Stratégie

Le modèle innovant de BMyTeam

Depuis le début de la saison 2013-14, une jeune société du nom de BMyTeam tente de mettre en place le modèle du micro-sponsoring au sein du milieu footballistique. Grâce à une idée astucieuse, les fondateurs de ce projet espèrent séduire les dirigeants de Ligue 1 et Ligue 2. Ecofoot revient sur ce concept inédit…

BMyTeam lance le micro-sponsoring appliqué au football. Grâce à cette jeune société, tout supporter peut insérer sa photo sur le maillot de son joueur préféré tout au long de la saison contre la modique somme de 25 € ; soit 0,7 € par rencontre. Un forfait de demi-saison est également proposé à 15 €. Le parcours client sur la plateforme web est très simple : il suffit à l’internaute de choisir son emplacement sur le numéro de son joueur préféré et de confier une photo qui peut être prise  à l’aide d’une webcam.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Société fondée par trois passionnés de football ; l’idée est née d’une volonté de recréer en France  un engouement similaire à la période post-mondial 98. A l’heure où le football reçoit une pluie de critiques au sein de l’opinion publique, il est important pour BMyTeam de placer le supporter au centre du spectacle dans une démarche positive et dans laquelle il existe physiquement.

BMyTeam tisse son réseau de partenaires au sein de la Ligue 1

Afin de faire vivre économiquement cette initiative, la société doit multiplier les partenariats auprès des clubs. Pour cela, Christophe Desagazan, cofondateur et directeur du développement, possède plusieurs arguments pour inciter les clubs à participer à cette aventure.

Tout d’abord, BMyTeam reverse 50% de ses revenus aux clubs partenaires. Derrière chaque maillot, BMyTeam est capable en moyenne d’offrir 450 emplacements à un tarif de 25€ par saison. Ainsi, le CA potentiel de chaque maillot de joueur est de l’ordre de 11 250 euros. Chaque effectif professionnel de Ligue 1 comportant en moyenne 23 joueurs ; le club peut potentiellement acquérir 130 000 € de CA par saison (hors déduction de TVA). La somme est non-négligeable pour un espace qui n’est habituellement pas commercialisé. Elle peut représenter jusqu’à 10% des revenus de sponsoring pour certains petits budgets de Ligue 1.

flocage maillot lorient bmyteam

Voici un exemple de flocage BMyTeam avec le maillot de Lorient.

En plus de cette source directe de revenus, BMyTeam promet aux clubs partenaires deux effets indirects générant du chiffre d’affaires additionnel. Tout d’abord, la participation au dispositif BMyTeam entraine un taux d’achat du maillot estimé entre 70 et 80% ce qui accroit significativement les revenus de merchandising des clubs partenaires. Ensuite, BMyTeam revendique la possibilité de tisser des liens entre un club et un public devenu difficilement accessible. S’appuyant sur une enquête de l’UCPF affirmant que deux tiers des supporters ne se rendent plus au stade ; BMyTeam compte cibler cette population grâce à son dispositif full-web afin d’enrichir les bases de données qualifiées de ses partenaires.

Actuellement, la société a convaincu 5 clubs d’initier le projet : Lorient, Valenciennes, Nice, Lyon et Brest. Elle espère développer des partenariats avec 18 clubs de Ligue 1 d’ici la fin de saison. Malgré les nombreux bénéfices promis, l’objectif n’est pas aisé à atteindre.

Les perspectives de développement de BMyTeam

Aujourd’hui, la société comporte une dizaine de salariés dont une grosse majorité est dévouée à la gestion opérationnelle du site web. Le chiffre d’affaires de la jeune entreprise est négligeable par rapport à l’investissement de départ situé aux alentours de 400 000 € mais les perspectives de croissance et le bon écho suscité par le projet permettent d’envisager un bel avenir.

En termes de communication BtoC, BMyTeam doit réaliser un gros effort afin d’évangéliser un procédé totalement original dans le monde du sport. Tout en comptant sur les efforts fournis par les clubs partenaires, BMyTeam construit sa propre stratégie. La société possède des ambassadeurs de renom tels que Steve Mandanda (gardien de l’OM), Steve Savidan (ex-joueur de Valenciennes) ou encore Mickael Landreau (gardien en passe de battre le record de matchs disputés en Ligue 1). BMyTeam investit également une grosse partie de son budget communication pour réaliser des campagnes digitales. Convaincus par le fort potentiel viral du dispositif, BMyTeam mène différentes opérations d’acquisition de fans sur Facebook. Afin de mieux appréhender l’écosystème digital, l’entreprise a recours à l’agence spécialisée LSF Interactive.

Les fondateurs de cette belle initiative ne comptent pas limiter leurs activités à la France et au football. Afin de se développer rapidement, BMyTeam est déjà en discussion avec de nombreux clubs de football situés en Turquie, Tunisie, Belgique, Suisse ou encore au Portugal. Christophe Desagazan est également en contact avec des membres de la fédération de rugby, de basket et de handball afin d’étendre le dispositif à de nouveaux sports.

Sans aucun doute, BMyTeam est une success story en puissance dont le développement sera à suivre au cours des prochains mois. Cette société possède tous les ingrédients pour réussir sa croissance en toute sérénité.

En savoir plus : http://www.bmyteam.com/

Google Plus

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer