Economie

Le Milan AC souhaite moderniser ses structures économiques

Afin de relancer une formation en perte de compétitivité sportive, la nouvelle vice-présidente du Milan AC Barbara Berlusconi cherche à moderniser les structures économiques du club. Après l’inauguration du nouveau centre administratif du club Casa Milan, la direction des Rossoneri cherchent désormais à acquérir un terrain afin d’y édifier un nouveau stade. Explications…

Le Milan AC traverse actuellement une crise à trois dimensions. Sur le plan sportif, le club rossoneri a connu une saison 2013-14 tumultueuse terminant à une anonyme huitième place de Serie A. Le début de saison 2014-15 ne donne pas beaucoup plus d’espoirs : le club se situe actuellement au 7ème rang et pourrait rater une nouvelle fois la qualification pour la Ligue des Champions.

La crise sportive traversée par le club milanais s’est doublée d’une véritable guerre politique à la tête du club. Donné partant par… lui-même en décembre dernier, l’administrateur historique du club Adriano Galliani entretient des relations très fraîches avec la nouvelle patronne du club, Barbara Berlusconi. Une situation qui est à l’origine d’une instabilité chronique à la tête de la direction sportive du club : l’AC Milan a connu trois entraineurs différents en moins d’un an.

En plus d’une situation sportive et politique complexe, le club possède également des structures financières menant à des déficits chroniques. Lors des 6 derniers bilans publiés par le club – contrairement à de nombreux clubs européens, le Milan AC clôture ses comptes au 31 décembre – l’AC Milan a connu cinq exercices déficitaires avant impôts ! Entre 2008 et 2013, les pertes cumulées s’élèvent à 260,2 M€. Seule l’année 2009 a été positive avec un résultat avant impôts chiffré à 1,3 M€. Si aucun changement structurel n’est réalisé, les prochains bilans pourraient être encore plus catastrophiques avec la non-participation à la Ligue des Champions.

Le Milan AC doit changer son modèle économique

Face à la situation financière difficile, Barbara Berlusconi a récemment démenti le désengagement de sa famille en tant qu’actionnaire majoritaire du club. S’il est vrai qu’elle s’est récemment rendue dans les pays du Golfe, le club milanais cherche avant tout à attirer un partenaire commercial capable d’épauler l’actionnaire sans prendre sa place.

résultat avant impôts milan ac

Outre la recherche de partenariats actionnariaux, la direction du Milan AC cherche à faire évoluer le modèle économique du club en repensant toutes les structures économiques. Ainsi, le club s’est tout d’abord penché sur son principal poste de dépenses : la masse salariale. Dépassant les 200 M€ en 2011, cette dernière est retombée à 151 M€ pour l’année civile 2013. La formation lombarde poursuit sa cure d’amincissement en se séparant dernièrement de son attaquant Mario Balotelli et de Ricardo Kaka.

Si cette réduction salariale agit comme un premier pansement sur les déficits du club, la direction cherche également à transformer en profondeur le modèle économique du club afin de revenir sur le devant de la scène européenne. Pour cela, la direction s’attaque également aux centres de profits qu’elle souhaite optimiser. Cette optimisation passe par une modernisation du club.

Le Milan AC modernise ses structures

Cette modernisation est aujourd’hui conduite par Barbara Berlusconi en personne. Elle est à l’origine du projet Casa Milan inauguré en avril dernier. Il s’agit du nouveau centre administratif du club qui a déménagé de ses locaux historiques afin de créer un vrai quartier Milan AC. Ainsi, en plus d’être le nouveau siège administratif du club, Casa Milan abrite également un musée, une boutique et un restaurant aux couleurs du Milan AC. Il s’agit d’un véritable lieu de vie pour les supporters. Grâce à cette nouvelle structure, le club espère générer des revenus additionnels.

Mais le projet ne devrait pas s’arrêter là. Barbara Berlusconi a récemment confié sa volonté de bâtir un stade propre au Milan AC dans les environs de Casa Milan. La vice-présidente du Milan AC avait notamment rendez-vous cette semaine avec l’entreprise Fiera Milan Spa qui souhaite vendre un terrain de 45 000 m² à seulement quelques rues du nouveau centre administratif du club.

Le Milan AC souhaite se doter d’un nouveau stade d’une capacité approximative de 45 000 places à l’horizon 2018-19. Avec un nouvel outil ultra-moderne – équipé notamment de wifi ou encore d’un cinéma – le club espère considérablement augmenter ses recettes de billetterie en augmentant le panier moyen de son spectateur. Le club compte également créer des synergies avec les autres activités (musée, boutique, restaurant) de Casa Milan.

revenus de billetterie milan ac

Dans le vétuste stade San Siro, les revenus de billetterie du Milan AC ont stagné autour de 30 M€ au cours des dernières années. Avec un nouvel outil, les Rossoneri espèrent rattraper la Juventus dans ce domaine qui perçoit 40 M€ de revenus de billetterie depuis la livraison de son nouveau stade. Pour le moment, le Milan AC a déjà prévenu l’Inter – avec qui le club partage son enceinte actuelle – de son déménagement à court terme. Une décision qui pourrait entrainer le support intégral de la part de la direction de l’Inter Milan du coût des travaux de modernisation de Giuseppe Meazza estimé à 20 M€.

Si le Milan AC traverse actuellement une situation financière difficile, le club agit pour réformer ses structures. Avec un complexe Casa Milan alliant siège administratif, stade et lieu de vie pour les supporters, le club est sur la bonne voie pour développer des recettes additionnelles. Néanmoins, la direction devra également travailler l’internationalisation de la marque afin d’attirer de nouveaux partenaires commerciaux internationaux capables d’investir massivement pour associer leur image à celle du club. Il s’agit d’une condition indispensable pour retrouver les sommets européens…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer