Stratégie

Le Milan AC attire de nouveaux sponsors japonais

Quelques semaines après avoir signé un partenariat avec Fujitsu, le Milan AC a conclu un nouvel accord commercial avec la société de pneumatiques Toyo Tire & Rubber Company. La signature de ces deux partenariats commerciaux avec des entreprises japonaises intervient deux mois après l’arrivée de la star de la sélection nippone, Keisuke Honda, en provenance du CSKA Moscou…

Les grandes formations européennes se transformeraient-elles en écurie de Formule 1 ? Alors que le recrutement de pilotes pouvant représenter un potentiel intéressant pour les revenus de sponsoring est une coutume classique et établie en Formule 1 ; elle commence à prendre forme au sein du milieu du ballon rond.

Afin de conquérir de nouveaux marchés pour dynamiser les revenus de merchandising et attirer de nouveaux sponsors, les grands clubs européens n’hésitent pas à recruter certaines stars des équipes nationales asiatiques. Si le talent reste la première condition, les clubs sont de plus en plus sensibles aux nationalités de joueurs pouvant aider à conquérir de nouveaux marchés.

Le Milan AC calque sa stratégie sur celle de Manchester United

Manchester United est un des premiers clubs européens à avoir employé cette stratégie. Le club, à l’époque entrainé par Sir Alex Ferguson, avait alors recruté en 2005 le milieu de terrain sud-coréen Ji Sung Park en provenance du PSV Eindoven contre un chèque de 7,3 millions d’euros. En 2012, le club a renouvelé l’opération en recrutant l’international japonais Shinji Kagawa en provenance du Borussia Dortmund contre une indemnité de 15 millions d’euros. Ces deux recrutements, associés à des dispositifs commerciaux tels que la distribution d’une carte bancaire à l’effigie du club, ont permis de développer considérablement les revenus de merchandising en provenance des deux pays concernés.

Bien évidemment, Manchester United n’est plus le seul club majeur européen à recruter des stars nationales afin de développer leurs revenus commerciaux en provenance de l’Asie. Le Milan AC utilise désormais le même stratagème afin de développer ses recettes en provenance de cette zone géographique. Ainsi, alors que le club semble disposer d’un effectif assez conséquent dans ce secteur, le club décide en janvier 2014 de recruter le milieu international japonais Keisuke Honda en provenance du CSKA Moscou. Le transfert n’a rien coûté aux dirigeants milanais, le joueur se trouvant en fin de contrat dans son club russe.

Deux partenaires commerciaux japonais viennent de conclure un accord avec le Milan AC

Cette bonne affaire sportive réalisée par le club lombard n’a pas tardé à porter ses fruits sur le plan commercial. Dans la foulée de la signature de Honda, deux entreprises japonaises se sont engagées aux côtés du Milan AC alors que le club ne réalise pas sa meilleure saison sportive.

Tout d’abord, l’entreprise Fujitsu via sa branche climatisation est devenue partenaire officiel du club. L’entreprise a signé un contrat de trois ans contre le versement d’une indemnité estimée à 2,5 millions d’euros par an. Mauro Tavola, directeur commercial du club milanais, n’a pas minimisé le rôle joué par Honda dans le démarchage de ce partenariat : « Le marché japonais est très important. Après l’arrivée de Honda, ce n’est pas simplement par chance qu’une entreprise japonaise décide de démarrer une collaboration avec nous. Milan est une marque de notoriété internationale et la popularité de nos joueurs nous aide à pénétrer au sein de nouveaux marchés et de bénéficier de nouvelles sources de revenus en provenance du sponsoring. »

Mauro Tavola

Mauro Tavola, directeur commercial du Milan AC, reconnait le rôle déterminant joué par Honda dans l’arrivée de nouveaux sponsors japonais aux côtés du club lombard.

En plus de Fujitsu, le Milan AC vient d’officialiser un deuxième partenariat avec une entreprise japonaise. Il s’agit de la firme de pneumatiques Toyo Tire & Rubber Company qui s’est engagée jusqu’en juin 2016 aux côtés des Lombards. En contrepartie, la société japonaise s’engage à reverser 3 millions d’euros par an au club italien. « Nous sommes heureux d’accueillir Toyo Tire comme sponsor premium du club. C’est le début d’une collaboration qui illustre l’attrait mondial du club, et nous sommes ravis de collaborer avec une si importante entreprise. Nous partageons des valeurs et des objectifs communs qui constitueront le socle de notre partenariat. C’est également un moyen d’accroitre nos relations avec nos fans basés en Asie » a indiqué Barbara Berlusconi, nouvelle vice-présidente du club lombard.

Cette stratégie de conquête de nouveaux marchés initiée par Barbara Berlusconi doit aider le club à retrouver des moyens financiers lui permettant de rivaliser à nouveau avec les plus grandes formations du continent. Pour le moment, cette stratégie reposant sur le recrutement de Honda semble porter ses fruits. Elle permet au club d’espérer un accroissement juteux de ses revenus commerciaux et de merchandising.

Google Plus

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer