Economie

Liverpool FC condamné à verser 8 M£ à un rival

La direction des Reds de Liverpool vient de perdre un combat administratif face au club de Burnley concernant l’acquisition de Danny Ings. Malgré l’importance de la sentence financière, le club de Liverpool a déjà indiqué qu’il paierait l’amende sans faire appel à des juridictions civiles. Explications…

L’affaire débute au mois de juillet 2015. Le jeune avant-centre anglais de Burnley, Danny Ings, décline une proposition de prolongation de la part de son club Burnley et décide de s’engager librement auprès de Liverpool FC. Les Reds flairent alors la très bonne affaire, en parvenant à faire signer un grand espoir du football anglais sans débourser une quelconque indemnité de transfert.

Néanmoins, s’appuyant sur une des curiosités du règlement de Premier League, le club de Burnley réclame tout de même une indemnité de 2,5 M£ au club de Liverpool FC malgré la fin de l’engagement contractuel du joueur. En effet, si un joueur de moins de 24 ans se voit proposer une prolongation de contrat en Premier League, le club perdant son joueur libre doit tout de même recevoir une compensation financière de la part du club acquéreur au titre d’une indemnité de formation.

Refusant toutes les demandes de compensations formulées par Burnley, la direction de Liverpool a alors dû défendre son cas devant le Professional Football Compensation Committee, autorité saisie par Burnley pour récupérer ses indemnités. Après plusieurs mois de procédure, le PFCC a finalement décidé de trancher en faveur de Burnley. Et le club du Lancashire va même recevoir une somme bien plus importante que celle réclamée initialement.

En effet, le PFCC a condamné Liverpool FC à verser immédiatement 6,5 M£ à Burnley FC au titre des indemnités réclamées par le club de Championship. Des frais compensatoires à hauteur de 1,5 M£ devront également être payés aux Clarets. Enfin, Liverpool FC reversera également 20% de l’indemnité de transfert perçue à Burnley en cas de revente du joueur.

Cette décision constitue un fait historique : jamais le PFCC n’avait été aussi sévère concernant un cas similaire. La plus lourde indemnité de ce type versée par un club de Premier League remonte à l’affaire Daniel Sturridge opposant Manchester City à Chelsea. A l’époque, les Blues avaient réglé le problème en déboursant 3,5 M£.

« Nous avons reçu une compensation extraordinaire qui reconnait à sa juste valeur notre rôle dans la formation d’un joueur de grande classe » a alors indiqué David Baldwin, Directeur Général de Burnley FC. Du côté de Liverpool FC, on n’a pas souhaité polémiquer concernant la décision prise par le PFCC. Malgré la somme importante, les Reds ne feront pas appel d’une telle décision. Avec des bénéfices à hauteur de 60 M£ enregistrés lors de la saison 2014-15, le club a largement les moyens de supporter cette sanction.

Pour Burnley, en revanche, le versement de cette somme constitue une vraie plus-value financière. Un tel montant lui permettra très certainement d’équilibrer ses comptes à l’issue de la saison 2015-16. Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule : le club est actuellement en passe de remonter en Premier League seulement une saison après avoir connu l’échec du maintien au sein de l’élite anglaise…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous abonner à notre compte Twitter


Source photo à la Une : © Liverpoolfc.com

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer