Economie

Luca Toni est attaqué en justice par le fisc allemand

En début de semaine, les avocats de Luca Toni se sont rendus en Bavière pour défendre leur client face au fisc allemand qui réclame à l’ex-joueur du Bayern Munich de s’acquitter de la Kirchensteuer. De son côté, l’ancien international italien rejette la responsabilité sur son ancien club, prétendant qu’il ne connaissait pas l’existence de cette taxe. Explications…

Le séjour de Luca Toni en Bavière pourrait coûter cher à l’avant-centre italien. Evoluant au Bayern Munich de 2007 à 2010, Luca Toni n’a pas laissé une marque indélébile du côté des supporters bavarois malgré un bon bilan statistique et une excellente première saison. En plus de cela, l’actuel joueur du Hellas Vérone doit faire face à une procédure judiciaire lancée par le fisc allemand au sujet de l’acquittement d’une taxe sur la foi, obligatoire en Allemagne, et non-payée par le joueur durant ses années au Bayern Munich.

Ainsi, lors de son arrivée au Bayern Munich en provenance de la Fiorentina, le joueur a été déclaré comme de confession catholique par les comptables du club bavarois aux autorités du Lander. Suite à cette déclaration, Luca Toni devait alors s’acquitter chaque année de la Kirchensteuer, sorte de taxe sur la foi appliquée en Allemagne pour financer les différentes religions. En Bavière, cet impôt équivaut à 8% des revenus pour un joueur de confession catholique.

Officiellement pas au courant de cette loi, le joueur n’a jamais payé cette taxe aux autorités allemandes. Aujourd’hui, le fisc réclame 500 000 € par saison à l’avant-centre du Hellas Vérone plus 200 000 € d’intérêts sur cette somme. Le montant total exigé par le fisc allemand se situe aux alentours de 1,7 M€ !

Bien évidemment, Luca Toni ne souhaite nullement régler la note. Alors que l’audience s’est tenue en début de semaine, les avocats du joueur ont pointé du doigt la responsabilité du Bayern Munich dans cette affaire qui n’a nullement informé le joueur de cette loi. Un impôt qui peut d’ailleurs être facilement contourné : il suffit de se déclarer athée pour échapper à cette contribution fiscale.

luca toni bayern munich

Le fisc allemand réclame 1,7 M€ à Luca Toni pour non-paiement de la Kirchensteuer lors de son passage au Bayern

« De toute façon, si l’on croit en Dieu, on ne doit pas payer pour sa foi » a ainsi dernièrement lâché l’attaquant italien dans la presse italienne. Un argument qui sera vraisemblablement léger pour convaincre la justice allemande d’échapper au paiement de cette taxe. Le verdict de cette affaire est attendu dans les semaines à venir même si le joueur pourra multiplier les recours en cas de verdict défavorable.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer