Economie

Lyon dans le rouge…

parc ol rayonnement olympique lyonnais

En cet après-midi, la holding OL Groupe qui détient le club de l’Olympique Lyonnais a annoncé une perte nette de 28 millions d’euros pour l’exercice 2010/2011. Pour rappel, le club avait perdu 35,6 millions l’année précédente…

Les nouvelles ne sont pas bonnes du côté de la cité des Gones. Le club de Jean Michel Aulas a réalisé un résultat net négatif pour la deuxième année consécutive. Avec 28 millions d’euros de déficit, l’OL sera surement le club qui aura le plus perdu d’argent à l’issue de l’exercice 2010/2011.

Plus grave encore : le chiffre d’affaires du groupe recule de 3,5% par rapport à l’année précédente à hauteur de 154,6 millions d’euros. Si les contrats de partenariat sont en hausse (+32,7%); cela ne suffit pas pour compenser les chutes en billetterie (-23,4%), en droits marketing et TV (-11,2%) ou encore la baisse des produits dérivés  (-12,4%).

A noter également la prise en compte des transferts de Gourcuff en provenance de Bordeaux pour 21,8 millions d’euros et de Toulalan vers Malaga pour 10 millions d’euros. D’ailleurs, le transfert du Bordelais plombe les dépenses lyonnaises. En revanche, le transfert de Pjanic vers la Roma sera comptabilisé dans le prochain rapport. Seule bonne nouvelle de la semaine : Lyon a reçu le feu vert après enquêtes publiques pour la réalisation de son projet OL Land.

Mais les prochains mercatos de l’OL risquent d’intégrer le concept de rigueur économique… Ils devraient ressembler à celui réaliser lors de la période estivale 2011.

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer