appuyer sur son succès chinois pour dynamiser ses recettes merchandising sur les nouveaux marchés asiatiques ciblés. Mise en ligne depuis 2012, la boutique digitale chinoise a permis au club d’accroître ses recettes de merchandising de plus de 200% sur un marché à fort potentiel.

Pour s’attaquer aux nouveaux marchés asiatiques ciblés, Liverpool FC a donc renouvelé une collaboration avec l’entreprise EZ International, experte dans les domaines du e-commerce asiatique. EZ International s’était déjà chargé de l’ouverture de la plateforme digitale chinoise du club. « Le club travaille avec EZ International depuis déjà plusieurs années et leur niveau de compréhension de nos besoins sur les marchés d’Asie-Pacifique permettra aux nouvelles boutiques de connaitre un succès aussi important que celui de notre plateforme chinoise » a alors indiqué Mike Cox, directeur merchandising de Liverpool FC.

Liverpool FC cherche à générer 150 M£ de revenus commerciaux par an

Outre le déploiement d’une plateforme digitale en langue du pays, la direction de Liverpool FC a cherché également à adopter une logistique propre à chaque marché permettant de réduire fortement les coûts d’expédition. Pour le moment, la direction marketing n’a pas commenté sur le développement possible de produits spécifiquement destinés aux nouveaux marchés asiatiques. Liverpool FC a ainsi choisi un modèle de développement asiatique différent par rapport à Arsenal FC qui préfère s’associer à d’importantes places de marché locales.

Avec l’ouverture des nouveaux dispositifs digitaux visant à étendre sa zone de chalandise internationale, Liverpool FC espère se rapprocher de son objectif de 150 M£ de revenus commerciaux par an. En plus de servir de nouveaux marchés, Liverpool FC espère dynamiser l’engagement de ses fans provenant de ces nouvelles zones géographiques afin de développer de nouveaux accords de sponsoring dans la région. Une stratégie qui doit aider les Reds à financer sa stratégie de développement sportif lui permettant, à terme, de redevenir un poids lourd du football européen.

revenus commerciaux liverpool fc

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez5

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer