Stratégie mls naming lafc

Publié le 25 août, 2016 | par Anthony Alyce

MLS : une nouvelle franchise signe un contrat record de naming !

Alors qu’elle fera son entrée qu’en 2018, la franchise de Major League Soccer de Los Angeles Football Club vient d’officialiser la conclusion d’un contrat de naming record ! Un accord qui permettra de boucler le business model de cette nouvelle formation. Décryptage…

Alors que ce marché peine à décoller en France, le naming des enceintes sportives est en pleine ébullition de l’autre côté de l’Atlantique. Le groupe bancaire Banc of California vient ainsi d’officialiser la signature d’un contrat de naming avec la franchise de Los Angeles Football Club alors qu’elle ne fera son entrée au sein du championnat de MLS qu’en 2018 ! Quant à son nouveau stade de 22 000 places assises, il devrait être inauguré durant le premier semestre 2018.

Pour obtenir un tel accord, Banc of California n’a pas lésiné sur les moyens. D’après les informations relayées par la presse américaine, le groupe bancaire s’est engagé pour 15 ans auprès de la nouvelle franchise contre un investissement global de l’ordre de 100,5 M$, constituant un record en MLS ! LAFC recevra donc 6,7 M$ par exercice de la part de son nouveau partenaire. Outre le naming, Banc of California deviendra également le partenaire bancaire officiel de la nouvelle franchise de LAFC.

MLS : Pourquoi Banc of America a déboursé une telle somme dans ce contrat de naming ?

Le montant et le type d’acteur ayant conclu cet accord – Banc of California est un petit acteur de l’industrie bancaire US – ont étonné la plupart des professionnels du secteur sportif américain. Néanmoins, cette signature s’explique par les connexions liant le Board de Banc of California et les propriétaires de la nouvelle franchise.

Ainsi, le frère de Steven Sugarman, Directeur Général de Banc of California, fait partie du pool d’investisseurs ayant initié le projet LAFC. Erico Holoman, membre du comité de direction de Banc of California, est également le Président de Magic Johnson Enterprises, entité rassemblant les différentes affaires de l’ancien basketteur, qui a également investi dans la franchise de LAFC. Enfin, Banc of California a également pris part à la souscription d’un emprunt de 180 M$ permettant à LAFC de boucler le financement de son nouveau stade.

D’ailleurs, Steven Sugarman ne cache pas ses relations avec l’ensemble des investisseurs de LAFC. « Nous avons de nombreux liens avec l’actionnariat de LAFC. Il y a zéro ou au plus un degré de séparation entre moi et l’ensemble des actionnaires du groupe » a alors indiqué le directeur général de Banc of California en marge de l’accord signé avec LAFC.

La nouvelle franchise de Los Angeles fera son entrée dans le championnat de MLS en 2018, en même temps que la franchise de Miami, projet porté par David Beckham. Les dirigeants de LAFC tentent un pari osé en lançant une franchise concurrente aux Los Angeles Galaxy, club très populaire au sein de toute la Californie. Récemment, la franchise de Chivas USA, également basée à Los Angeles, n’a pas survécu à cette féroce concurrence et a disparu. Néanmoins, le sérieux des investisseurs, leurs connexions et leur savoir-faire en matière de développement dans le sport US devraient aider cette nouvelle franchise à se développer de manière durable.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous abonner à notre compte Twitter


Source photo à la Une : © LAFC.com


A propos du contributeur

Spécialiste des problématiques foot-business, je partage mes analyses construites à partir d'échages avec des experts du secteur, de rapports d'études ou encore d'articles publiés au sein de médias français ou internationaux



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Back to Top ↑