Stratégie

Vers la naissance d’un nouveau championnat brésilien ?

Alors que le Brésil ne manque pas de compétitions avec un calendrier surchargé par le championnat national de Serie A, les championnats d’Etat, la Coupe du Brésil et les tournois continentaux ; un groupe de clubs souhaite créer une nouvelle compétition ayant pour but de s’émanciper de la gouvernance de la CBF. Explications…

Les débats au sujet de la gouvernance du football professionnel ne concernent pas uniquement la France. Un groupe de 13 clubs brésiliens planchent actuellement sur la création d’une nouvelle compétition visant clairement à s’émanciper de la gouvernance de la fédération brésilienne de football (CBF).

Ce nouveau tournoi, appelé  Liga Sul-Minas-Rio, doit prendre naissance dès janvier 2016 et s’étalera sur trois mois. Il chevauchera donc les traditionnels championnats d’Etat disputés en ouverture de saison au Brésil. Des championnats qui n’enthousiasment plus les Brésiliens dans de nombreux Etats, préférant attendre l’ouverture de la vraie saison de Serie A avec le début également des compétitions continentales telles que la Copa Libertatdores pour se rendre au stade.

Néanmoins, la création de cette nouvelle compétition n’a pas uniquement pour but de répondre à la perte d’attractivité des différents championnats d’Etat. Le groupe de 13 clubs, parmi lequel figure des grands noms du championnat brésilien comme Flamengo ou Cruzeiro, cherche à travers cette initiative à se détacher de la fédération brésilienne afin de créer sa propre gouvernance, en capacité d’administrer les compétions interclubs du pays.

« C’est effectivement notre objectif. C’est un pas de géant pour nous ! Les Ligues travaillent de façon indépendante en Angleterre, en Espagne, en Italie ou encore en Allemagne. Nous sommes en retard dans ce domaine, nous devons copier ce qui se fait de mieux en Europe. Nous générons beaucoup moins de revenus que nos concurrents européens car nous ne disposons pas d’une Ligue indépendante » a alors déclaré Gilvan de Pinho Tavares, président de Cruzeiro, et nouveau patron du groupe des 13 clubs.

Gilvan de Pinho Tavares

Le patron de Cruzeiro Gilvan de Pinho Tavares compte faire bouger les lignes pour renforcer la puissance du championnat brésilien

De façon assez étonnante, la CBF n’est pas opposée à la création de cette nouvelle compétition. Au contraire, la fédération brésilienne compte encourager cette initiative. « Il n’y a pas de raison que la CBF soit hostile à ce qui peut être bénéfique pour les clubs brésiliens. J’en ai parlé avec notre président Marco Polo Del Nero au sujet de ce moment historique qui voit les clubs se rassembler pour créer de nouvelles sources de revenus. La CBF a le devoir de supporter ses clubs et elle approuvera donc cette nouvelle compétition. Del Nero ne s’opposera pas au projet » a alors indiqué Delfim Peixoto, vice-président de la CBF.

Dans les semaines à venir, le groupe des 13 clubs présentera son projet définitif de compétition à la CBF avec son calendrier. Les clubs envisageraient d’adopter un format type Champions League avec une phase de poules et une phase à éliminations directes.

Néanmoins, un gros obstacle entrave pour le moment les projets du groupe des 13 clubs. Aucune formation de l’Etat de Sao Paolo – région la plus puissante du Brésil d’un point de vue financier et footballistique – n’a souhaité rejoindre cette nouvelle compétition. Disposant d’un très fort championnat d’Etat, avec des droits TV commercialisés à l’international, les clubs disputant cette compétition ne souhaite pas adhérer au projet initié par le groupe des 13. A l’avenir, Gilvan de Pinho Tavares et les autres dirigeants de la compétition de Liga Sul-Minas-Rio devront impérativement convaincre les formations de Sao Paolo de les rejoindre afin de faire aboutir le projet de création d’une Ligue totalement indépendante de la CBF.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer