Economie

Mike Ashley vole au secours des Glasgow Rangers

Le propriétaire de Newcastle United, Mike Ashley, a décidé de voler au secours des problèmes financiers rencontrés actuellement par le club écossais des Glasgow Rangers. Déjà actionnaire minoritaire, Mike Ashley a accordé un prêt aux Rangers afin d’aider le club écossais à achever sa saison de Scottish Championship (D2 écossaise) sans problème de trésorerie. Explications…

Alors que les dirigeants  du football écossais avaient refusé en fin d’année 2014 une prise de participation à hauteur de 30% du capital des Glasgow Rangers de la part de Mike Ashley – déjà propriétaire de Newcastle United en Premier League – l’homme d’affaires britannique a néanmoins trouvé le moyen d’aider le club écossais tout en y augmentant son influence sans enfreindre le règlement.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Via sa société Sports Direct – première entreprise britannique de distribution d’articles de sports – Mike Ashley a accordé un prêt de 10 M£ aux Glasgow Rangers afin que le club écossais puisse terminer sa saison de Scottish Championship sans avoir de problème de trésorerie. Cela constitue un véritable soulagement au sein du club écossais : l’équipe financière du club annonçait début janvier qu’elle ne disposait pas des liquidités nécessaires pou verser les salaires en fin de mois. Toujours selon les propos alarmants de la direction du club, il manquait entre 8 et 12 M€ aux Glasgow Rangers pour pouvoir terminer la saison sereinement. Le prêt accordé par Sports Direct permet de remédier aux problèmes financiers à court terme.

Mike Ashley augmente son influence au sein des Glasgow Rangers

Déjà actionnaire minoritaire à hauteur de 8,92% au sein des Glasgow Rangers, Mike Ashley a exigé des contreparties en échange du prêt accordé via Sports Direct. Ainsi, le centre d’entrainement Murray Park du club sert de caution. Mike Ashley aurait également demandé un accord de naming de la mythique enceinte d’Ibrox permettant de faciliter le remboursement. Face aux protestations des supporters, la direction opérationnelle du club écossais n’a pu donner une suite favorable à cette proposition.

En plus d’une caution sur le centre d’entrainement, la société Sports Direct prend le contrôle durant la durée du prêt de 26% supplémentaires du capital de Rangers Retail Limited, filiale du club chargée des activités commerciales et notamment du merchandising. Avant cette prise de participation supplémentaire, Sports Direct possédait déjà 49% du capital de cette filiale. Ainsi, durant la durée de remboursement du prêt, Sports Direct devient majoritaire absolu de Rangers Retail Limited avec 75% des actions et Mike Ashley sera autonome sur la stratégie de commercialisation des produits dérivés du club.

mike ashley

Mike Ashley augmente son influence au sein des Glasgow Rangers.

Enfin, via ce prêt, Mike Ashley a obtenu également l’introduction de deux de ses hommes au sein du conseil d’administration des Glasgow Rangers. Derek Llambias, ancien dirigeant de Newcastle United, devient alors directeur général des Glasgow Rangers. Et Barry Leach, ancien directeur général de Sports Direct, s’empare de la direction financière des Glasgow Rangers.

Quid de Newcastle United ?

Même si Mike Ashley n’augmente pas directement sa participation dans le capital des Glasgow Rangers, conformément aux contraintes imposées par la direction du football écossais, ce dernier profite des problèmes financiers du club pour accroître significativement son influence. Selon divers spécialistes, l’homme d’affaires chercherait à s’emparer du club pour faciliter le développement des activités commerciales de Sports Direct en Ecosse. Mike Ashley songerait également à réaliser une jolie plus-value s’il parvenait à redresser le niveau sportif du club.

Néanmoins, ce dernier ne pourra probablement pas accroître directement sa participation au capital des Glasgow Rangers tant qu’il n’aura pas cédé Newcastle United. Et pour le moment, il ne semble pas enclin à vendre les Magpies à la grande déception des supporters du club. Le propriétaire de Sports Direct a affirmé que la question de la vente du club ne se poserait pas avant 2016. Mike Ashley n’est ainsi pas pressé de vendre Newcastle United qui réalise désormais d’importants bénéfices lors de chaque exercice. Il cherche ainsi à faire monter les enchères auprès de potentiels repreneurs en bon homme d’affaires qu’il est…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer