Economie

Le LOSC vend bien ses pépites formées au club

D’après une étude menée par le CIES, le club nordiste se classe au deuxième rang européen concernant les indemnités de transfert perçues au sujet des joueurs formés au club depuis juin 2012. De nombreux clubs français figurent au sein du top 20 européen. Explications…

Selon une étude menée par le CIES, la formation rapporte toujours aux clubs de Ligue 1. Le championnat français parvient à hisser six éléments dans le top 20 des clubs européens ayant perçu les plus grosses indemnités de transfert en provenance des joueurs formés au club depuis juin 2012.

Le championnat français est le plus représenté en nombre mais aussi en volume. En effet, les six clubs présents au sein du top 20 ont généré des recettes de transferts à hauteur de 223,3 M€. Dans ce domaine, la Ligue 1 devance la Liga BBVA (218,7 M€) et la Premier League (174,4 M€).

Parmi les représentants de Ligue 1 figurant dans ce classement, le LOSC tire son épingle du jeu en se classant au deuxième rang général avec 76 M€ perçus au cours des dernières années. Bien évidemment, le transfert de sa pépite belge Eden Hazard à Chelsea pour une somme autour de 40 M€ contribue fortement à ce très bon classement lillois. Néanmoins, au cours des derniers marchés des transferts, le club lillois est également parvenu à vendre d’autres joueurs formés au club à des formations appartenant à l’élite européenne : Lucas Digne, Divock Origi ou encore Mathieu Debuchy.

Derrière le LOSC, le Stade Rennais se retrouve également en bonne position en se classant au 8ème rang général avec des recettes à hauteur de 33,6 M€. Souvent élu meilleur centre de formation français au cours des dernières années par l’hebdomadaire France Football, le club breton a su monétiser ce savoir-faire. Les ventes de Yann M’Vila ou encore Tiémoué Bakayoko ont largement contribué à l’ascension du club dans le classement.

centres de formation rentabilité

Le Montpellier HSC et l’AS Saint-Etienne parviennent également à s’immiscer dans le top 10 européen. Le MHSC a surfé sur son titre remporté lors de la saison 2011-12 pour transférer à bon prix quelques gros espoirs issus de son centre de formation : Yanga-Mbiwa, Belhanda, Cabella… Le club héraultais a généré des recettes à hauteur de 33,5 M€ depuis juin 2012 en provenance de son centre de formation. De son côté, l’ASSE est parvenue à atteindre 32,8 M€ essentiellement grâce à Kurt Zouma, Joshua Guilavogui et Faouzi Ghoulam.

La Serie A est très peu représentée dans le classement

Parmi les cadors du championnat français, le PSG est le seul club à parvenir à s’immiscer dans ce classement. Le club parisien y parvient essentiellement grâce au transfert de son défenseur central Mamadou Sakho à Liverpool FC contre une indemnité évaluée à 23 M€. L’Olympique Lyonnais est étrangement absent de ce classement : le club de Jean-Michel Aulas n’a tout simplement pas (encore) transféré ses jeunes pépites pour le plus grand bonheur sportif du club.

Si la Ligue 1 domine le classement, le championnat français n’est pas parvenu à hisser un de ses représentants en tête du classement. En effet, la formation de Southampton se situe au sommet de cette étude avec un revenu de 90,2 M€. Si la Premier League n’est pas forcément reconnue pour être un championnat formateur, Southampton FC fait figure d’exception. L’actuel milieu offensif du Real Madrid, Gareth Bale, a notamment été formé au sein des Saints. La fuite de nombreux talents au cours de l’intersaison 2014 (Chambers, Lallana, Shaw) a contribué à propulser le club du sud de l’Angleterre en haut de la hiérarchie.

En revanche, la Serie A est complètement sous-représentée dans ce classement. Seuls deux clubs du championnat italien parviennent à se glisser dans le top 20 : le Genoa et l’Atalanta Bergame. Si la formation italienne ne traverse pas forcément sa meilleure période, cette faible représentation des clubs italiens est également due au ralentissement économique du championnat de Serie A. Et la faible exportation des joueurs italiens à l’étranger ne permet pas au pays de valoriser le travail de formation réalisé par de nombreux clubs.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer