Economie

Quelles sont les masses salariales de MLS ?

Si le championnat nord-américain de Major League Soccer dispose d’un salaray cap qui permet d’encadrer les masses salariales des différentes franchises, la mise en place du diapositif des joueurs désignés en 2007 provoque tout de même des disparités importantes entre les clubs. Ecofoot.fr fait un focus sur les masses salariales 2014 du championnat nord-américain.

Depuis la création du championnat de MLS, il y a maintenant 20 ans, les dirigeants ont mis en place le salary cap permettant d’encadrer les masses salariales des différentes franchises. Pour 2014, le salary cap pour chacune des franchises s’élève à 3 100 000 $. Ainsi, une franchise ne peut verser plus de 387 500 $/an à un joueur intégré au dispositif du salary cap.

La mise en place du salary cap au sein de la MLS a été dictée par les problèmes financiers du New York Cosmos à la fin des années 80 qui a précipité la fin de l’expérience de la NASL, ancêtre de la MLS. Pour éviter la faillite de ses clubs, la MLS a choisi de se développer autour d’un championnat fermé avec un encadrement ferme de la masse salariale. Cela permet le développement rapide de nouvelles franchises grâce à un environnement stable et non soumis aux aléas économiques liés aux résultats sportifs à l’image des championnats européens.

La mise en place du joueur désigné a créé de grosses disparités de masses salariales en MLS

Cet encadrement ferme de la masse salariale des différentes franchises avait permis une gestion financière saine du championnat nord-américain mais constituait également un frein à son développement. Afin de pouvoir attirer des stars en provenance des championnats européens, les dirigeants ont alors décidé en 2007 de mettre en place le système des joueurs désignés. Ce dispositif a ainsi permet aux Los Angeles Galaxy d’attirer la star britannique du Real Madrid, David Beckham.

Désormais, les franchises de MLS ont le droit de soustraire jusqu’à trois éléments de leur effectif du salary cap. Aucun montant limite n’a été fixé concernant la rémunération. Alors que les salaires des joueurs encadrés par le salary cap sont réglés par la MLS, les joueurs désignés sont directement payés par leur franchise. Néanmoins, la MLS contribue tout de même au paiement d’un partie de la rémunération annuelle selon une grille variable en fonction de l’âge du joueur : la MLS accorde ainsi une aide de 150 000 $ à tout joueur désigné de moins de 18 ans, 200 000 $ si l’âge du joueur est compris entre 18 et 23 ans, 335 000 $ si le joueur a plus de 23 ans.

Depuis la mise en place du système du joueur désigné, de nombreuses franchises ont attiré des stars des championnats européens afin d’améliorer leur compétitivité sportive et d’accroître leur notoriété nationale et internationale. Certaines franchises se sont également servies du système du joueur désigné pour retenir au pays certaines stars nationales.

masses salariales MLS 2014

La mise en place du joueur désigné a également provoqué une inflation des masses salariales extrêmement importante, créant des disparités au niveau des franchises mais également à l’intérieur des effectifs. Ainsi, lors de l’édition 2014, la franchise de Toronto possède une masse salariale plus de cinq fois supérieure à celle de Chivas USA (16 648 857 $ vs 3 292 674 $).

Dans de nombreux effectifs, les salaires des joueurs désignés représentent plus de 50% de la masse salariale de la franchise. Aux Los Angeles Galaxy – franchise dont la masse salariale dépasse 13 millions de dollars – les salaires des trois joueurs désignés (Landon Donovan, Robbie Keane, Omar Gonzalez) représentent 79% des revenus versés par le club. Le taux atteint même 83,4% au Toronto FC, franchise au sein de laquelle l’ex international anglais Jermain Defoe perçoit un salaire annuel de 6 180 000 $ (4ème plus gros salaire de MLS). Du côté des New York Red Bulls, le seul salaire de Thierry Henry (4 350 000 $ soit le 7ème plus gros salaire de MLS) représente 39% de la masse salariale de la franchise.

Plusieurs acteurs de la MLS souhaitent remettre en cause le principe du salary cap pour différents motifs. Des syndicats de joueurs indiquent que la coexistence du salary cap et du système du joueur désigné entraine des disparités salariales nocives au sein d’un même vestiaire. David Beckham, propriétaire de la franchise de Miami qui devrait voir le jour en 2017, souhaite également la disparition du système du salary cap afin de d’accélérer le rythme de croissance du championnat. La fin du dispositif permettrait aux franchises d’internationaliser leur recrutement plus aisément en attirant davantage de stars. Une donnée qui provoquerait une hausse plus importante des droits TV ainsi qu’un accroissement des revenus de sponsoring et de billetterie.

Si le système du joueur désigné a accordé plus de souplesse aux franchises concernant leur politique de rémunération, les masses salariales de MLS restent largement en retrait par rapport à celles enregistrées dans les meilleurs championnats européens. Ainsi, la plus grosse masse salariale du championnat, détenue par Toronto FC avec 13,3 M€, est équivalente à une charge salariale d’un club promu en Ligue 1.  Pour certains investisseurs, le salary cap est devenu un cadre trop contraignant pour assurer un développement rapide de la MLS.

Aujourd’hui, Don Garber, patron de la MLS, a émis la possibilité de négocier un assouplissement du modèle de rémunération des joueurs du championnat nord-américain. Néanmoins, il ne souhaite pas remettre en cause les fondements d’un modèle qui engendre des performances économiques intéressantes au sein de nombreuses franchises. Les frondeurs envers le salary cap devront être persuasifs pour arriver à leurs fins…

Google Plus

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer