Stratégie

Michel Platini continue à œuvrer pour l’UEFA

Candidat à la prochaine élection présidentielle de la FIFA, Michel Platini n’a vraisemblablement pas encore laissé tomber l’institution européenne pour préparer sa campagne. Le patron de l’UEFA continue à rencontrer les grands acteurs de la politique européenne afin de poursuivre les bonnes relations entre l’institution européenne et les principaux organes de pouvoir de la région. Explications…

Si ses deux premiers adversaires lors de la prochaine élection présidentielle de la FIFA sont rentrés en campagne depuis plusieurs semaines, Michel Platini continue pour le moment à donner sa priorité à son rôle de président de l’UEFA en attendant la prochaine phase de l’élection. Cette semaine, le patron français de l’institution européenne a notamment rencontré le président de la Commission Européenne, Jean-Claude Juncker à Bruxelles.

Au cours de cette rencontre, les deux hommes ont notamment évoqué l’accord de coopération signé entre l’UE et l’UEFA en octobre 2014, garantissant entre autre le soutien de l’Union Européenne concernant l’instauration du fair-play financier auprès des clubs européens. D’ailleurs, les effets positifs du gendarme financier ont été évoqués au cours de la réunion. Juncker s’est empressé de féliciter le patron de l’UEFA au sujet de la diminution des déficits des clubs européens, passant de 1,7 milliard d’euros en 2011 à 400 M€ en 2014. Une baisse drastique qui a notamment été attribuée au rôle positif joué par l’instauration du fair-play financier.

L’interdiction de la tierce propriété mise en place par la FIFA depuis mai 2015 était également au centre des débats. Partisan de cette décision, Michel Platini a obtenu l’appui de l’élu européen sur ce sujet. Jean-Claude Juncker estime également que le TPO peut constituer une entrave à l’intégrité des compétitions tout en dissimulant des opérations de fraudes fiscales ou encore de blanchiment d’argent.

platini défense intérets football européen

Michel Platini continue à défendre les intérêts du football européen malgré sa candidature à l’élection présidentielle de la FIFA

« Je suis heureux de constater que le président de l’Union Européenne, Jean-Claude Juncker, est d’accord avec moi sur de nombreux sujets. Nous avons discuté sérieusement de plusieurs sujets d’actualité et nous essaierons de travailler régulièrement ensemble pour renforcer la compétitivité du football européen sur et en dehors des terrains » a alors commenté Michel Platini à la sortie de la réunion.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder en avant-première, sans publicité, au format magazine et en version enrichie à nos meilleures interviews
  • Bénéficier de certaines exclusivités
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • Si, lors de cet entretien, il a été seulement question de la défense des intérêts du football européen ; un inventaire très positif du bilan de Platini a tout de même été dressé. Il s’agit alors d’un moyen de propulser la campagne de Michel Platini pour l’élection présidentielle de la FIFA tout en s’assurant le soutien d’un homme politique influent sans délaisser son rôle de président de l’UEFA. En habile stratège, Michel Platini n’a aucun problème pour jouer sur les deux tableaux au sein d’un même rendez-vous…

    Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer