Economie

Comment l’OL compte accroître ses recettes via son nouveau stade ?

Au cours d’un entretien accordé à nos confrères de News Tank Football, Jean-Michel Aulas est revenu sur le nouveau modèle économique vers lequel l’Olympique Lyonnais se tournera à la suite de la livraison de son nouveau stade. Grâce à ce nouvel outil, l’OL compte revenir au premier plan sur la scène européenne. Explications…

Alors que le président de l’Olympique Lyonnais s’est beaucoup attardé sur le futur modèle économique de l’OL au cours des dernières semaines, Jean-Michel Aulas est rentré dans les détails concernant la stratégie déployée autour du nouveau stade au cours d’un entretien accordé pour News Tank Football.

Dès la première année d’exploitation de son nouvel outil, l’état-major de l’Olympique Lyonnais espère générer un chiffre d’affaires matchday autour de 50 M€. Un revenu qui devra atteindre la barre des 70 M€ au bout de 5 ans d’exploitation selon les prévisions établies par la direction de l’OL.

Afin d’atteindre de tels revenus, l’Olympique Lyonnaise mise sur plusieurs axes stratégiques. Tout d’abord, à l’image de ce qui a été fait du Bayern Munich, le stade a été construit afin d’optimiser considérablement les revenus BtoB. « Avant, 80 % des recettes étaient faites en BtoC. Cinq ans après la livraison du nouveau stade, au Bayern Munich, à Arsenal ou aux Dallas Cowboys, le chiffre d’affaires BtoB représente 80 % » déclare ainsi le dirigeant de l’OL. Pour obtenir de telles recettes en provenance de cette clientèle, le club a considérablement accru sa capacité d’hospitalité en passant de 1 800 places à plus de 6 000. « Et on a encore 8 000 places qui peuvent être vendus en BtoB à destination des TPE » ajoute le président de l’OL. En plus d’une capacité importante, le club soignera les prestations vis-à-vis de cette clientèle. Avec une telle offre, l’OL espère pouvoir attirer rapidement une clientèle en provenance de Paris, Londres ou encore Genève. Un tiers de l’offre a déjà été commercialisé pour la première demi-saison selon le président du club.

Concernant l’accroissement des recettes BtoB, l’OL mise également sur le naming du stade pour dynamiser ses revenus. Le président de l’OL espère recevoir une offre autour de 100 M€ pour une durée de contrat comprise entre 10 et 15 ans. Jean-Michel Aulas n’est pas fermé à une entrée du partenaire dans le capital du club. Le naming du nouveau complexe d’entrainement et du centre de formation sera également commercialisé.

L’OL espère attirer 4 millions de visiteurs par an dans son nouveau complexe

Outre l’augmentation des recettes BtoB, l’Olympique Lyonnais mise également sur la connectivité de son stade pour développer considérablement le panier moyen de ses spectateurs. Le stade permettra une capacité de 25 000 connexions simultanées. En plus de services additionnels offerts aux spectateurs – dont notamment des statistiques proposées aux spectateurs via l’application du club – l’OL compte fluidifier l’accès aux buvettes pour favoriser la consommation. « Il faut savoir que jusqu’à maintenant, on ne peut pas servir plus de 10 % de nos clients à la mi-temps des matchs » indique ainsi Jean-Michel Aulas.

jean michel aulas bis

Jean-Michel Aulas espère tendre vers le modèle économique du Bayern Munich ou encore d’Arsenal concernant l’Olympique Lyonnais.

Enfin, à l’horizon 2017, l’Olympique Lyonnais compte achever l’édification de l’ensemble de ses complexes autour du stade permettant de créer un véritable lieu de vie ouvert tout au long de l’année. Un certain nombre de restaurants dont une brasserie haut de gamme seront disponibles sur le site. Un hôtel et une clinique du sport seront également construits. Enfin, un centre de loisirs comprenant un karting électrique, un centre de foot à 5 ou encore des simulateurs de jeux sont à l’étude. L’OL espère attirer 4 millions de visiteurs par an dans son nouveau complexe. De nouvelles activités qui permettront à l’OL de générer des revenus additionnels…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer