Stratégie

Comment Manchester City compte se développer sur le marché japonais ?

La société City Football Group (CFG), unité dans laquelle est administré Manchester City, a annoncé l’ouverture d’une filiale au Japon du nom de City Football Japan (CFJ). Cette opération vise à accroître la présence commerciale des différentes formations du groupe dont essentiellement Manchester City. Explications…

City Football Group a fièrement annoncé début mars la création d’une filiale japonaise du nom de City Football Japan. La structure footballistique qui gère les clubs de Manchester City, New York City FC, Melbourne City Football Club et dernièrement Yokohama F. Marinos a décidé d’implanter une unité au Japon afin de renforcer la présence commerciale des différentes activités du groupe sur le marché nippon. Le groupe a choisi une véritable pointure pour prendre la direction de cette nouvelle unité : Takao Toshihige, actuel directeur général de Rakuten, devrait prendre la tête de la structure CFJ.

Selon la presse japonaise, l’ouverture de cette unité devrait permettre à City Football Group d’acquérir une position d’actionnaire majoritaire au sein du club japonais de Yokohama F. Marinos. En juin dernier, CFG avait acquis 20% du capital social du triple champion du Japon. Cependant, la législation japonaise interdit à un acteur économique étranger de posséder plus de 49% du capital social d’un club sportif au sein du pays. Une règle qui contraint fortement les investissements internationaux dans le sport japonais : la prise de participation de CFG dans le capital des Yokohama F. Marinos constituait le premier investissement étranger dans le championnat de J-League.

Une étape intermédiaire visant à renforcer les liens commerciaux entre le Japon et Manchester City ?

Grâce à la création de CFJ, le propriétaire de Manchester City devrait pouvoir devenir actionnaire majoritaire des Yokohama F. Marinos en rachetant une partie – ou la totalité – du capital social à Nissan, actuel actionnaire majoritaire du club. Via cet investissement, CFG cherche à développer le football japonais.

Néanmoins, Abu Dhabi United Group (ADUG) – propriétaire de CFG – ne réalise pas cet investissement par pure philanthropie ou amour du football japonais. Via cette implantation dans le football nippon, CFG cherche à tisser d’importants liens commerciaux au Japon afin d’accroître les différents centres de profit de son club phare, Manchester City. Ainsi, depuis sa prise de participation au sein des  Yokohama F. Marinos, Nissan est devenu le constructeur automobile officiel de Manchester City. CFG cherchera à séduire de nouveaux acteurs industriels japonais via une prise de participation plus forte au sein d’un acteur majeur du championnat nippon.

Yokohama F Marinos

CFG compte augmenter sa présence actionnariale au sein du club japonais des Yokohama F. Marinos

Manchester City a un besoin impératif de développer rapidement ses revenus commerciaux. Au cours de l’exercice 2013-14, le club mancunien a affiché un nouveau déficit de 23 M£ qui le met en danger face au fair-play financier. Parallèlement à sa stratégie japonaise, le club négocie également une revalorisation de son partenariat avec la compagnie aérienne Etihad afin de dynamiser ses recettes de sponsoring.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez7
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer