Economie malaga cf prêts actionnariaux

Publié le 12 janvier, 2017 | par Anthony Alyce

Malaga CF accorde des prêts à son actionnaire !

Alors que le propriétaire qatari de Malaga CF, Abdullah Al-Thani, a considérablement réduit ses investissements, provoquant de nombreuses incertitudes autour de l’avenir de la formation andalouse ; ce dernier est toutefois parvenu à complètement restructurer les finances de son club au cours des derniers mois. A tel point que Malaga CF est désormais en capacité d’accorder des prêts à sa société mère ! Décryptage…

Vivant au-dessus de leurs moyens, de nombreux clubs européens ont régulièrement besoin des injections de capitaux réalisées par leurs actionnaires sous forme de prêts pour combler un résultat déficitaire. Des prêts qui sont souvent, par la suite, convertis en augmentation de capital voire en simple abandon de créances en raison de l’incapacité des clubs à rembourser leurs créances actionnariales.

Mais une telle situation semble tout simplement appartenir au passé du côté de Malaga CF ! D’après les informations dévoilées dernièrement par le média espagnol Palco23, qui a eu accès aux comptes 2015-16 du club andalou, Malaga CF a accordé au cours du dernier exercice un prêt de 2,25 M€ à sa société mère Nas Football, dirigée par l’émir qatari Abdullah Al-Thani, et qui possède près de 97,8% des actons du club andalou.

Et le flux inverse financier ne s’arrête pas à cette opération. Le club de Malaga CF a également prêté 275 000 € à deux administrateurs de la SAD, sans préciser les membres ayant eu accès à ce financement. Néanmoins, le club de Malaga CF a tenu à préciser que les différents prêts accordés ont été réalisés selon les conditions du marché et dans l’intérêt du club.

Malaga CF a considérablement amélioré sa situation financière

Cette situation a été rendue possible grâce à la nette amélioration de la santé financière du club. Le chiffre d’affaires opérationnel de Malaga CF est ainsi passé de 38,25 M€ en 2014-15 à 51,98 M€ en 2015-16, grâce notamment à la nette hausse des droits TV. De plus, le club a également enregistré de juteuses opérations sur le marché des transferts. Des éléments qui ont permis au club andalou d’afficher un résultat net bénéficiaire de l’ordre de 19,82 M€.

Outre les prêts, la famille Al-Thani – Abdullah Al-Thani et ses fils Nasser, Nayef et Rakan siègent au conseil d’administration – a également perçu 1,445 M€ en salaires pour leur rôle au sein du club. Néanmoins, les propriétaires du club sont encore loin d’avoir récupérer l’intégralité de leur mise. Au total, depuis son arrivée, Abdullah Al-Thani a accordé 137 M€ de prêts au club pour pouvoir notamment financer les premières campagnes de transferts. Des prêts qui ont été, depuis, convertis en augmentation de capital…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire 


Source photo à la Une : Wikipedia.org (Morancio)


A propos du contributeur / de la contributrice

Spécialiste des problématiques sport-business, j'interviens régulièrement pour différents médias sur des sujets liés à l'économie du football. Entrepreneur & Fondateur d'Ecofoot.fr



Comments are closed.

Back to Top ↑