Economie

Quel est le montant réellement perçu par l’Atletico Madrid sur le transfert de Diego Costa ?

Pour préserver sa compétitivité sportive, l’Atletico Madrid est obligé d’avoir recours aux fonds d’investissements afin de supporter une politique de transferts et salariale onéreuse. Une stratégie qui ne permet pas au club madrilène de percevoir la totalité des plus-values enregistrées sur les transferts réalisés et qui nuit à son désendettement. Explications…

Lors du dernier mercato estival, la direction de l’Atletico Madrid a annoncé le transfert de son buteur international espagnol Diego Costa au club londonien de Chelsea FC pour la somme de 38 M€. Il s’agissait alors d’une lourde perte sportive compensée par une importante indemnité de transfert. D’autant que le club madrilène réalisait une importante plus-value sur un joueur acheté en 2007 au Sporting Braga contre 3,5 M€.

En novembre dernier, lors d’une intervention radio au sein de la station Radio 4G, le président de l’Atletico Madrid, Enrique Cerezo, a reconnu que son club n’a pas perçu la totalité de l’indemnité de transfert versée par le club de Chelsea FC pour l’acquisition de Diego Costa. Ce dernier est même allé plus loin en annonçant que le club Colchonero avait perçu un peu moins de 50% du montant total du transfert.

Cette part réduite enregistrée par l’Atletico Madrid pour le transfert de Diego Costa n’est pas due à un défaut de paiement de la part des Blues de Chelsea FC. Vestige des négociations antérieures menées par l’Atletico Madrid au sujet des droits de son ex-attaquant, plusieurs acteurs ont perçu d’importantes commissions sur le transfert de Diego Costa à Chelsea.

Diego Costa a rapporté beaucoup d’argent à Jorge Mendes

Selon les informations révélées par les médias locaux, l’Atletico Madrid aurait perçu seulement 17,1 M€ sur les 38 M€ versés par Chelsea FC, soit seulement 45% du montant du transfert. Le reste de la somme – soit 29,9 M€ – a été reversé à différents acteurs et clubs possédant des droits sur l’avant-centre international espagnol.

Ainsi, l’ex-club de Diego Costa, le Sporting Braga, a perçu 7,6 M€ sur le transfert du joueur à Chelsea. Lors de la négociation avec le club lusitanien en 2007, la direction de l’Atletico Madrid avait accepté de négocier une clause permettant à Braga d’enregistrer 20% des recettes d’une future revente afin de faire baisser le prix initial. Une clause qui a rapporté gros pour le club de Liga Sagres.

transfert diego costa atletico chelsea

L’agent du joueur, Jorge Mendes, a également perçu de gros montants dans cette transaction. En qualité d’agent du joueur, le célèbre businessman portugais a perçu directement une commission de l’ordre de 3,8 M€ soit 10% du montant du transfert. En plus de cette somme, Jorge Mendes a également touché indirectement de nouvelles commissions au sujet de ce transfert. Actionnaire du fonds d’investissement Quality Sports Investments, cette société a perçu 7,6 M€ dans le transfert du joueur à Chelsea car elle détenait 20% des droits du joueur.

Enfin, la somme de 1,9 M€ a été reversée à différents clubs suite à plusieurs accords, comprenant notamment les indemnités de formation accordées au club brésilien de Barcelona Esportivo Capela. Au final, plus de cinq acteurs différents ont perçu une part de l’indemnité de transfert versée par le club de Chelsea FC.

L’Atletico Madrid peine à réduire son niveau d’endettement

En percevant 17,1 M€ pour son attaquant vedette de la saison 2013-14, l’Atletico Madrid enregistre tout de même une jolie plus-value. Néanmoins, à ce prix-là, il est néanmoins intéressant de s’interroger sur la nécessité de vendre un attaquant de ce niveau, impossible à remplacer au même tarif. Il est alors fort probable que certains acteurs intéressés par la vente, notamment le fonds d’investissement Quality Sports Investments, aient poussé le club Colchonero à réaliser la transaction avec Chelsea FC.

Travaillant régulièrement avec les fonds d’investissements afin de maintenir sa compétitivité sportive, la direction de l’Atletico Madrid est dans l’obligation d’établir de bonnes relations avec de tels acteurs. La vente de Diego Costa à 38 M€, tarif permettant à tous les acteurs d’enregistrer une belle plus-value, a alors été un moyen de satisfaire toutes les parties du dossier.

Néanmoins, cette stratégie qui consiste à céder des parts de joueurs à des fonds d’investissements, empêche le club Colchonero de réduire drastiquement son endettement. Selon le site futbol finanzaz, l’Atletico Madrid reste le club de Liga BBVA possédant le plus lourd niveau d’endettement avec une dette globale de 339,337 M€. D’après les derniers rapports financiers publiés par le club, l’Atletico Madrid possédait au 30 juin 2014 plus de 158 M€ de dettes envers l’administration publique espagnole et 48 M€ de dettes bancaires.

Enfin, malgré de lourds passifs à combler, la situation s’améliore tout de même de saison en saison. Le remboursement des différentes dettes coûte environ 17 M€ par exercice à l’Atletico Madrid. Ainsi, le club madrilène est contraint de réaliser de belles saisons sportives afin d’être en capacité de rembourser ses créanciers. Et le club ne peut compter sur la totalité des recettes de transferts générées à cause de sa politique de la cession de parties des droits de ses joueurs.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer