Politique / Droit

Karl-Heinz Rummenigge écarte l’hypothèse d’une ligue fermée

Karl-Heinz Rummenigge ligue européenne fermée

Un temps évoquée à demi-mot par certains dirigeants de clubs européens, plusieurs membres imminents de l’ECA dont son président Karl-Heinz Rummenigge ont écarté l’hypothèse d’une ligue européenne fermée.

Le sujet semble définitivement clos. Alors que la menace de la création d’une ligue fermée planait au-dessus de l’UEFA – plusieurs acteurs à l’image de Relevent Sport avaient notamment contacté certains grands dirigeants de clubs européens au cours des derniers mois – ce dossier a récemment été écarté par la direction de l’ECA, organisation réunissant plus de 200 clubs européens.

« Nous avons une position claire. Nous sommes très heureux de rester sous la direction de l’UEFA et nous continuerons à travailler avec la confédération européenne » a alors déclaré le dirigeant bavarois Karl-Heinz Rummenigge, en marge de l’assemblée annuelle de l’ECA qui s’est tenue à Athènes.

Le patron de l’European Club Association s’est d’ailleurs montré très satisfait des réformes entreprises dernièrement par l’UEFA concernant le fonctionnement de la Ligue des Champions. Des modifications qui assureront 4 tickets pour la compétition aux quatre premiers championnats au classement des coefficients UEFA à partir de l’édition 2018-19.

« Nous approuvons complètement les réformes. Je suis 100% certain qu’elles vont renforcer la compétitivité de la Ligue des Champions. La compétition suscitera encore plus d’émotions » a ainsi ajouté Karl-Heinz Rummenigge.

La nouvelle formule de la C1 génèrera-t-elle plus d’inégalités ?

Pour le Board de l’ECA, les modifications entreprises sur le format de la C1 ne creuseront pas les inégalités au sein du football européen. Au contraire, les ajustements réalisés au niveau de la redistribution en C1 et C3 devraient permettre aux clubs évoluant dans des championnats classés en milieu de tableau (Scottish Premiership, Eredivisie…) de percevoir des recettes européennes en forte hausse.

Pour Michele Centenaro, Secrétaire Général de l’ECA, les inégalités se situent plutôt au niveau des droits TV commercialisés par les championnats nationaux. Une position qui est partagée par Andrea Agnelli, dirigeant de la Juventus et autre membre du Board de l’ECA.

« Ce qui crée d’importantes inégalités au sein du football européen sont les revenus générés par la commercialisation des droits TV au niveau des compétitions domestiques » a alors déclaré le dirigeant turinois. Une sortie qui fait référence aux importants droits TV vendus par la Premier League sans mentionner directement le championnat anglais.

Si l’hypothèse de la création d’une ligue fermée européenne en remplacement de la Ligue des Champions a été complètement écartée grâce aux dernières réformes actées au niveau de la C1 ; ces modifications continuent à susciter de vives tensions, particulièrement auprès des ligues nationales non-consultées dans ce projet de réformes et des petits championnats. Des tensions qui se sont en revanche apaisées en L1, grâce notamment aux premières contreparties dernièrement négociées par le dirigeant de l’AS Monaco, Vadim Vasilyev.

Source photo à la Une : Michael LucanCC-BY-SA 3.0 de

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer