Stratégie

La Ligue 1 finalise la création de son syndicat

Contrariés par la décision de la FFF d’invalider la réforme du système de promotion/relégation entre L1 et L2 dès la saison 2015-16, les dirigeants de Ligue 1 avaient décidé de claquer la porte de l’UCPF pour monter leur propre syndicat. Ces derniers sont déterminés à aller jusqu’au bout de la procédure et ils ont annoncé hier le nom de leur nouvelle structure. Explications…

Déterminés à aller au bout de leurs actions, les dirigeants de Ligue 1 ont annoncé hier la naissance de leur nouveau syndicat et ils ont même tenu à divulguer son nouveau nom à la presse : Première Ligue. Un choix qui n’a rien d’innocent et qui dévoile sans détour les ambitions de cette nouvelle structure qui souhaite mettre en place rapidement une gouvernance du football français similaire à la gestion de la D1 anglaise.

Pour le moment, Première Ligue n’est pas une société commerciale et n’a aucun pouvoir décisionnel sur la gestion économique du championnat de Ligue 1. Il s’agit juste d’un syndicat réunissant exclusivement des dirigeants de l’élite française. Ils sont actuellement au nombre de 19 car le président de l’EAG, Bertrand Desplat, refuse pour le moment de rejoindre cette entité. Convié hier pour une réunion de lancement, il a été prié de quitter la séance au bout d’une trentaine de minutes en raison de ses réticences concernant la naissance de cette nouvelle structure.

Une première organisation a également été dévoilée concernant le fonctionnement de ce nouveau syndicat. Bernard Caiazzo, co-président de l’AS Saint-Etienne, prendra la tête de Première Ligue. Il sera épaulé dans ses missions par quatre vice-présidents : Jean-Michel Aulas (OL), Nasser Al-Khelaifi (PSG), Jean-Louis Triaud (Girondins) et Saïd Chabane (SCO Angers).

Une Ligue 2 contrariée par la présence de Frédéric Thiriez ?

Le premier objectif majeur de Première Ligue sera d’assurer une représentation dans les instances du football français (LFP et FFF) en lieu et place de l’UCPF. « Celui qui va nous expliquer qu’une structure avec le PSG, l’OM, Bordeaux ou Lille est moins importante qu’une autre avec la Ligue 2 va quand même avoir du mal à convaincre » s’est ainsi exprimé Bernard Caiazzo au sein de l’édition du jour de L’Equipe.

Lors de cette réunion de lancement, Première Ligue a reçu un appui majeur mais attendu : le président de la LFP Frédéric Thiriez participait au rendez-vous. Le patron de la Ligue aurait même apporté quelques éclairages juridiques concernant la mise en place de cette structure et sa possible représentation dans les instances du football français.

Cette présence du patron du football professionnel français a bien évidemment provoqué la furie des dirigeants de Ligue 2. « J’ai vraiment du mal à comprendre que le président de la Ligue, qui est censé avoir un minimum de réserve, cautionne une telle réunion et cette initiative de la Ligue 1, même si on sait qu’il est en adéquation avec leurs orientations. C’est scandaleux ! Les présidents de L1 et Frédéric Thiriez nous méprisent purement et simplement, mais ils méprisent aussi le président de la Fédération et le gouvernement qui font tout pour que les gens se parlent » a alors indiqué Claude Michy, président de Clermont Foot.

guy cotret

Pour Guy Cotret, la contribution de Frédéric Thiriez à la naissance du nouveau syndicat de Ligue 1 est inadmissible

« C’est une scission pour une scission. Le plus incroyable et inadmissible, c’est la présence de Thiriez qui a amené ses compétences juridiques d’avocat pour les aider, alors qu’en tant que président de la LFP il doit faire preuve d’impartialité » renchérit alors Guy Cotret, président de l’AJ Auxerre.

Les dirigeants de Ligue 2 doivent se réunir aujourd’hui autour d’une conférence téléphonique afin d’évoquer ce nouvel épisode de la guerre opposant l’ensemble des composantes du football français. En attendant, les patrons de Ligue 1 poursuivent leurs actions visant à réformer la gouvernance du football professionnel hexagonal.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer