Economie

Le Milan AC continue à afficher d’importantes pertes financières

Alors que certains chiffres ont été dévoilés dans la presse italienne depuis plusieurs semaines, la direction du Milan AC vient de révéler son bilan financier définitif concernant l’exercice 2015. Comme prévu, les chiffres sont mauvais et la famille Berlusconi compte sur l’arrivée d’un partenaire financier pour relancer l’institution. Explications…

Il n’y a pas eu de grandes surprises lors de la communication du bilan financier 2015 réalisée par la direction du Milan AC. Clos au 31 décembre 2015, le club Rossonero a affiché à nouveau une perte financière abyssale. Après avoir enregistré un déficit de l’ordre de plus de 180 M€ sur la période 2011-14, la formation milanaise a de nouveau affiché un résultat net déficitaire de l’ordre de 89,3 M€.

Si le résultat net est légèrement moins déficitaire que celui enregistré lors de l’exercice 2014, le Milan AC a en réalité dévoilé son plus mauvais bilan financier sous l’ère Berlusconi. Le résultat avant impôt du club est négatif de 94,4 M€, soit un niveau de pertes supérieur à 10 M€ par rapport à l’exercice 2014. Les pertes nettes inférieures sont alors uniquement dues à un solde fiscal positif de 5 M€.

Absent des compétitions européennes depuis deux saisons, la perte de compétitivité sportive du Milan AC provoque une baisse de ses revenus opérationnels. Pour le troisième exercice consécutif, le club lombard a affiché une baisse de chiffre d’affaires opérationnel. Néanmoins, il s’est tout de même maintenu au-dessus de la barre des 200 M€ contrairement aux premières projections dévoilées dans la presse.

Si les recettes télévisuelles et de billetterie ont complètement flanché au cours des dernières saisons, le Milan AC parvient tout de même à maintenir un haut niveau de recettes commerciales. Les principaux sponsors du club n’ont pas lâché les Rossoneri, signant des engagements à long terme et déboursant des sommes importantes pour conserver leurs droits. Le sponsor principal du club, Emirates, a illustré sa confiance en un retour rapide du Milan AC au premier plan en renouvelant dernièrement son contrat jusqu’en 2019 tout en acceptant une réévaluation. Lors des prochaines saisons, la compagnie aérienne déboursera 14 M€ par exercice de montant fixe plus 6 M€ conditionnés au déblocage de différents bonus.

Outre la baisse des revenus opérationnels, le Milan AC supporte une structure de coûts qui n’est plus en adéquation avec ses revenus. Malgré le lourd déficit opérationnel accusé lors de l’exercice 2014 (-24,8 M€), le club n’a fait aucun effort pour réduire la voilure. Au contraire, la masse salariale du club a augmenté de 9,2 M€ pour désormais atteindre 163,8 M€. Et le club milanais supporte également de très importants coûts opérationnels (82,3 M€) liés notamment à l’étude de faisabilité de nouveaux projets qui pénalisent fortement son bilan. Ainsi, les Lombards ont affiché un résultat opérationnel négatif de 37,1 M€ en 2015.

A ce résultat négatif, il est nécessaire de rajouter l’important déséquilibre de la balance des transferts subi par le club. Alors que le Milan AC n’a enregistré quasiment aucun départ onéreux lors des dernières intersaisons, la direction a tout de même décidé de mener une stratégie très dispendieuse sur le marché des transferts lors de l’été 2015 afin d’améliorer la compétitivité sportive du club. La dotation aux amortissements a ainsi bondi de 6 M€ par rapport à 2014 et le déséquilibre de la balance des transferts s’élève désormais à 48,1 M€.

La seule note positive au sein du bilan financier délivré par le Milan AC est la réduction du niveau d’endettement brut supporté par le club. Il est passé sous la barre des 200 M€ pour la première fois depuis 2010. Néanmoins, cette baisse est uniquement due à un apport en capital de 150 M€ réalisé par la société mère du Milan AC. Les capitaux propres du club sont toujours négatifs et la gestion de la dette a provoqué un résultat financier négatif de l’ordre de 6 M€ dans les comptes 2015.

Malgré de nombreuses politiques de relance menées par la famille Berlusconi au cours des dernières années pour retrouver les sommets de la hiérarchie nationale, le Milan AC ne parvient toujours pas à retrouver ses prestigieux succès d’antan. En ratant une nouvelle qualification européenne en cette saison 2015-16, le club lombard s’expose à de nouveaux lourds déficits au cours du prochain exercice. Pour pouvoir supporter plus facilement un nouvel exercice déficitaire tout en investissant dans de nouvelles infrastructures, la direction du Milan AC cherche activement à faire rentrer de nouveaux investisseurs dans le capital social du club. Un intérêt du propriétaire du géant chinois du e-commerce, Alibaba.com, a notamment été évoqué au cours des dernières semaines…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous abonner à notre compte Twitter


Source photo à la Une : © A.C. Milan (Facebook)

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer