Economie

Newell’s Old Boys compte accroître ses revenus de merchandising

Alors que le club argentin de Newell’s Old Boys vient de conclure un contrat équipementier avec la firme allemande Adidas, le club de Rosario compte sur ce nouveau partenariat pour considérablement développer ses revenus de merchandising. Une hausse de recettes qui permettra au club de réduire plus aisément son niveau d’endettement important contracté par l’ancienne direction. Explications…

La direction de Newell’s Old Boys a décidé de mettre un terme à sa collaboration avec l’équipementier brésilien Topper afin de s’engager auprès du géant allemand Adidas. Déjà partenaire de la sélection nationale argentine, Adidas récupère une formation majeure du championnat argentin de Primera Division.

Le nouveau contrat prendra effet à partir du mois de juillet 2015. Newell’s Old Boys a conclu un accord de deux ans avec Adidas mais une tacite reconduction de deux ans supplémentaires a été définie si les deux partenaires sont satisfaits de leur collaboration.

Alors que Topper déboursait 2 millions de pesos par an pour équiper Newell’s Old Boys, Adidas aurait formulé une offre bien plus conséquente afin de gagner l’appel d’offres même si le montant exact n’a pas été dévoilé.

Outre les revenus directs provenant du sponsoring, la direction de Newell’s Old Boys compte sur ce nouveau contrat pour considérablement accroître les revenus merchandising de l’institution. Ainsi, le club de Rosario compte profiter du réseau de distribution bien plus conséquent d’Adidas pour écouler un nombre plus important de produits dérivés. D’après un document interne du club, la direction mise sur une hausse de 60% de ses recettes de merchandising concernant l’exercice 2015-16.

D’après les termes définis dans l’accord, Adidas s’engage à fournir 9 000 maillots par saison à Newell’s Old Boys pour ses besoins sportifs. La firme allemande reversera également 15% du prix de vente en commission au club argentin sur chacun des produits dérivés commercialisés.

Actuellement, les revenus de sponsoring et de merchandising représentent 12% des recettes générées par Newell’s Old Boys par exercice. Le nouvel accord signé avec Adidas devrait faire grimper ce pourcentage, permettant au club d’équilibrer ses comptes plus facilement sans être contraint de vendre ses meilleurs éléments lors de chaque intersaison. Néanmoins, l’équilibre des comptes du club de Rosario est devenu une exigence importante afin de rembourser une dette de 70 millions de pesos contractée par l’ancienne direction…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer