Economie

Le LOSC cherche à faire baisser le prix de location du stade Pierre Mauroy

Michel Seydoux, président du LOSC, demande à la communauté urbaine de Lille la réouverture des discussions concernant le loyer annuel d’exploitation du stade Pierre Mauroy. Une proposition qui est pour le moment fermement rejetée par les responsables politique locaux. Explications…

Dernièrement, au sein du quotidien Les Echos, Michel Seydoux indiquait que le grand stade de Lille n’était pas un atout pour le LOSC. Lors de la la construction du modèle économique de cette enceinte, certains coûts de revient n’ont pas été pris en compte selon le dirigeant lillois.

Lors de cette sortie médiatique, Michel Seydoux fait notamment référence aux frais d’entretien de la pelouse ou encore de sécurité qui ont largement gonflé les charges du club lillois. Lors de chaque match disputé à domicile, le club doit prendre à sa charge le déploiement de 1800 à 2000 personnes, dont près de 700 stadiers.

Afin que le nouveau stade devienne un véritable atout pour le LOSC et non un poids financier, Michel Seydoux demande une renégociation du loyer annuel payé à la Métropole Européenne de Lille. Actuellement, la formation nordiste reverse 4,2 M€ par saison à la MEL pour l’exploitation du stade. Le loyer passera à 4,5 M€ à partir de la saison prochaine avec un prélèvement de 0,5% des recettes de billetterie de la formation nordiste.

La MEL ne veut pas discuter avec les dirigeants du LOSC

Interrogé par nos confrères de la Voix du Nord, Damien Castelain, président de la Métropole Européenne de Lille, ne souhaite pas renégocier le prix du loyer avec les dirigeants nordistes. Selon le président de la MEL, les données de l’équation économique sont connues depuis 2008. « Les choses sont claires depuis le départ : la convention, discutée en 2008, a été signée en 2009 et est strictement appliquée. Il n’y a pas de surprise » a ainsi indiqué Damien Castelain.

Selon le président de la MEL, le LOSC devrait plutôt s’attacher à diminuer sa masse salariale plutôt que de s’attaquer à un poste de dépenses qui ne représente que 4,5 M€ sur un budget total de 75 M€. D’autant que Damien Castelain réfute les théories de Michel Seydoux au sujet d’un acharnement fiscal envers les clubs de football professionnel : « Avec la suppression de la taxe spectacle par le gouvernement, le LOSC va économiser 800 000 € cette année. Autant dire qu’une renégociation du loyer n’est absolument pas envisageable » a alors conclu le dirigeant de la MEL.

recettes billetterie losc

Avec des recettes de billetterie à hauteur de 17 M€ par saison enregistrées par le LOSC, la MEL refuse d’ouvrir toute négociation concernant le loyer. Elle estime que le stade rapporte bien plus financièrement au club qu’il ne lui coûte en charges. Un calcul qui omet toutes les charges annexes supportées par le club nordiste.

Se retrouvant actuellement dans une situation financière délicate – avec des déficits opérationnels importants à chaque exercice – Michel Seydoux cherche à trouver des solutions afin de sortir le LOSC d’une situation de dépendance vis-à-vis de ses actionnaires. Car le dirigeant lillois songe sérieusement à se désengager du club à court terme au profit de l’homme d’affaires belge Marc Coucke.

Néanmoins, l’investisseur belge – qui a déjà acquis 5% des parts du club en septembre dernier – se pose des questions quant à une prise de participation plus importante auprès du LOSC. « Avec les contrats qu’il y a sur le stade, est-il possible d’avoir un club en bonne santé ? » s’interrogeait dernièrement Marc Coucke auprès de RTBF Sport. Il s’agissait surement d’un moyen de mettre la pression sur Michel Seydoux et la MEL afin de trouver un terrain d’entente pour faire baisser le niveau de charges supporté par le LOSC. Mais pour le moment, le dialogue est rompu…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer